Fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône : Jo Condé les 400 coups

À la une
le 7 Déc 2011
22

Menée de main de maître jusqu’en février 2011 par Joseph Condé, dit  «Jo Condé», la fédération départementale des chasseurs des Bouches-du-Rhône aligne un budget respectable de 2,5 millions d’euros. Marsactu et Mediapart se sont penchés sur la gestion de cette fédération, qui bénéficie de subventions publiques inhabituellement élevées.Associations type loi de 1901, les fédérations départementales des chasseurs sont cependant investies de missions de service public. A ce titre, leurs budgets «sont, avant d’être exécutés, soumis à l’approbation du représentant de l’Etat dans le département». Mais, dans ce cas, le contrôle préfectoral semble avoir été particulièrement lâche.Des chasseurs dissidents s’interrogent sur d’éventuels détournements de fonds de la part de l’ancien président, déjà condamné pour vol aggravé, recel et corruption passive. Également poursuivi pour harcèlement moral par trois anciens salariés, Joseph Condé a été relaxé de ce dernier chef en appel en novembre 2011.

Le budget de la fédération départementale des chasseurs est alimenté par les cotisations des quelque 26.000 chasseurs bucco-rhodaniens ainsi que par de généreuses subventions des collectivités locales. En 2009, la fédération a ainsi reçu 180.000 euros du conseil général des Bouches-du-Rhône (dont près de 100.000 euros pour fonctionnement), et même 300.000 euros si on ajoute les quelque 100.000 euros versés par le déppartement à différentes sociétés de chasses communales. La même année, la région avait versé elle près de 75.000 euros

Une somme qui laisse bouche bée les responsables des autres fédérations contactés. Avec 12.500 chasseurs, l’Ardèche obtient ainsi péniblement une subvention de fonctionnement de 4500 euros, tandis qu’en Indre-et-Loire (18.000 chasseurs), le directeur, après mûre réflexion, évoque une subvention de 2500 euros en 2011 «pour la fête de la chasse».  Même la première fédération départementale française, en Gironde (47.000 adhérents), affirme ne recevoir aucune subvention régulière.

«Les rares subventions sont toutes liées à des opérations concrètes de préservation de la nature, menée en partenariat avec des associations environnementales, jamais pour du fonctionnement et encore moins pour éditer un magazine», souligne Jacques Lecucq, un employé.  «Jamais un conseil général ne donne de subvention de fonctionnement, c’est toujours sur des projets très précis !», confirme Bernard Baudin, président de la fédération nationale des chasseurs et conseiller général UMP des Alpes-Maritimes.

Contacté, le conseil général des Bouches-du-Rhône indique qu’un audit a été lancé en octobre 2011 sur d’éventuels dysfonctionnements à la fédération des chasseurs. «En 2010, la subvention s’est élevée à 160.000 euros pour des équipements (carnets de suivi de bécasse, achat de gibier de repeuplement, etc.) et le fonctionnement  de la fédération afin de financer leur personnel administratif, des publications ou en faire ce que bon leur semble, explique le conseil général. Nous ne sommes pas maître de ce que font les responsables de la fédération.» Au conseil régional, après 2009, année de la première condamnation de Jo Condé, les subventions n’ont pas été reconduites.

Un canard de chasseurs

Silence radio du côté de la fédération des Bouches-du-Rhône, sollicitée à plusieurs reprises. Mais les documents auxquels nous avons eu accès sont troublants. En 2007, un rapport du délégué à la chasse du conseil général, Roger Tassy, propose ainsi le vote d’une subvention de fonctionnement de 150.000 euros à la fédération des chasseurs, notamment pour l’édition d’un «journal d’information cynégétique» distribués aux 26.000 chasseurs. Roland Chassain, maire UMP des Saintes-Marie-de-la-Mer et conseiller général, affirme avoir «mis en garde» le département (de majorité PS) sur ces financements.

Est-ce vraiment le rôle d’une collectivité locale de financer un canard de chasseurs ? Le doute est permis, d’autant que cette revue est en fait à cette époque «achetée» par la fédération de Jo Condé à une SARL Chasser en Provence créée en mars 2006 par… Condé Jo. En septembre 2008, alerté par des chasseurs, le préfet des Bouches-du-Rhône exige la radiation de cette SARL. Que Jo Condé transforme aussitôt en une association du même nom. La convention signée avec le département interdit pourtant expressément «de reverser tout ou partie de la subvention à d’autres associations, sociétés, collectivités privées ou œuvres».

Entre 2007 et 2009 (au moins), la quasi intégralité de la subvention versée par le conseil général a ainsi abondé une structure créée par Jo Condé et dont les comptes sont inaccessibles. «Ce n’est pas possible», commence par démentir le conseiller général Roger Tassy. Avant de suggérer, en contradiction même avec les documents du conseil général : «C’est peut-être leur argent qu’ils donnent à cette société». «Normalement, un responsable qui fait des affaires directes avec la fédération est réputé démissionnaire», explique Charles Pecoraro, président du comité de défense des chasseurs des Bouches-du-Rhône et farouche opposant de Joseph Condé.

Un Condé rattrapé par la justice

Une enquête préliminaire menée par les gendarmes a finalement été classée sans suite par le parquet d’Aix-en-Provence en septembre 2010, faute «d’infraction insuffisamment caractérisée». L’ancien trésorier de la fédération Daniel Portalis, s’interroge pourtant toujours sur d’éventuels détournements de fonds. «Les articles et les photos sont réalisés par le personnel de la fédération ou des bénévoles, il y a une quarantaine de pages de publicité payante, et au bout cela revient à 150.000 euros aux chasseurs ? Cherchez l’erreur», s’exclame-t-il. Malgré une requête de la présidente du tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence, les chasseurs dissidents n’ont jamais pu accéder aux comptes détaillés de la fédération.

Autre curiosité comptable, elle aussi sans conséquence judiciaire : en avril 2008, une recette de 33.004 euros apparaît brusquement dans le bilan de la fédération sous le titre «Participation revue/assurance.» Il s’agit en fait des «frais de gestions» prélevés par la fédération sur les contrats d’assurance souscrits par les chasseurs. «Si cette somme n’apparaissait pas sur le premier bilan de 2008, c’est qu’elle était versée directement à la SARL de Jo Condé, en déduit Charles Pecoraro. Nous nous sommes plaints au préfet, et la fédération s’est empressée de modifier le bilan, en incluant ce revenu. Mais comment un préfet, averti de ces combines financières, a-t-il pu accepter de valider ce budget ?» Réponse que nous n’avons pas pu à l’heure actuelle obtenir des services de l’Etat.

En interne la main, Jo Condé avait la main haute sur les sommes versées aux sociétés de chasse du département. Le président de celles de Martigues expliquait ainsi à La Provence en avril 2011 que leur subvention était passée de 4500 euros à 1500 euros en deux ans. «Jo Condé, l’ancien président, a voulu nous punir, car nous n’étions pas d’accord avec lui», précisait-il.

L’expertise psychiatrique de Jo Condé, 44 ans, réalisée dans le cadre d’un des procès, évoque «une personnalité qui ne se pose pas de limite», bénéficiant d’«un sentiment d’impunité, de toute puissance». En juin 2009, il avait été condamné par le tribunal correctionnel d’Aix-en-Provence à deux ans de prison avec sursis et cinq ans d’interdiction sociale, pour vol aggravé, recel et corruption passive. Les faits sont croquignolesques : il avait, en 2006, avec quelques acolytes dérobé des tables de pique-nique au zoo de la Barben.

Corruption à la Fédé

Il avait également recelé des vêtements de marque, volés par un ami employé dans un entrepôt de stockage. «Avec des véhicules et des personnels de la fédération», a affirmé fin octobre à l’audience pour harcèlement moral, Jean-François Leca, avocat d’un des plaignants pour qui leur patron «n’a pas apprécié qu’ils n’aient ni participé, ni gardé le silence, puisqu’ils ont témoigné auprès des gendarmes».

Une des causes, selon eux, de leur mise à l’écart. «J’ai perdu 400 euros de salaire, mais j’ai ma conscience pour moi, j’ai fait ce que j’avais à faire», glisse Patrice Galvand, un ancien employé choqué par les non-lieu successifs alors que les tribunaux ont reconnu une gestion «à la limite de l’excès de pouvoir». Il cite le cas d’un autre plaignant, Patrick Lozat, en incapacité de travail suite à une dépression et des problèmes de tension et de coeur. «Sa vie est détruite», lâche-t-il.

La corruption a elle aussi eu lieu dans le cadre de la fédération : Jo Condé prélevait 10 euros de l’heure sur des travaux de débroussaillage facturés à la fédération et avait négocié des cadeaux (ordinateur portable et appareil photo) en échange d’un marché de prestations informatiques.

Un lien Si sur le volet harcèlement moral la cour d’appel d’Aix-en-Provence a confirmé le 28 novembre la relaxe, la condamnation de 2009 pour vol aggravé, recel et corruption passive a été confirmée en appel en 2010 et par la cour de cassation en janvier 2011. Fin de partie pour Jo Condé ? Du soutien politique au jeu de chaises musicales, l’homme a plus d’un tour dans sa gibecière et compte encore aujourd’hui. Pour le second épisode, rendez-vous ici.

Une enquête réalisée avec Louise Fessard de Mediapart

 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. lucide lucide

    Bravo, Bravo.

    Je vois que “l’on prend encore les enfants du bon dieu pour des connards sauvages” et que ça fonctionne un brave moment.
    Je m’abonne à Médiapart
    Je demande qu’une déclaration de patrimoine psychiatrique soit réalisée sur les “grands élus” afin de déceler le “sentiment d’impunité et de toute puissance” .

    Signaler
  2. Liseron duveteux Liseron duveteux

    comme tu dis lucide, si tu savais à quel point cet individu,( le condé) qui, il y a 7 ans n’avait même pas de voiture personnelle pour se déplacer,agit dans un total sentiment de toute puissance et d’impunité.
    j’espère que l’exellent travail de louise fessard et julien vinzent réveille les consciences.

    julien,je ne peux mettre les majuscules,j’ai le bras gauche dans le plâtre…
    mais encore félicitation.

    Signaler
  3. jean-bernard jean-bernard

    @ lucide

    je cite : Je m’abonne à Médiapart

    et c’est une reference ‘Plenel’, alors qu’il reconnait lui meme avoir fait des erreurs?

    Signaler
  4. zé13 zé13

    Laisser de nos jours les ficelles de la fédé à un voyou de grand chemin relève de l’inconscience ou de la connivence. Si j’ai bien compris ce condé bénéficie de pas mal d’impunité ! à moins que…Tout ce monde qui à subit les arrogances, les menaces, les exactions, les délits à personne sans compter les abus et détournements d’argent suspectés. les preuves irréfutables existes si dans notre beau pays il y avait seulement des politiques des magistrats et autres qui se penchent sérieusement sur ce dossier nous aurions la certitude que ces voyous là ne sont pas bons à fréquenter par qui que ce soi… Un jour la roue tournera.

    Signaler
  5. poalagratter13 poalagratter13

    ce qui est donné à une Fédé Départementale qu’elle soit de chasse, sportive, de Parents d’Elèves, de locataires etc… ne peut être cumulé avec ce qui est donné aux associations locales et indépendantes (sauf à pratiquer la désinformation histoire de faire réagir le lecteur puisqu’en l’occurence il s’agit du CG)

    Signaler
  6. alain M alain M

    ET QUE FAIT LE CONSEIL GENERAL..

    Signaler
  7. Pierrot Pierrot

    Nous en sommes là ,grâce au laxisme des préfets successifs qui ont écouté les politiques.
    Pour exemple :il possède toujours son permis de chasse.

    Bizardddddddddddd

    Signaler
  8. Rocou 24. Rocou 24.

    Tu dois être heureux mon ami Liseron……….enfin!

    Rocou 24.

    Signaler
  9. CassaÏre CassaÏre

    Tassy,est un gros menteur.
    IL a été régulièrement tenu au courant de la situation,depuis l’origine de la venue de Condé à la fédé,puisque le précedent président était son cousin Giordano,évincé par sa propre connerie.
    La fédé des BdR, a eu, et a la particularité,d’être tenu par un imbécile, qui se prenait pour un faucon, mais qui était un vrai con en réalité, les pires.Mais qui n’était pas foncièrement malhonnête,de tendance socialiste embourgeoisé à la mode mineur de Gardanne..Tout un programme financé par le contribuable.
    Remplacé par un Condé, dont personne ne savait d’ou il sortait,qui à la différence avait l’air d’un con, mais qui était un vrai voyou,mais pas seulement,(En vérité qui est Condé? Difficile à dire! si ce genre d’individu était un peu plus répandu la vie serait vraiment compliquée. je me souviens des paroles d’un chasseur des Saintes,pas un gamin, un homme mûr,qui s’était fait avoir par Condé comme beaucoup,”Ce Condé,c’est le diable! il fait tellement de mal,que si on le trouvait dans une roubine, personne ne trouverait qui lui a fait un mauvais sort”.

    Evincé donc, par les propres salariés de la fédé,qui ont inventé Condé,pour servir leurs propres intentions de contrôle de celle-ci,en sous main du Prefet…
    On en revient toujours au fonctionnemment associatif,qui n’est contrôlé par personne.
    Mais concernant la fédé des BdR, on atteint des sommets qui n’existent pas sur terre.
    Donc en fait il y a de la complicité.Car tout cela a été planifié,et continue à l’heure actuelle.
    Le coctail détonant de notre belle démocratie.
    L’Etat…Les politiques..Et le voyou.
    ……………………………………………….

    Signaler
  10. cisaso cisaso

    quelle scandale ? cela ne m etonne pas au regard des etiquettes politique(.he oui.)

    Signaler
  11. canale canale

    Pour faire court , il y avait Andrieux , Alexandre , Jean Nono et les autres , et maintenant Condé !!! eh ben !!!!

    Signaler
  12. fanaco fanaco

    Comment une telle crapule selon ce que je lis a pu être nommé à la tête de la féderation et comment a-t-il pu duré autant? Aval des politiques , laxisme des autorités ou tout simplement lacheté des chasseurs?

    Signaler
  13. Paulette Paulette

    STOP!
    Assez de toutes ces affaires lamentables de soupçons, de corruptions…..
    Messieurs les représentants des services de l’état arrêtez l’hémorragie, les contribuables que nous sommes en ont assez et méritent un peu plus de considération.

    Signaler
  14. foxy foxy

    Comment un tel individu peut-il être élu et artificiellement maintenu a la tête d’une fédé avec toutes les valises CONNUES JUGEES ET DONC AVEREES qu’il trimbale…???
    Il est probable que l’appat de la “super subvention ” et l’impression (glorieuse?) d’être un “ami de jo” y sont sûrement pour quelques chose…!!!
    L’expertise psychiatrique de condé me laisse rêveur…Il serait souhaitable que ses
    “souteneurs” (politiques ou chasseurs) en passent également une…Hô la la … P’tain qu’est ce qu’on se marrerait…!!!
    J’ose espérer que le siège votre fédé a de bonnes fondations …Un bon coup de mistral et vous risquez de vous retrouver a poil…
    Chasseurs des BDR vous n’êtes hélas pas encore sorti de la mouise…

    Signaler
  15. Tresorier Tresorier

    Plusieurs commentaires :

    – le cas de ce president de Federation est assez ahurissant : vol de tables dans un zoo, harcelement moral d’agents, recel d’objets voles, utilisation a des fins personnelles des biens de la Federation, detournement de revenus de la Federation, complaisances politique et jusiciaire, non respect de la reglementation financiere, clientelisme, magouilles,,…
    – je vois que les chasseurs chassent surtout les subventions publiques alors que la majorite des citoyens est de plus contre la chasse,
    – les autorites internes de cette Federation ne fonctionnent pas : ou etaient le conseil d’administration, le tresorier, le ou les vice presiden(s) et l’assemblee generale ???? Ils n’ont rien vu ou ils ont partage avec le president ??
    – pour ce qui est du controle des associations.
    Les petites associations sans competence publique iu qui ne font pas appel a lagenerosite publique ne sont pas controlees. Il y en a trop et pas assez de personnel au service associations de la prefecture (deja que les PV d’AG et renouvelement de CA, bueau ne sont souvent a jour…) pour des enjeux financiers limites. Les projets subventionnes qu’elles proposent sont peu surveilles et les rapports d’activite et financier souvent bidonnes (je parle en connaissance de cause).

    Pour les autres associations, la Prefecture, competente, ne dispose pas d’assez d’effectifs et d’assez de competences comptables pour les controler. La DGFIP assiste la Prefecture pour les subcentions europennes (FEDER, FSE), les CODEFI (subventions d’investissement) notamment.

    On ne peut vouloir moins de fonctionnaires et plus de controle.

    Signaler
  16. le furet le furet

    C’est incroyable que de telles affaires restent impunies,25000 chasseurs salis par ce triste sir.

    Signaler
  17. le furet le furet

    La fédé 13 boycottée
    Marc Meissel a donné instruction aux personnels de la fédération du Var,qu’il préside,”de cesser toute relation avec les services de la fédération des chasseurs des Bouches du Rhone”

    BRAVO MONSIEUR C’EST TOUTE A VOTRE HONNEUR.

    Signaler
  18. Paulette Paulette

    Si ce Monsieur MEYSSEL a réellement annoncé cette mesure, ce qui est honorable de sa part, il devrait faire passer ce message aux autres présidents de fédérations car à moins que je me trompe, je n’ai lu aucun commentaire venant d’autres fédérations.
    Et comme on dit par chez nous ” qui ne dit rien consent”.

    Signaler
  19. un chasseur Vosgien un chasseur Vosgien

    bravo pour avoir eu le courage de dénoncer, les agissement d’une fédération.Dans les Vosges le problème n’est certes pas aussi important et les problèmes qlqs peu différents.
    néanmoins il y existe une mafia de dirigeants qui se donne une respectabilité toute relative. Ils ne font que profiter du système fédéral dans leurs propres intérêts.Si tu désire en savoir plus tape
    chassevosges88.com

    Signaler
  20. sanglier sanglier

    La chasse et un plaisir et une tradition il faux que sa continue et arretter sa devien de la demance

    Signaler
  21. ALTO ALTO

    BONJOUR SIGNALEMENT DISPARITION LE 09/08/2014 CHIEN DRAHTHAAR
    – GRIS ET MARRON – 30 KGS – 9 ANS
    TATOUE 2 EEG 751 ET PUCE
    MERCI MON N° TEL 06.82.27.37.10

    Signaler
  22. chasseur chasseur

    de toute façon, les fédés sont des milieux très fermées. il faut être parrainé pour entrer au conseil d’administration.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire