Candidate à la mairie, Samia Ghali est toujours mise en cause dans une enquête du PNF

Info Marsactu
le 29 Jan 2020
5

Candidate à la mairie de Marseille, la sénatrice des Bouches-du-Rhône Samia Ghali a été entendue fin novembre dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet national financier en 2016 et toujours en cours. Celle-ci porte notamment sur les conditions de régularisation de sa piscine, construite sur un espace boisé classé, et sur l’attribution de subventions régionales à deux de ses parents.

Ségolène Royal et Samia Ghali visitent la pinède du Parc du Roy d'Espagne menacée par le projet du Boulevard Urbain Sud

Ségolène Royal et Samia Ghali visitent la pinède du Parc du Roy d'Espagne menacée par le projet du Boulevard Urbain Sud

Lors d’une visite à Marseille de Ségolène Royal, Samia Ghali, sénatrice des Bouches-du-Rhône et candidate à la mairie de Marseille, a insisté sur les similitudes entre sa trajectoire d’indépendance du PS et celle de l’ancienne ministre de l’environnement (lire notre reportage dans le sillon de l’opération de communication). Toutes deux ont en effet pour point […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Les coulisses de Marsactu
Marsactu et Mediapart ont choisi d'enquêter ensemble pour comprendre où en est cette enquête du parquet national financier. Samia Ghali ayant présenté sa candidature à la mairie de Marseille, nous avons jugé d'intérêt public d'essayer de savoir comment avaient avancé les investigations. Il nous a fallu plusieurs semaines pour confirmer les éléments que nous révélons aujourd'hui.
Marsactu et Mediapart
Depuis 2011, Marsactu et Mediapart publient des enquêtes communes. Ce partenariat se fera plus régulier dans les prochains mois.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. patrick patrick

    dans quel secteur se présente la madone de la probité ?

    Signaler
    • Lisa Castelly Lisa Castelly

      Elle a pour le moment annoncé qu’elle se présenterait dans son secteur actuel, le 15-16, et son entourage assure qu’elle présentera des listes dans tous les secteurs.

      Signaler
  2. Pascal L Pascal L

    C’est le problème des professionnels de la politique. Son mandat de sénateur expire en septembre 2020. Il est donc urgent de rechercher un mandat. Sinon c’est le chômage.

    Signaler
  3. patrick patrick

    elle ne se présente pas dans le 1/7 ? je pensais qu’il fallait être résident

    Signaler
  4. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Ou en est-on avec cette histoire d’eau ? la Marseillaise écrivait en 2017″ Les gardes à vues de Martine Vassal et de Loïc Fauchon sur l’attribution des marchés de l’eau ont été levées jeudi soir. Si aucune information judiciaire n’est pour l’heure ouverte, des voix s’élèvent pour résilier les contrats passés avec la SEM.
    Après de longues heures d’audition à l’Évêché dans les locaux de la PJ de Marseille, les gardes à vues de Martine Vassal et Loïc Fauchon ont été levées tard jeudi soir (notre édition d’hier). La présidente (LR) du conseil départemental des Bouches-du-Rhône et le président de la Société des eaux de Marseille (SEM, groupe Véolia) étaient entendus dans le cadre de l’enquête sur l’attribution de marchés de l’eau. La SEM s’était vu confier fin 2013 et pour quinze ans par Marseille Provence Métropole (MPM) le marché de l’eau dans 17 des 18 communes de la collectivité et deux des trois marchés de l’assainissement. Pour un montant total de 3,2 milliards d’euros « 

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire