En vue du retour des élèves à l’école, l’aide alimentaire est invitée à se faire ailleurs

Info Marsactu
le 30 Avr 2020
4

À partir de ce lundi 4 mai, les écoles marseillaises ne seront plus accessibles pour les distributions alimentaires organisées par des collectifs d'enseignants et de parents d'élèves. La Ville y préparera la rentrée post-confinement du 11 mai. Les collectifs, pas forcément informés, devront s'adresser aux centres sociaux.

L'école maternelle Extérieur à Bougainville (15e).

L'école maternelle Extérieur à Bougainville (15e).

L'enjeu

Dans l'attente de solutions institutionnelles suffisantes, des enseignants et parents d'élèves continuent d'organiser des distributions alimentaires au sein de leurs écoles.

Le contexte

Le confinement met en difficulté des familles déjà fragiles, dont les parents ont perdu leur emploi ou ne peuvent pas exercer d'emploi précaire, au noir, ou autres activités de l'économie informelle.

Parmi la myriade d’initiatives d’aide aux Marseillais démunis en ces temps de crise sanitaire, des collectifs d’enseignants et de parents d’élèves se sont constitués dès la première semaine de confinement (lire notre article sur la solidarité alimentaire des écoles). Via des cagnottes en ligne, ils organisent un soutien alimentaire, voire parfois financier. Durant les premières […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. ALAIN B ALAIN B

    lundi 3 mars !!

    Signaler
    • Julien Vinzent_ Julien Vinzent_

      Le coupable est condamné à reprendre l’année à partir du 3 mars, confinement compris !

      Signaler
  2. eolienne eolienne

    Encore une démonstration du peu de considération manifestée par notre maire et ses adjoints envers les habitants les plus précaires de la ville. Alors que des bénévoles assument des tâches qui auraient dû être de la responsabilité de la mairie. S’il faut préparer les écoles, la mise en place d’une organisation entre bénévoles et services municipaux concernés n’étaient-elle pas possible ? Vivement le changement !

    Signaler
  3. ALAIN B ALAIN B

    tout à fait d’accord la Mairie pourrait proposer des salles par exemple aux CAL, maison de quartier ou autre

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire