Dites monsieur le président, ta villa, elle sert à quoi ?

À la une
Benoît Gilles
3 avril 2013 24

La vue est spectaculaire : posé sur un miroir d'eau, la villa Méditerranée projette son porte-à-faux immaculé face à la mer. A l'intérieur le blanc domine. Seules les vitres ont bien besoin d'un coup de chiffon. Justement, au bout de sa corde, un varapeur est en train de nettoyer les grandes baies vitrées. Vue la proximité de la mer et les embruns constants, il faut espérer qu'il ait un contrat permanent. 

Cette semaine, la villa se remplit enfin en accueillant le forum des autorités locales et régionales de la Méditerranée puis le forum des citoyens organisé par la fondation Anna Lindh. Mercredi matin, la villa accueille la réunion plénière de la commission Méditerranée de Cités et gouvernements locaux unis (CGLU). Une fois passé le grand escalator, au centre de la salle du porte-à-faux, une série de cloisons vitrées enserre un groupe d'hommes en pleine discussion. "Les élus locaux sont en train d'élire le bureau politique de la commission", indique le service presse toujours inquiet de la tendance maladive au retard de Michel Vauzelle qui préside également cette commission.

COPPEM, ARLEM et CGLU

Dans des boîtes façon boxes de la sécu, des traductrices assurent le dialogue d'une rive à l'autre. Applaudissements : le bureau politique est élu. C'est le marocain Mohamed Boudra qui en sera le président. Il a une certaine habitude de ce type de distinction puis est membre de la COPPEM (Comité permanent des pouvoirs locaux en Méditerranée) depuis 2003 et co-président de l'Arlem (assemblée régionale et locale euro-méditerranéenne) depuis 2010. Autant dire qu'il est un grand habitué des "machins" (comme dirait De Gaulle) destinés à apporter paix et prospérité à toute la zone. Au moins en paroles.

Michel Vauzelle entre avec lui dans la salle de presse pour une présentation du bureau politique. Il en profite pour dévoiler le drapeau (non officiel) de la Villa Méditerranée dont il fait l'analyse héraldique : "Le bleu pour la mer. Le blanc pour la paix. Quoi que dans certains pays arabes, on appelle cette mer, la blanche. Au centre, deux arbres symbolique des deux rives : le palmier et l'olivier". Lequel logo ressemble étrangement à celui que le président Vauzelle a utilisé pour sa campagne électorale mais il ne s'agit que d'un tropisme méditerranéen. 

Softpower rules !

"La région Provence Alpes Côte d'Azur a ouvert ici un lieu de softpower dont la vocation est d'accueillir ce type de réunion comme le forum des citoyens de la fondation Anna Lindh ou encore la réunion des présidents de parlements européens de l'Union pour la Méditerranée ce week end avec plus de 40 présidents présents", résume Michel Vauzelle. 

Le problème est qu'il sera difficile d'aligner des rendez-vous de ce niveau tout au long de l'année. Si le site de la villa n'offre un programme ni très fourni, ni très explicite, on y trouve tout de même une série d'expositions, de concerts et de rencontres échelonnés jusqu'à la fin 2013. Quant à savoir si la naissance de ce "Centre international  pour le dialogue et les échanges en Méditerranée" va changer quelque chose à la destinée des pays riverains et de leurs habitants, on peut toujours dire qu'un trop plein de mots n'a jamais fait déborder la mer.

24
commentaires

Abonnez-vous pour voir les commentaires.

  1. savon de Marseille savon de Marseille

    L’article est bien foutu. Et très caustique.
    J’adore aussi ces centaines de technostructures,toutes ces nébuleuses au nom tordu qui se réunissent dans des écrins construits avec l’argent public,avec des jolis drapeaux, des comités, des commissions, et tous s’auto congratulent . Cà s’appelle le protocole des inutiles. De Gaulle le savait.
    Mais Vauzelle adore çà, il s’est fait un petit château et il reçoit. J’imagine que c’est mis à disposition gratuitement ?!???

    Allez hop, tout le monde dans des agéco ! Ou au parc Chanot, çà leur suffit pour ce d’ils font.
    . C’est la crise.

    Signaler
  2. Anonyme Anonyme

    Benoit, si la formule: »Un trop plein de mots n’a jamais fait deborder la mer »,est de toi.
    C’est bravo.

    Signaler
  3. nana nana

    combien le budget nettoyage des vitres…?

    Signaler
  4. kerozene kerozene

    Marseille ville de pauvres dirigée par des institutions pleines aux as.

    Signaler
  5. rizzo rizzo

    70.000.000 d’Euros pour un machin destiné à recevoir « gratuitement » des opérations qui ne servent pas le développement de Marseille mais seulement à faire mousser une certaine « élite ».
    C’est plus de 80 Euros par Marseillais dans un machin dont on se fout.
    C’est l’équivalent de 3 à 6 km de Tramway ( 12 à 30 millions le Km).
    C’est un scandale, une gabegie inédite qui ne sert que Vauzelle et ses envies de voyages en Méditerranée.

    Signaler
  6. ALAIN PERSIA ALAIN PERSIA

    Aux frais des contribuables, VAUZELLE s’est fait bâtir son château qui lui permettra de recevoir fastueusement ses amis auxquels il rend par ailleurs souvent visite : Maroc , Algérie et sa « chère » Tunisie n’ont plus de secret pour lui.
    Cette structure élitiste va permettre à VAUZELLE de caser ses copains et de faire de somptueuses réception.
    Et pendant ce temps là sous sa gouvernance partagée avec EEV et le PC , les usines , les PME-PMI ferment sans que VAUZELLE et ses séides ne pipent mot ! Odieux!!!

    Signaler
  7. Anonyme Anonyme

    ca se voie que monsieur vauzelle ne connait pas la crise

    Signaler
  8. fleuvevert fleuvevert

    Une seule question qui vaille : y échangera-t-on en volapük ?

    Signaler
  9. Bod66 Bod66

    Pathétique. L’argent du peuple est à nouveau utilisé pour créer artificiellement de l’activité dans cette ville qui se meurt et où personne ne veut plus habiter.

    Signaler
  10. Mr zerbib Mr zerbib

    Mr Persia arrêter de critiquer un peut ! Vous qui avait manger dans tout les râtelier maintenant vous cracher votre venin , dans la vie il faut avoir un peut de pudeur non ??? Alors au lieu de dire que du mal chaque jours sur Marsactu aller revoir vos petit copain Guérini , Carlotti et Francheschi ….

    Signaler
  11. JL41 JL41

    « Un trop plein de mots n’a jamais fait déborder la mer », dites-vous, Benoît Gilles. Effectivement, Vauzelle s’épuise à cet essai, mais sa Villa se tient fièrement à bonne hauteur.

    Vous qui savez des tas de choses, pourriez-vous nous donner le budget de fonctionnement de ce nouveau palais ?

    Signaler
  12. Manipulite Manipulite

    Un caprice à 70 millions pour une fin de règne de Vauzelle et livré avec beaucoup de retard. Le MUCEM a coûté 10 millions de moins et sera plus utile. Personne ne veut venir inaugurer cette gabegie avec Vauzelle. Qui finance ce colloque qui ne sert à rien ? Le conseil régional qui a mieux à faire ? L’Etat dans le cadre de la mission parlementaire confiée au cumulard Vauzelle ? On se perd dans les nombreuses casquettes. Encore un scandale en prévision. Penser ques ces pinces fesses vont apporter la paix en Méditerranée revient à insulter la souffrance des enfants bombardés en Syrie et ailleurs. La définition de l’aide au Développement c’est : une aide des pauvres des pays riches vers les riches des pays pauvres ! Bon appétit messieurs dames !

    Signaler
  13. loulouvert loulouvert

    et même pas un petit évènement sur le développement durable dans ce machin tout blanc et qui prend la poussière … Alors qu’on est en pleine semaine du développement durable !!!
    tout fout le camp

    Signaler
  14. mars mars

    Pour lutter contre les effets dévastateurs de l’affaire Kahuzac, notre bon vauzelle n’a rien trouver de mieux que de proposer de « revoir (à la hausse) le revenu des élus et leur assurer une retraite décente » (la Provence du 04/04/2013). On croit rêver, mais non, on est à Marseille…..Les élus n’en auront jamais assez.

    Signaler
  15. mars mars

    Pour lutter contre les effets dévastateurs de l’affaire Kahuzac, notre bon vauzelle n’a rien trouver de mieux que de proposer de « revoir (à la hausse) le revenu des élus et leur assurer une retraite décente » (la Provence du 04/04/2013). On croit rêver, mais non, on est à Marseille…..Les élus n’en auront jamais assez.

    Signaler
  16. Taliesine Taliesine

    A rien… Etait il necessaire de faire un article pour s’en rendre compte ?

    Signaler
  17. Anonyme Anonyme

    Je ne vois pas pourquoi on n’enquête pas aussi sur lui
    Qu a t il de plus que les autres Est il protégé et par qui ??
    Bref je n’ai absolument pas confiance en lui autant que de ceux qu’on juge de part et d’autre actuellement Je doute de lui perso ET C’EST MON DROIT NON ?? OUI et encore plus depuis l’affaire ANDRIEUX subalterne de ce Monsieur .. merci

    Signaler
  18. Bénédict SL Bénédict SL

    La Villa s’est baladée entre résidence d’artistes (dommage pour eux…), centre de conférence (mais pas de petites salles de commission pour cet usage), signal urbain (mais oui, une ville digne de ce nom a besoin de gestes majestueux du Prince), ramasse-miettes (ce qu’il restait à prendre sur le J4 après la part du lion Gaudin-MUCEM), et autres salles-des-pas-perdus pour ceux qui ne sont jamais désorientés dans la jungle des coquetèles branchés. Marre de tous ces responsables auxquels importe plus de laisser la trace tangible de leur supposée puissance que de créer des emplois et un développement durable, malgré tous les beaux discours. Mais il est assez effrayant de constater que Vauzelle est encore un des moins pires dans notre belle région -cf. Guérini, Andrieux, Joissains, le FN et autres frères de la côte… Il faut que la société civile se réveille, très vite !!!!

    Signaler
  19. piéton en colère piéton en colère

    Je vous conseille de lire l’article de JF Pousse dans Archiscopie édité par la cité de l’architecture et du patrimoine (ex-palais de chaillot) (N°114 juillet 2012…)intitulé « une folie à Marseille : le centre régional de la méditerranée » dans lequel le journaliste détaille toutes les « prouesses » techniques et termine par : »…cette folie d’excés, d’orgueil, à la gloire de la ville, cette emphase va bien à Marseille et à la Méditerranée « . Une note renvoie à un commentaire de la rédactrice en chef : « …La prouesse technique, lorsqu’elle est appropriée, comme au viaduc de Millau, est magnifique. Lorsqu’elle ne répond à aucune logique constructive et n’est qu’un simple formalisme forcené, générant des surcoûts énormes et multipliant les risques de dégradations au fil du temps, le doute est permis. »
    1 .Pouvait-on donc se permettre de faire une pareille folie en évoquant des nobles missions alors que les besoins dans ces régions sont loin d’être couverts?
    Il y avait certainement d’autres moyens d’aider les pays méditerranéens . Cette folie est une erreur profonde .
    2 . C’est aussi une erreur que d’avoir implanté cette « villa » à côté du MUCEM : les 2 bâtiments se téléscopent et ne « dialoguent » pas. De plus, l’arrivée d’un 3ème équipement non prévu au départ (le Musée Regards de Provence) renforce cette mitoyenneté alors qu’il aurait fallu répartir les équipements sur Euroméditerranée…
    3. En matière d’investissement, le conseil régional a-t-il achevé sa politique d’équipement ? A croire que la Région se porte bien !!!Voilà un exemple frappant de fait du prince !!!

    Signaler
  20. savon de Marseille savon de Marseille

    Belle plume de BENEDICT SL 16H22 : j’ai adoré le style : le CEREM c’est la « salle-des-pas-perdus pour ceux qui ne sont jamais désorientés dans la jungle des coquetèles branchés »

    Il y a aussi un mot qui circule en ce moment dans Marseille sur ce « Signal Urbain » :on parle d’  » AGRAFEUSE « . Il une audace technique mais dépourvue de tout sens et de galbe esthétique , on est proche d’un style roroco Qatari mégalomaniaque.
    Une grosse gesticulation tonitruante et rien derrière.

    Les meilleurs critiques d’ architecture déplorent aussi cette absence totale de résonance avec le MUCEM , tout à côté.

    Plus d’humilité : on attendait des élus la L2.

    Signaler
  21. savon de Marseille savon de Marseille

    A piéton en colère :
    la rédac’chef d’ Archiscopie a une vrai clarté de vision :
    je partage sa conclusion:

    « […]La prouesse technique, lorsqu’elle est appropriée, comme au viaduc de Millau, est magnifique. Lorsqu’elle ne répond à aucune logique constructive et n’est qu’un simple formalisme forcené, générant des surcoûts énormes et multipliant les risques de dégradations au fil du temps, le doute est permis »[…]

    Signaler
  22. savon de Marseille savon de Marseille

    A athe 10H11

    Notre point de vue diverge : fondamentalement. Mais c’est très intéressant !
    On ne sera donc jamais d’accord sur l’analyse critique des arts majeurs en général.

    L’Architecture étant le 1er de ces ARTS , on peut décliner également nos divergences pour la musique ,la peinture,la sculpture et la littérature en général.

    De mon point de vue, il est vrai que les Arts Majeurs peuvent être considérés comme des artefact ,c’est à dire des expérimentations audacieuses qui défient à la fois le temps, l’espace et la vie des hommes.
    Sur ce point de vue, je suis d’accord avec toi. C’est le côté mental dans la structuration d’un projet. L’ ART c’est la quête du Nouveau.

    Mais l’ Art , ce n’est pas que çà ! .Il y a le côté sensoriel lié à la délectation , à l’émotion qui complète l’oeuvre. C’est cette association complexe : ce choc entre la construction mentale et la sensibilité humaine qui crée des Grandes Oeuvres
    Dans cet équilibre quasi chimique , moi je dirais : 50% mental / 50% émotion .

    La Tour Eiffel , parlons en.
    C’est une oeuvre majeure , de par son record mondial de l’époque , mais aussi parce qu’elle associe cette performance à l’élégance. Elle a du « galbe » ,elle associe donc l’audace à l’émotion. On peut dire la même chose à Marseille pour le socle de Zaha Hadid pour sa Tour CMA-CGM.

    C’est donc pour cette raison que la pauvre « agrafeuse » de Mr Vauzelle est assez loupée : elle n’a quel’audace , mais n’a pas d’ élégance.
    Je qualifie ce style de « rococo Qatari » , c’est à dire la performance technique exacerbée qui enlève toute place à l’ émotion. Voir sur le net les projets délirants du Qatar. C’est moche.

    Or, on ne ressent rien à l’ombre de l’agrafeuse. Aucune délectation : j’ai essayé.

    En musique ,l’harmonie n’a de sens que si elle est associée à une une mélodie et à un rythme. C’est pareil pour l’architecture.

    En Art ,une posture audacieuse prise isolément, est sans issue.
    Sauf pour faire un pied de nez, ou de la provocation pour les incultes.

    Signaler
  23. coucourde coucourde

    Vauzelle le roi de la gabegie de nos impots et il proteger……

    Signaler
  24. Anonyme Anonyme

    ébè voilà ! trop cher à l’entretien (8 millions d’euros/an) plus la facture globale de 70 millions) pas rentable, la Belle Villa de m. vauzelle ferme ses portes au public le 18 aout 2014. Terminé.Fini. Circulez ! Cela devient un GIP…. Et comprenne qui peut. Si qqun peut m’expliquer. Merci

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire