Depuis 15 ans, la Ville ne consacre guère plus de 3 millions par an à l’habitat indigne

Décryptage
Julien Vinzent_
9 Nov 2018 5

Trois jours après l'effondrement de trois immeubles rue d'Aubagne, le maire de Marseille défendait le bilan de sa politique de lutte contre l'habitat indigne lors d'une conférence de presse. Tout bien pesé, elle se limite à environ 3 millions d'euros par an et les rapports de la Ville en reconnaissent eux-mêmes les lacunes.

Le 63 de la rue d'Aubagne, effondré le 5 novembre 2018. Image de 2016, BG.

Le 63 de la rue d'Aubagne, effondré le 5 novembre 2018. Image de 2016, BG.

203 millions d’euros en près de 15 ans. C’est le bilan “des moyens colossaux” engagés pour la “rénovation de l’habitat” qu’a présenté le maire de Marseille ce jeudi lors d’une conférence de presse. Après l’effondrement de trois immeubles lundi à Noailles, dans les décombres desquels sept victimes ont été découvertes à ce jour, l’heure n’est […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte Le 1er mois à 1 € puis 6,99€ / mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous


A la une

Bernard Tapie veut licencier le principal syndicaliste de La Provence
La scène se déroule non pas à Marseille mais à Paris d'où Bernard Tapie dirige son journal, La Provence. L'actionnaire principal tient ses conseils...
Habitat indigne : l’État et les collectivités rejouent leur éternel ping-pong
"Jean-Claude, cela serait bien que nous appelions Julien Denormandie et Jacqueline Gourault lundi matin. Je la connais bien, elle était au Sénat avec moi"....
Violences à la marche de la colère, manifestants et policiers se rejettent la faute
Fierté et déception. C'est dans cet état d'esprit que les organisateurs de la marche de la colère faisaient le bilan devant la presse. Fierté...
Un nuage de lacrymo trouble la colère des Marseillais
Un énorme nuage de lacrymogène en guise de réponse à la contestation pacifique. À 19 h 30, une partie des 8000 manifestants comptés par la police...
Emportée par la vague #BalanceTonTaudis la mairie tente de garder la tête hors de l’eau
"Depuis que ça a été lancé, c'est une avalanche. Ça noie complètement le service gestion des risques parce qu'on est appelé de partout." Ce week-end,...
Avec le drame de la rue d’Aubagne, la Ville au cœur d’une nouvelle tempête judiciaire
Personne n'aurait pu imaginer une telle fin. Alors que son dernier mandat entame son dernier tournant, Jean-Claude Gaudin se trouve au cœur d'une nouvelle...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire