Denis Payre : "Nous, on pense que quatre mandats c'est trop"

À la une
le 10 Déc 2013
5

"Le blond en affaires et bleu en politique", comme le titrait la semaine dernière Le Monde, était aujourd'hui à Marseille. Entre un déjeuner avec des "magistrats, des entrepreneurs et d'autres représentants de la société civile", une rencontre avec les étudiants de l'école de commerce privée et chrétienne EMD et avant un meeting avec ses nouveaux militants,

Denis Payre est venu nous expliquer en quoi son projet pourrait aussi sauver Marseille. S'il affiche un discours plutôt libéral – moins de fonctionnaires, réduction drastique de la dépense publique – le serial entrepreneur lyonnais dénonce le cumul des mandats et leur durée. "Il faut déprofessionaliser" la politique, avance-t-il. Du coup, il trouve que pour Gaudin "quatre mandats, c'est trop".

Message passé. Pour autant il n'appellera pas à voter non plus pour son concurrent socialiste, ni ne présentera d'ailleurs de candidats dans la deuxième ville de France, mais pourra labelliser des listes, même si pour l'instant il n'en a trouvé qu'une dans la région. Cela devrait être celle conduite par l'avocat Jean-Louis Keita à Aix, avec sans doute le candidat malheureux des primaires socialistes, Jacky Lecuivre.

Il y a des candidats à Marseille mais nous n'en avons pas encore labellisé.

Malgré son taux de chômage "insupportable" et les nuages qui s'accumulent, comme la SNCM au sujet de laquelle il refuse "que l'Europe soit un bouc émissaire", le patron de Nous Citoyens croit que la ville peut changer, avec le plein engagement de la société civile.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. fred fred

    Un petit manque d’honneteté intellectuelle de votre part, cher Marsactu. Vous auriez put, pour être trés clair sur la « carte d’identité » de mr Denys Payre, préciser qu’il était le fondateur de Croissance plus ». Pas anodin comme info !

    Signaler
  2. de la Marsiale de la Marsiale

    Il y a une info sur ce monsieur dans le Canard de mercredi dernier… une sombre histoire de dissimulation ou de fraude, de capitaux à l’étranger pendant une dizaine d’années…me souviens pas exactement mais c’était pas à son avantage !

    Signaler
  3. Anonyme Anonyme

    Mouais… Il a raison quand il souhaite que le personnel politique de ce pays soit plus en contact avec la vie réelle, donc ne fasse pas de la politique un métier à vie. Il faut certainement limiter non seulement le cumul des mandats, mais aussi le nombre de mandats consécutifs.

    Pour le reste, c’est d’abord un ultra-libéral – et ancien exilé fiscal… Voir ici : http://www.rue89.com/2013/08/16/citoyens-lancien-exile-fiscal-veut-creer-parti-societe-civile-244943, et là : http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20131108.OBS4749/denis-payre-un-serial-entrepreneur-qui-veut-changer-la-politique.html.

    Signaler
  4. kerozene kerozene

    Il y a quelques annees Montesquieu denoncait dans l’esprit des lois le risque de professionalisation des hommes politiques etait l’un des principaux risques qui menacait la democratie.

    Signaler
  5. Pierre Boucaud Pierre Boucaud

    Bonsoir,
    le CV de Denis Payre est long comme la canebière et il suffit d’aller sur wikipedia et sur le lien que nos avons mis via le papier du Monde pour en savoir plus sur notre homme. L’idée était de le faire parler sur Marseille, et je ne comprends pas du coup pourquoi il y aurait ici un « manque d’honnêteté intellectuelle » même « petit ». Amts

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire