Gaudin pardonne les offenses d'Assante et absout Narducci

À la une
le 25 Mar 2014
47

Dans son secteur dimanche dernier, Jean-Claude Gaudin l'a emporté de 33 voix et certains y ont vu un signe puisque "33, c'est l'âge du Christ". Et c'est dans une forme de charité chrétienne que l'homme "aspergé d'eau bénite" aurait aujourd'hui scellé l'union avec deux maires de secteur sortants : son ancien adjoint Robert Assante, parti en dissidence, et la guériniste adhérente du parti radical de gauche (PRG) Lisette Narducci le rejoignent "dans l'intérêt de Marseille et des Marseillais". Mais malgré ses cravates violet évêque, Jean-Claude Gaudin est un tueur. Le premier tour lui a donné l'occasion de rêver à une majorité absolue qui paraissait compromise quelques jours avant. Pour ce faire, il lui faut piétiner un parti socialiste déjà un genou à terre en s'alliant comme le veut l'adage avec "les ennemis de ses ennemis", même guérinistes.

La première d'entre eux s'appelle Lisette Narducci. Elle sera troisième sur une liste constituée à parité entre celle de l'UMP et celle qu'elle conduisait au premier tour sous l'étiquette floue du docteur Soubeyrand. Celle-ci sera conduite par Solange Biaggi (UMP). On y retrouvera à la deuxième place l'ancien député européen et patron local du parti radical de gauche Michel Dary et en quatrième position Gérard Chenoz. "C'est une fusion technique pour avoir un maximum de sièges, relativise Martine Vassal. Si on était sûr de gagner le 1/7, on ne ferait pas de fusion. 54 ou 55 postes, ce n'est pas 51 [le nombre actuel]."

L'accord conclu avec Lisette Narducci n'a donc rien de programmatique entre la femme "de gauche" et un maire "démocrate-chrétien". "Qu'il y ait un combat au premier tour et que chacun défende ses idées c'est normal", entame Michel Dary avec un ton de vieux sage. "Après, il y a le temps de l'alliance pour l'intérêt des Marseillais. La France et l'Allemagne l'ont fait. Pourtant, ce qui nous séparait était grave", lâche-t-il atteignant le point Godwin dans cette comparaison osée où on ne sait pas qui figure De Gaulle d'une part et l'Allemagne vaincue de l'autre.

Narducci, icône de la Guérinie

En cas de victoire, le deal assure la majorité absolue au conseil municipal à Gaudin et la mairie de secteur à Narducci. "Cela nous assure trois postes à la mairie et deux à la communauté urbaine", compte Chenoz. "Dans le 2/3, nous sommes en ballottage favorable, souffle un proche du maire qui a déjà fait ses comptes. Les voix ajoutées de Solange Biaggi et Lisette Narducci qui ont réalisé 24 % chacune, ça fait 48 % des voix. Il y aura des déperditions mais je pense qu'on gagnera largement."

L'édile des 2e et 3e arrondissements est la seule à avoir reçu l'onction du président du conseil général Jean-Noël Guérini qui en a fait sa "candidate de coeur" lors de ses voeux à la presse. La première concernée, vice-présidente du conseil général se dit "ni contrainte ni forcée" et rappelle qu'elle attendait d'abord une main tendue à gauche au deuxième tour qui n'est jamais venue. Mais la tutelle de l'élu multi-mis en examen notamment pour association de malfaiteurs plane toujours sur sa candidature et sur cet accord.

D'ailleurs, du côté du candidat Mennucci, on sort la grosse artillerie pour fustiger l'accord entre Guérini et Gaudin. "Jean-Claude Gaudin ne peut ignorer quelle est la situation judiciaire du président du conseil général. Notre détermination à nous débarrasser de ce système se heurte à la puissance de ce système". Devant la presse, il va plus loin et glisse même dans l'outrance en pointant du doigt sans les nommer les malfaiteurs avec lesquels les frères Guérini sont accusés d'être en association. "J'ai été dans cette campagne l'objet de l'opposition de ce qu'on appelle le milieu du banditisme. J'ai toujours refusé de leur laisser une once d'espoir, de leur laisser avec moi le pouvoir de malfaisance dans la moindre institution que je serai amener à diriger. On tente de me faire payer cette position". En appui de ses dires, ni preuve, ni témoignage mais toujours la même référence au pouvoir supposé exorbitant de Marc Fratani.

Quant à Eugène Caselli, il a choisi la cible du conseil général pour porter sa contre-attaque : "Que vont faire désormais les conseillers généraux socialistes, les conseillers généraux de gauche de Jean-Noël Guérini ? Jusqu'à maintenant, ils disaient qu'ils ne savaient pas qu'ils n'avaient pas de preuve, aujourd'hui, ils savent. Alors je leur dit ce que je leur ai déjà dit, il y a trois ans : indignez-vous et dites à ce président que vous en avez assez de ces manoeuvres, de ces compromissions de basses politiques". On lui suggérera alors d'interpeller nombre de ses colistiers comme Christophe Masse, tête de liste dans le 11/12 ou Josette Sportiello, candidate dans le 1/7 et proche de Patrick Mennucci, qui ne se sont jusqu'à lors jamais manifestés pour marquer leur opposition au capitaine du bateau bleu.

"Muselier a encouragé cette alliance"

Le maire se défend mollement de cette accusation d'alliance avec le guérinisme. "J'ai lu dans un grand quotidien que Renaud Muselier m'a encouragé à faire cette alliance", lâche Gaudin en faisant référence à l'auteur du système Guérini. Sur son site internet, il est plus explicite : "Renaud Muselier nous a encouragé à ce rapprochement. Il a été, avec Bruno Gilles, le lien avec Lisette Narducci, et je ne crois pas qu’on puisse dire que c’est un ami de Guérini…" Les trois hommes étaient d'ailleurs ensemble en fin de journée dans le secteur de Bruno Gilles, histoire de prouver que ce grand écart politique n'avait pas nui à leur amitié.

La question de cet encombrant soutien n'est pas la préférée de Martine Vassal, chef de file d'une opposition au conseil général. Les élus UMP et UDI ont par exemple renoncé à demander des votes à bulletins secrets sur le budget. "Mais ce n'est pas à nous de poser la question mais aux socialistes qui le soutiennent en permanence. Qu'est-ce que je vais faire ? Je vais continuer à crier, à hurler, à crier, à hurler, à crier, à hurler ? Ça ne change rien. En face, ils sont entre trois et cinq à s'opposer selon les jours." Conseillère générale de Notre-Dame-du-Mont, Solange Biaggi est quant à elle plus directe : "On a toujours été très sympas, très corrects avec monsieur Guérini."

Ça grince des dents à l'UMP

Cette alliance inédite n'a pas fait que des heureux à droite, Solange Biaggi la première, mais Gaudin sait imposer les choses à ses troupes. "Rien n'est facile quand il faut rassembler mais c'est notre choix", commente le maire sortant bien parti pour un quatrième mandat. Solange Biaggi raconte avoir dû faire avaler la pilule à ses soutiens : "Ça a été difficile à annoncer aux militants mais ça l'a été surtout pour elle puisque ses candidats étaient des sortants. Nous, on leur a dit que l'on avait réussi à s'implanter sur le secteur en virant en tête au premier tour et qu'on allait y rester. On leur a dit de s'engager, de monter des associations et qu'on les ferait participer. Nous, on a les relais et on fera avancer ça."

Dans la journée, Marie-Claude Bruguière, responsable d'une association de commerçants et troisième sur les listes Biaggi au premier tour a appelé un journaliste de l'AFP pour lui dire qu'elle avait appris en conférence de presse l'association avec Narducci. Selon ce même journaliste, elle aurait souhaité se retirer. Finalement, elle nous annonce le contraire en soirée : "J'ai peut-être été un peu énervée mais j'ai un quartier à défendre, je reste avec madame Biaggi".

La fusion n'a pas été plus facile avec les militants UMP dans les 11e et 12e arrondissements même si Jean-Claude Gaudin considère que son ancien adjoint, Robert Assante, est à "sa place" à ses côtés. Assante et Valérie Boyer, la députée de ces quartiers ne se parlent plus depuis les législatives de 2012 où le premier s'était présenté (déjà !) en dissidence. La parlementaire devait à l'origine s'installer à la mairie de secteur : il a fallu tant bien que mal qu'elle accepte que le maire de secteur sortant conserve son fief. "J'ai d'autres perspectives", a-t-elle lâché dans une référence à peine voilée au poste de première adjointe qu'elle pourrait récupérer si d'aventure Dominique Tian ne devenait pas incontournable en battant Patrick Mennucci dans le 1/7. Le maire du 11/12 gardera son siège en cas de victoire mais a laissé ses colistiers du premier tour à la porte des conseils municipal et communautaire. Une réunion organisée lundi soir a été particulièrement houleuse : "J'ai été parler face aux militants. Il a fallu expliquer", commente avec un sourire plein de sous-entendus un des porteurs de nouvelles.

Après avoir dénoncé avec fracas la gestion Gaudin, Assante se range donc dans son sillon. Depuis sa mairie de secteur comme au conseil municipal, il entend conserver sa liberté de parole. Mais sa liberté d'actions sera sûrement bien plus restreinte. Comme pour Lisette Narducci dans le 2/3, une mairie de secteur offre surtout une visibilité, un très fort ancrage territorial, une médiatisation et un accès à l'information accrus. Mais le poste ressemble aussi par bien des aspects à celui d'un prince (ou d'une princesse) consort. Narducci et Assante ne seront pas majoritaires dans leur propre conseil d'arrondissements. Commentaire off d'un élu de l'équipe Gaudin : "Les mairies de secteur n'ont pas vraiment de pouvoir et leur rôle est limité. Leurs avis sont consultatifs et leurs compétences sont très spécifiques. Il y a un peu d'animation et pas grand chose à côté." Entre disponibilité systématique, compétence limitée et gestion des potelets, le poste en a déjà révulsé plus d'un. Il est donc plus facile d'y faire une place à ceux qui la considèrent comme leur Graal politique.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. savon de Marseille savon de Marseille

    Mince .. y a personne ??

    Signaler
  2. joliette13 joliette13

    “On leur a dit de s’engager, de monter des associations et qu’on les ferait participer. Nous, on a les relais et on fera avancer ????” C’est à dire qu’ils vont financer des associations fictives dans le 2/3 ??

    Signaler
  3. Anonyme Anonyme

    A cette politique,dès que les gros moteurs mettent en route les seconds couteaux s inclinent ou explosent.
    Gaudin et Claude Bertrand d un côté et Les Guerini de l autre sont les patrons,les leaders.
    Les Ghali,les Mennucci,les Masse,les Carlotti,les Zeribi,les Jibrayel ne sont que des enfants à coté,ils sont en deuxième division.
    Ce soir les chefs ,les grands chefs sont au travail,chacun de son côté.
    Le parti socialiste va devoir composer avec Jn Guerini dès l automne prochain.

    Signaler
  4. Anonyme Anonyme

    Ce soir les patrons se sont imposés.
    Les Guerini et Claude Bertrand avec Gaudin ont mis en route sans plaisanter .
    Il y a plusieurs divisions d écart entre eux et les autres,ils ont sifflé les fin du match.
    Le PS va implorer Guerini dès l automne.

    Signaler
  5. Anonyme Anonyme

    Une honte cette narducci ! Une traitre aux valeurs de gauche, monsieur Duchaine SVP bouclez moi tous ces imposteurs et vite !

    Signaler
  6. Anonyme Anonyme

    Une honte cette narducci ! Une traitre aux valeurs de gauche, monsieur Duchaine SVP bouclez moi tous ces imposteurs et vite !

    Signaler
  7. Toine Toine

    Les Marseillais ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas. Gaudin = Guerini = magouilles clientelistes = FO!!!!

    Signaler
  8. Antoine87 Antoine87

    Aujourd’hui, la vérité a éclaté au grand jour bien qu’un secret de polichinelle.
    Gaudin, en signant cet accord avec le clan Guerini, vient d’envoyer un message très clair aux marseillais “on va continuer les magouilles encore 6 ans, ça ne vous dérange pas ?”
    Bah oui, ça nous dérange. En tout cas, cela dérange ceux qui ont conscience que Marseille n’exploite pas son potentiel, et possède une bonne décennie, si ce n’est plus, sur des villes comme Lyon ou Toulouse dans tous les domaines.
    Je ne parlerai même pas du soutien de FO à l’égard de Gaudin. C’est tellement gros que ça passerait, ce dont j’en ai bien peur.

    Les marseillais ont une chance le 30 mars de dire non à cela, vont-ils se bouger dans les urnes plutôt que pleurer encore 6 ans ?
    Que ceux qui votent Gaudin n’aille pas ensuite pleurer qu’on ne possède que deux lignes de métro, des tramways inutiles, un fini-parti toujours d’actualité, etc.

    Signaler
  9. Vieux port Vieux port

    Finalement les réseaux ont triomphe ! Fo a fait un travail de sape en multipliant des réunions pour dresser le personnel municipal ! Le clientélisme est tjrs la et fo enfonce le clou avec la sortie d un tract assassin contre le candidat de la probité ! Pauvre Marseille !

    Signaler
  10. Philippe LEGER Philippe LEGER

    Les listes du PS sont arrivées en 3e position, derrière le FN, mais il y croit encore ! Grâce sa “blitzkrieg”(guerre éclair) menée entre les deux tours avec Sainte-Marie Arlette Carlotti, la nouvelle Bonne Mère, l’archange Patrick Mennucci va terrasser Gaudin.
    Samia Ghali, “la petite arabe” comme il la surnomme affectueusement, est prié vertement de fermer son “clapet”. La sénatrice est pourtant la seule élue lucide à avoir tiré plusieurs fois le signal d’alarme. Mennucci ne veut pas l’entendre, pas plus qu’il n’a voulu entendre sa direction nationale qui l’a incité, en vain, à faire un “front républicain”à Marseille.
    Mennucci ne respecte rien. Et surtout pas les accords de désistement. Dans le 2e secteur, la liste Caselli ne s’est pas effacée, n’a pas même cherché à fusionner avec la liste Narducci, qui le réclamait à cor et à cri.
    Gaudin, en vieux renard de la politique, a compris l’erreur stratégique, ÉNORME, du clan Mennucci. La suite, vous la connaissez…
    Lisette Narducci a eu mille fois raison d’accepter sa proposition et, croyez-moi, beaucoup d’habitants du 2e secteur, lui en seront reconnaissants au 2e tour. La gauche républicaine et modérée sera présente, en toute probabilité, dans le prochain Conseil Municipal, .
    Pour beaucoup de vieux socialistes marseillais, comme Richard Martin, le directeur du Théâtre Toursky, Mennucci est le fossoyeur du PS à Marseille. Face au danger que représente le FN, ils appellent les citoyens à voter pour les listes Gaudin.

    Signaler
  11. Méthode Guetta Méthode Guetta

    Les Marseillais ont réussi à faire annuler le concert de Guetta… Alors quand on veut, on peut.

    Pourquoi rester sans réagir face à ces méthodes scandaleuses ?

    Signaler
  12. question bête question bête

    “On leur a dit de s’engager, de monter des associations et qu’on les ferait participer” : c’est pour leur verser les subventions du conseil général ?

    Signaler
  13. mecano13 mecano13

    bla,bla,bla …..merci à FO!!!!!Quant aux politiques décus,ils n’avaient qu’a reflechir avant à leur propagande….merci à FO qui defend les interets des agents….le peuple a parlé…aux politiques de l’entendre….à bons entendeurs Salut.

    Signaler
  14. stephdemars stephdemars

    Arrêtez de parler de guerini, c’est trop facile des que quelque chose ne va pas c’est jng, il pleut c’est ça faute il y a du vent c’est ça faute. Par contre de tous ce qu’il a fait pour Marseille et le département depuis qu’il est président (1998) ça personne en parle. Pour info la justice n’a toujours pas tranche jng est toujours présumé innocent alors c’est bon debrancher avec jng, laisser le gérer son département jusqu’à la fin de son mandat et après qui vivra verra ………

    Signaler
  15. stephdemars stephdemars

    Caselli qui t’a donner la fd du ps13 , qui t’a donner l’entraide, qui t’a donner la cum !!!!!
    Pfouffff Honte a toi.
    Menucci tu te rappelle en 1995 quand tu est parti sans étiquette contre le ps dans les quartiers nord, qui t’a repris alors que plus personne ne te voulais, qui t’a donner un poste a treize développement alors que tu pleurer comme une petite fille, qui t’a donner l’entraide a toi aussi, qui t’a permis d’être son directeur de campagne et qui t’a fait maire du 1/7 !!!!!!!!!
    Vraiment tu arrive a te regarder dans un mirroir le matin

    Signaler
  16. stephdemars stephdemars

    Caselli qui t’a donner la fd du ps13 , qui t’a donner l’entraide, qui t’a donner la cum !!!!!
    Pfouffff Honte a toi.
    Menucci tu te rappelle en 1995 quand tu est parti sans étiquette contre le ps dans les quartiers nord, qui t’a repris alors que plus personne ne te voulais, qui t’a donner un poste a treize développement alors que tu pleurer comme une petite fille, qui t’a donner l’entraide a toi aussi, qui t’a permis d’être son directeur de campagne et qui t’a fait maire du 1/7 !!!!!!!!!
    Vraiment tu arrive a te regarder dans un mirroir le matin

    Signaler
  17. Bonalors Bonalors

    Marseille a un côté excessif souvent amusant mais là: Une alliance droite-gauche contre une liste de gauche, un soutien d’un syndicat au candidat de droite,etc, c’est pathétique parce que l’avenir de Marseille s’obscurcie! Le clientélisme sera toujours roi, ici, tant que les marseillais approuvent ce système…..

    Signaler
  18. alinoune du 12eme alinoune du 12eme

    merci de nous trahir Mr GAUDIN nous n’avons pas votez ASSANTE et n’en voulons pas aussi notre prochain vote ne serra pas pour vous failles et amis du 12e qui se réunissent

    Signaler
  19. jeje jeje

    au placard carlotti et mennucci, à la retraite ce caselli inutile!!! marseille ne s’en portera que mieux

    Signaler
  20. Despoting Despoting

    Comment croire encore à l’aspect démocratique du droit de vote face à ces petits arrangements sordides entre amis qui donnent la nausée ? Je crois que pour la première fois depuis que je vote je vais raturer mon bulletin ou y glisser ma taxe d’habitation en immortalisant la scène par une #selfisoloir ! Quand je pense qu’à deux reprises j’ai rencontré Lisette Narducci et que pour justifier son immobilisme elle se cachait derrière un “je vous comprends, je ne suis pas d’accord mais c’est de la responsabilité de la mairie centrale, mimant avec un chignon parfait une pseudo désolation”. Beurk.

    Signaler
  21. Marseillais indigné Marseillais indigné

    “C’est pas de la soupe ,c’est du rata, c’est pas de la M…c’la l’ deviendra “

    Signaler
  22. Philippe Philippe

    Gaudin va gagner c’est sûr, mais ce sera sa seule victoire. Il va se retrouver avec 4 ou 5 secteurs, dont 1 ou 2 ingouvernables (celui de Lisette et celui de Robert). Et potentiellement, un tenu par le FN.
    Par ailleurs nous devrions réussir à dégager la ‘droite décomplexée’ (et totalement hors sujet dans notre premier secteur), de Dominique Tian !
    Face à une ville ingouvernable, avec un dauphin désigné mais non élu (comme jadis Muselier), Gaudin qui aura remporté sa victoire à la Pyrrhus n’aura plus qu’à prendre sa retraite bien méritée au Sénat. Et nous serons dans la mouise.
    Sauf si… l’abstention reculait fortement. ce qui pourrait encore rebattre pas mal de cartes.
    Chiche ?

    Signaler
  23. Puig Puig

    Un petit rappel :
    1. prise illégale d’intérêts, trafic d’influence, association de malfaiteurs,
    2. détournement de fonds publics et licenciement abusif
    3. corruption passive, participation à une association de malfaiteurs et atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics.

    Signaler
  24. joliette13 joliette13

    Ces gens sont prêts à tout pour garder leur trône, quitte a s’allier ou revenir vers leur ennemi. C’est pitoyable. C’est là où on voit que seuls leurs intérêt personnel les guide vers l(a)politique !!!

    Signaler
  25. joliette13 joliette13

    Ces gens sont prêts à tout pour garder leur trône, quitte a s’allier ou revenir vers leur ennemi. C’est pitoyable. C’est là où on voit que seuls leur intérêt personnel les guide vers l(a)politique !!!

    Signaler
  26. Valmy Valmy

    Je vois que les petits soldats guérinistes reprennent des couleurs et sont de nouveau de sortie sur les réseaux sociaux. Le PS marseillais est en lambeau victime des affaires, de ses errances et des égos surdimensionnés de chacun. Les primaires ont été une machine à perdre et à diviser, le manque de courage de Solférino pour remettre de l’ordre et virer Guérini a eu un effet désastreux. Tous les élus sont soupçonnés de dénoncer ce qu’ils pratiquent eux même, il y a une défiance générale vis à vis de la gauche et dans la mesure où il n’y a pas de renouvellement de la classe politique, les gens ont du mal à comprendre qu’on puisse faire une soupe différente avec les mêmes ingrédients. Et c’est pourtant ce que proposent Patrick Mennucci, Marie Arlette Carlotti, Eugène Caselli. On voit dans l’accord Gaudin Guérini jusqu’à quel point peut aller la manipulation politique. Ils sont les deux branches d’un même arbre dont les racines remontent à Gaston Defferre. Ils fonctionnent de la même façon. Je crois que Mennucci, Carlotti, Caselli, ont vraiment la volonté de tourner cette page, quel que soit leur passé ou leurs erreurs. Ils ont compris que ça ne pouvait plus durer. La violence du tract de FO est un signe de plus de la capacité de mobilisation du système, de son ancrage. Il y a beaucoup de haine derrière ces élections, beaucoup de rancœurs et d’égoïsme et ça les marseillais l’ont bien senti aussi. La défaite est probable hélas mais face à tout ce qui passe il convient de rester mobiliser et de ne pas rendre les armes sans avoir combattu.

    Signaler
  27. Marseillais indigné Marseillais indigné

    La candidate PRG Lisette Narducci, soutenue par Jean-Noël Guérini, a “Plus belle la Vie”confirmé ce matin en conférence de presse la fusion de sa liste dans le 2-3 avec celle UMP-UDI de Jean-Claude Gaudin
    A FP LE MONDE 12 h 41 Le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, en voie d’exclusion du PS, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Marseille pour « détournement de fonds publics » dans une affaire de licenciement abusif.

    « Les juges d’instruction ont signé l’ordonnance de renvoi », a indiqué le procureur de la République, Brice Robin, mercredi 26 mars, confirmant une information de France 3 Provence-Alpes. Le procès se tiendra « vraisemblablement au dernier trimestre 2014 », a-t-il précisé.

    Signaler
  28. Embrassons nous Folleville Embrassons nous Folleville

    Que reproche la justice à Jean-Noël Guérini ?
    Le Monde.fr | 03.04.2013 à 09h46 • Mis à jour le 04.06.2013 à 16h55

    Réagir ClasserPartager facebook twitter google + linkedin pinterest

    Jean-Noël Guérini le 29 mars 2013.
    Jean-Noël Guérini a de nouveau été mis en examen, lundi 3 juin, dans un des volets de l’affaire des marchés publics présumés frauduleux dans les Bouches-du-Rhône et en Haute-Corse. Il est soupçonné de s’être rendu coupable d’association de malfaiteurs en vue de la commission des délits de trafic d’influence, corruption passive et détournement de fonds publics, ainsi que de s’être livré à du trafic d’influence et du favoritisme (atteinte à la liberté d’accès et à légalité des candidats dans les marchés publics).

    C’est la troisième fois qu’il est mis en examen. Il l’a déjà été le 8 septembre 2011 pour “complicité d’obstacle à la manifestation de la vérité, prise illégale d’intérêt, trafic d’influence et association de malfaiteurs” et le 5 mars 2013 pour détournement de fonds publics dans une affaire de licenciement considéré par le juge comme abusif. Tour d’horizon des affaires qui cernent le sénateur socialiste.

    L’affaire des marchés publics de Haute-Corse et des Bouches-du-Rhône
    Dans ce dossier qui lui vaut sa convocation devant le juge, lundi 3 juin, Jean-Noël Guérini aurait “laissé son frère s’immiscer sans titre dans les affaires du département” et orienté “ses prises de position dans le sens exclusif de la satisfaction des intérêts de son frère et de leurs amis”, expliquait le juge d’instruction Charles Duchaine dans un dossier transmis au Sénat au moment de la demande de levée de l’immunité parlementaire du sénateur des Bouches-du-Rhône, en décembre 2012.

    Selon le juge, une entreprise de maçonnerie à Gardanne (Bouches-du-Rhône), ABT, aurait servi à capter des marchés publics (construction d’une gendarmerie, d’une caserne de pompiers et des projets de maison de retraite), à recevoir des commissions sur des comptes à l’étranger et à blanchir des fonds. Pour les marchés remportés par cette société, des assurances auraient été données aux partenaires quant à l’obtention des autorisations administratives délivrées par le conseil général.

    Le frère du sénateur, Alexandre Guérini, mis en examen dans cette affaire, aurait servi de “trait d’union entre le milieu et la bonne société, entre le monde économique et la sphère politique”, avançait le juge Duchaine. Mis en examen en décembre 2009, Alexandre Guérini avait été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Luynes (Bouches-du-Rhône) pendant cinq mois, avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire.

    Lire : “La demande de levée de l’immunité de M. Guérini cite un système ‘mafieux'”

    Les conditions du licenciement de son ancien chef de cabinet Jean-David Ciot
    Jean-Noël Guérini a été mis en examen le 5 mars 2013 pour “détournement de fonds publics” pour avoir “arrangé” le licenciement de Jean-David Ciot, son ancien collaborateur au conseil général, qui avait touché une indemnité de 22 000 euros.

    Jean-David Ciot, élu depuis député PS d’Aix-en-Provence et responsable de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, a été mis en examen pour recel de détournement de fonds publics.

    Lire : “Information judiciaire contre le patron de la fédération PS des Bouches-du-Rhône”

    Le dossier des décharges
    Jean-Noël et Alexandre Guérini sont déjà mis en examen dans un autre dossier du juge Duchaine, relatif à des décharges exploitées dans les Bouches-du-Rhône par Alexandre Guérini. A la tête de quatre sociétés spécialisées dans le traitement des déchets, Alexandre se serait servi de la position et des pouvoirs de son frère afin de faire fructifier les intérêts politiques et financiers de la fratrie.

    Les enquêteurs s’intéressent tout particulièrement à la décharge du Mentaure à La Ciotat (Bouches-du-Rhône) auprès de laquelle la SMA, une société dirigée par Alexandre Guérini, avait obtenu un marché pluriannuel de 17 millions d’euros pour le traitement de 95 000 tonnes de déchets par an. Ils suspectent notamment une fraude sur les quantités d’ordures traitées.

    Cession, de manière camouflée, par le conseil général, d’un terrain au profit d’Alexandre Guérini
    Le conseil général présidé par Jean-Noël Guérini a préempté en 2004 un terrain de la Ciotat (Bouches-du-Rhône), officiellement pour y protéger une plante, en réalité, selon les juges, pour servir les intérêts d’Alexandre Guérini qui y a finalement agrandi une décharge dans le cadre d’un marché de plusieurs millions d’euros.

    Lire : “Marchés publics : Jean-Noël Guérini convoqué par la justice”

    Recrutement d’un avocat ami pour aider son frère à régler un conflit
    La justice soupçonne aussi Jean-Noël Guérini d’être intervenu en faveur de son frère dans un litige financier qui l’opposait à l’agglomération de Salon-de-Provence.

    Destruction de disques durs à la veille d’une perquisition
    Les juges reprochent à Jean-Noël Guérini d’avoir fait obstacle à l’enquête en remplaçant des disques durs avant une perquisition au conseil général, et d’avoir recommandé à son frère de faire le ménage dans son bureau après l’avoir averti de l’enquête, deux mois après son ouverture en février 2009 sur la base d’un courrier anonyme adressé au procureur de la République

    Signaler
  29. Embrassons nous Folleville Embrassons nous Folleville

    WIKIPEDIA (extrait)Embrassons-nous, Folleville ! est une comédie-vaudeville d’Eugène Labiche et Auguste Lefranc, représentée pour la première fois à Paris sur le théâtre du Palais-Royal le 6 mars 1850. Elle fut adaptée en opérette sur une musique de Valenti en 1879.
    « Embrassons-nous, Folleville ! » est devenu par extension une expression ironique désignant des démonstrations d’amitié ou de joie qui permettent d’oublier ou qui occultent les problèmes. Le marquis de Manicamp enthousiaste, expansif, vif et emporté. Il le sait, il le dit. Il pense que tout le monde partage ses goûts et ses idées, et d’ailleurs il ne supporterait pas le contraire. Il s’est mis en tête de marier sa fille Berthe au timide Folleville. Or ce dernier n’a jamais pu lui dire que c’était impossible, son mariage avec sa cousine Aloïse étant déjà arrêté entre leurs deux familles.Chaque tentative de Folleville pour expliquer le problème est immédiatement interrompue par un flot de démonstrations affectueuses de la part de Manicamp, « Embrassons-nous, Folleville ! », et par des avancées dans l’organisation du mariage : la corbeille, la bague, le Prince de Conti prévenu, le contrat.

    Signaler
  30. Souviens Toi Eugène Souviens Toi Eugène

    Quel culot de Caselli, lui qui obéissait comme un toutou à son maître Alexandre, lui qui doit à ce même Alexandre son poste à MPM… s’il est un pure produit du système Guerini, c’est bien lui.

    Signaler
  31. toine toine

    Les Marseillais ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas. Gaudin = Guerini = magouilles clientelistes = FO!!!!

    Dimanche votez Mennucci!

    Signaler
  32. AMER AMER

    Solange Biaggi: “On leur a dit de s’engager, de monter des associations et qu’on les ferait participer. Nous, on a les relais et on fera avancer ça”
    donc c’est reparti de plus belle avec les associations fictives qui pompent les subventions du CG13 au bénéfice des petits copains!
    ça va de pire en pire. Tout est en place (si le 2ème tour confirme le 1er) pour qu’aux prochaines municipales le FN gagne sans même faire campagne… si Marseille n’a pas explosé d’ici là.

    Signaler
  33. francois13005 francois13005

    C’est dommage, j’aime bien Solange Biaggi! Elle est comme le chocolat, elle est euphorisante!

    Signaler
  34. bella ragazza bella ragazza

    blanc bonnet bonnet blanc !!!!!! elle est belle la politique à Marseille qui prouve encore que le clientélisme , les combines entre politiques se font sans morale sans éthique. Et un coup à droite et un coup à gauche !!!!! et servons nous ! Mais quel exemple pour la génération future….. Assante Gaudin les frères ennemis deviennent les amis de toujours. Narducci qui mange dans la main de Guérini depuis des années ( pieds et mains liés la demoiselle sinon il va tout dire ) et maintenant sans rougir elle ira manger dans les mains de Gaudin tout ça pour rester maire et venger Guerini ( peut être aussi pour lui dire “je ne te dois plus rien” qui c’est? ) Mais ou est le service aux citoyens ????????? Et qu’ aurait elle fait si c’était le FN qui était premier sur son secteur? Oui Monsieur Duchaine faites éclater la vérité n’attendez plus ou bien faites des heures supplémentaires pour en finir car nous le peuple de Marseille nous n’en pouvons plus ! et si le peuple Marseillais descendait dans la rue pour dire à tous ces rigolos BASTA!!!!!!!

    Signaler
  35. PourVoir PourVoir

    CQFD.
    Le système en place fonctionne et se reproduit.
    a) Gaudin aura-t-il sa majo sans avoir à s’accoquiner avec le FN ?
    b) Les nains ont gardé leurs places (bien joué !!!) et seront inoffensifs.
    c) Il y aura des lots de consolation pour les exclus.
    Comme le disait Gaudin en substance dans son “talkshow” sur MarsActu : la propreté et les trottoirs sont du ressort de la CUM, … une grève des éboueurs je ne la supporterai pas une semaine, mais je peux faire front à une grève de la RTM, … le prochain objectif est de prendre le contrôle de la CUM.
    Je me trompe ?
    Le président de Chine pop & cie passe par Lyon. Pourquoi Lyon ? Parce que R. Barre en fut maire et que s’y trouve l’institut Mérieux. Il y a des maires et des capitaines d’industrie qui laissent des traces ; on a les dominants qu’on accepte ; l’offre s’adapte à la demande mais aussi la conforme. Dormez, braves gens.

    Signaler
  36. Anonyme Anonyme

    Lisette Narducci candidate UMP (parti ou un électeur sur deux serait favorable à une alliance avec LE FRONT NATIONAL).
    Vous êtes une misérable arriviste Madame.

    Signaler
  37. Anonyme Anonyme

    Lisette Narducci candidate UMP (parti ou un électeur sur deux serait favorable à une alliance avec LE FRONT NATIONAL).
    Vous êtes une misérable arriviste Madame.

    Signaler
  38. l'observatoire de marseille l'observatoire de marseille

    J’avoue ne pas comprendre votre titre : “Embrassons-nous Folleville”.
    Comme vous le déclarez dans votre commentaire précédent, c’est “une expression ironique désignant des démonstrations d’amitié ou de joie qui permettent d’oublier ou qui occultent les problèmes.”
    Les “problèmes”, si j’en crois votre commentaire, concernent les casseroles judiciaires de Guérini (il est quand même présumé innocent).
    Je remarque que Guérini est PS… comme Mennucci (PS)… qui traine lui-aussi des casseroles judiciaires.
    Voulez`vous dire que Guérini et Mennucci s’embrassent sur la bouche pour faire oublier leurs problèmes judiciaires ? Alors, parlez-nous des problèmes judiciaires de Mennucci ! Tenez : voici un lien pour vous aider :
    http://www.observatoiredessubventions.com/2013/enquete-sur-la-subvention-de-la-region-paca-a-l-union-des-familles-musulmanes/

    Signaler
  39. bella ragazza bella ragazza

    mais défendre qui? la droite , la gauche? Y a les méchants qui “insulteraient les uns et les autres… puis les fantassins qui défendent, en assassinant les autres, Quelle blague …. Nous pourrions faire les Mêmes reproches à la gauche comme à la droite….. la politique marseillaise bien plus qu’ailleurs est polluée, malade, contagieuse…… et depuis si longtemps. Quelle tristesse pour cette ville magnifique avec un potentiel immense…. HONTE A TOUS NOS POLITIQUES……

    Signaler
  40. Le 6 eme secteur outrée Le 6 eme secteur outrée

    Quelle honte d imposer aux électeurs qui ont massivement voter Blum ( et certainement pas Assante voir contre lui) un maire qui n a jamais été choisi , et qui va devenir maire avec 13% de voies !!!!! Mr Gaudin pousse les électeurs à voter FN alors qu il était déjà gagnant dans ce secteur .

    Signaler
  41. Le 6 eme secteur outré Le 6 eme secteur outré

    Dans notre secteur les habitants ne veulent plus d un maire qui ne sait pas ce qu il veut, qui change d étiquette comme de slip . Après avoir craché sur GAudin et Blum le voilà sur leur liste !!!!!! Mais pourquoi nous faire ça Mr Gaudin ???? Quelle trahison pour vos électeurs !!!!!

    Signaler
  42. Le 6 eme secteur outré Le 6 eme secteur outré

    Quelqu un s amuse à signaler mes postes donc je réitère mon opinion . Le 6 eme secteur ne veut pas d Assante ni de son équipe composée de personnes pour certaine peu recommandable ( père qui a fait de la prison pour détournement de fond surnommé Mr 3%) !!!!
    Me Gaudin pourquoi décevoir tous ces électeurs qui ont votés Blum ??!!

    Signaler
  43. Anais Anais

    Narducci est lamentable partir avec l’UMPFN c’est horrible !
    Cachez vous c’est mieux.

    Signaler
  44. zaqsa2000 zaqsa2000

    On appelle cela ,une “bonne” gouvernance de père (on papy) de famille…..mais quelle famille !!!!

    Signaler
  45. stephdemars stephdemars

    Ce message s’adresse aux électeurs du 2eme et 3eme arrondissement de Marseille.
    Pour le second tour votez tous massivement pour la liste gaudin et laisser lisette narducci gérer la mairie de secteur. Il n’y a quelle qui connaisse les atouts et les faiblesses de son secteur. Les autres c’est que du vent

    Signaler
  46. b13 b13

    Bonjour à toutes et tous et toutes,

    Vous devez mal connaître notre Lisette, c’est une femme formidable qui est à l’écoute de ses électeurs et je lui tire un grand chapeau, et puis son chignon est toujours bien fait, alors arrêter de la critiquer, Lisette ne changez rien, vous êtes adorable.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire