Dans le sillage de Manuel Bompard, la vague Nupes à Marseille

Reportage
le 13 Juin 2022
9

Largement en tête avec 56% des voix, Manuel Bompard, mué en héritier de Jean-Luc Mélenchon savoure : la Nupes qualifie 5 de ses 7 candidats à Marseille. Récit d’une soirée euphorique pour le rassemblement de la gauche et des écologistes.

Manuel Bompard au siège des Insoumis marseillais au soir du premier tour des législatives. Photo Emilio Guzman.

Manuel Bompard au siège des Insoumis marseillais au soir du premier tour des législatives. Photo Emilio Guzman.

“Ce soir, nous sommes la première force politique du pays !”, lance Manuel Bompard, tout sourire, devant une nuée de caméras. “Et 1 et 2 et 3e tour”, crient les dizaines de militants réunis dans la petite salle surchauffée du premier étage d’un immeuble du 2e arrondissement, que la Nupes, la Nouvelle union populaire écologique […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Tarama Tarama

    Je ne comprends la courte vue de tous ces gens, élus et militants. On s’en fiche des résultats d’hier soir, en dehors de l’élimination de Blanquer ou Zemmour, on n’a rien gagné du tout.
    Dans 6 jours les mêmes vont grimacer, car la situation n’est pas favorable. Quand le bloc de gauche fait 30%, ce n’est pas une victoire.
    Ces gens pilotent à vue. S’ils font pareil pour les dossiers une fois élus…

    Signaler
  2. Eloguide Eloguide

    Dans la 2ème circonscription, si l’on additionne les candidats non raliés à la Nupes (écologistes-Surry 2,34% Assouly 1,77 Espaze 0,54) Rupnik grimpe à 29,72 contre 29,85 pour Pitollat. On voit que si elle unit la gauche peut être un vrai contre pouvoir. Certes, la réserve de voix est faible, mais je ne vois pas les électeurs de RN ni de Reconquête voter pour LREM. Tout est possible.

    Signaler
    • Assedix Assedix

      Désolé Eloguide, mais vous oubliez les électeurs de S. Bernasconi (13% au premier tour). Dans ce secteur, c’est malheureusement plié.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Malheureusement Assedix a raison : les obligés de Bernasconi (allez voir les commentaires sous le post FB de la dame : la petite reine du Vallon des Auffes et ses courtisans) voteront selon les ordres de la Patronne : tout pour Pittolat, rien pour Rupnik. Après tout la patronne de la patronne a bien retourné sa veste pour Macron.
      Ceci dit, en 2017 les 4 candidates des partis de gauche (Ariane Gil / LFI, Audrey Garino / PCF, Christine Juste / EELV et Annie Levy-Mozziconacci / PS) ont totalisé 8110 voix. Rupnik, EELV représentant NUPES, capte 10101 voix, de plus avec une abstention plus forte. A défaut d’une victoire, avec un 7e et un 8e sud de plus en plus à gauche (l’espace Pointe-Rouge / La Cadenelle est une cause perdue), c’est une belle progression.

      Signaler
  3. Opiniatre Opiniatre

    L’union, c’est super, surtout quand on est tête de liste. Pour mémoire, LFI en très grande partie, Mohamed Bensaada et Hendrik Davi avaient refusé d’être dans le Printemps Marseillais. Content qu’ils aient découvert comment éviter le sectarime. Et qu’ils s’en souviendront plus tard.

    Signaler
  4. julijo julijo

    @eloguide, tout est possible, mais je ne me lancerai pas dans un calcul quelconque les élections sont rarement de l’arithmétique , mais c’est possible.
    la preuve, possiblement les gens ont voté pour pitolat, harceleuse patentée, complètement à l’ouest et en fraude sur sa propre gestion…fallait le faire. comme pour abad et quelques autres. amnésie ou indifférence ? chapeau.

    Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    La sociologie de la 2e circo a certainement changé ces dernières années, ce qui a d’ailleurs entraîné, à la grande surprise du gang gaudiniste, la perte de la mairie du 6-8 par la droite. Mais il ne faut pas se faire d’illusion quand même : Rupnik n’a aucune réserve de voix, et je ne suis pas sûr qu’on puisse classer à gauche les micro-candidatures “écolo” qui ont pullulé à ses côtés.

    Il faudrait vraiment qu’un gros paquet d’abstentionnistes de gauche se réveillent dimanche prochain pour que la défaite de Pitollat devienne une hypothèse crédible.

    Signaler
  6. Gentiane Gentiane

    Avec un tel taux d’abstention, il n’y a pas de quoi pavoiser. Bompard a fait 56% des 41% qui ont voter !
    Restons modestes et arrêtons de penser que ceux qui ne votent pas c’est parce qu’ils ne sont pas informés ou que la campagne était nulle.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Comme déjà écrit par ailleurs , je ne peux m’empécher de reprendre les propres arguments de Pédrolito Mélanchon au sujet de Macron. Avec ce score ,Bompard est totalement illégitime, et si il est élu il sera le député le plus mal élu.IL devrait d’ailleurs immédiatement démmisionner si son éléction se réalise. FAut être logique les gars!
      Et pan sur le bec , comme dirait le “Canard”.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire