Entre virus informatique et confinement sanitaire, la Ville apprend à vivre au jour le jour

Actualité
le 17 Mar 2020
5

Comme la métropole ou la région, la Ville doit faire face aux règles sanitaires liées au coronavirus et à une attaque informatique de grande ampleur. La municipalité s'organise cahin-caha dans une période de grande incertitude institutionnelle.

L'enjeu

La Ville doit faire face à un double défi lié à l'application des règles de confinement demandées par le gouvernement et à une attaque sur ses serveurs informatiques.

Le contexte

Le report des élections municipales entraîne automatiquement un prolongement du mandat du maire et le maintien de son conseil municipal, dans un contexte de limitation des rassemblements.

« Vous connaissez Ravage de Barjavel ? » Voilà comment un haut fonctionnaire d’une collectivité locale décrit le chaos dans lequel sont plongées la Ville, la métropole et la région depuis quelques jours. Paru en 1943, ce roman d’anticipation raconte comment une société doit faire face à la fin définitive de l’électricité. Toutes proportions gardées, c’est un […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Thémismassilia Thémismassilia

    Confusion au Conseil départemental. Aucune mesure générale concernant les 2000 agents confinés voire les uns sur les autres au sein du bateau bleu. Que fait Martine Vassal ?
    Précisions : tout est « comme avant « . Le coronavirus serait-il inoffensif aux élus du LR ? Ce qui est sûr c’est que pour les 2000 agents aucune mesure de protection n’a été prise à ce jour (continuation des tenues de réunions, conciliabules dans les couloirs, absence de gel hydroalcoolique) .

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    La presidente est occupée à prendre soin d elle-même …

    Signaler
  3. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Ce confinement indispensable en cette situation de confusion (hormis le manque de masques et de gel hydroalcoolique…!) ne peut pas durer plus de quinze jours compte tenu du poids des décisions nécessaires.
    Pourquoi ne pas tester l’ensemble des fonctionnaires indispensables à la bonne marche de ces institutions comme le propose D. Raoult ?

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      Une fois le test fait, on recommence tous les combien ? Le suivi du début de l’épidémie montre que stopper la maladie est impossible : le temps d’incubation est long, les symptômes parfois absents, … Beaucoup de multi-nationales collaborent malgré les écarts de distance, de langue, de culture et de créneaux horaires .

      Signaler
  4. petitvelo petitvelo

    Amusons-nous à conspirationner sur la cyber-attaque. La majorité sortante sentant le scrutin lui échapper a tenté de brûler les archives pour les sauver des mains de l’opposition ? Le « consul » du Dombass, appuyé par le FSB, a montré son pouvoir de nuisance pour inciter la députée Boyer à faire voter une loi contre l’annexion du Dombass par l’Ukraine ? l’ultra violente à canif à bout-rond a voulu se venger de sa garde-à-vue avec l’aide de sa nièce pirate informatique ? un réfugié moldave artiste a voulu montrer la dangerosité d’utiliser un ordinateur pour travailler et l’intérêt de revenir au papier-stylo ? un candidat LREM écarté s’est allié à un insoumis déçu de la non-candidature du député Mélenchon pour torpiller les premiers jours du/de la futur(e) maire ?
    Heureusement que ce n’est pas un hopital qui a été touché.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire