Claude Guéant à Marseille : gros coup de show sur la Canebière

À la une
le 6 Mai 2011
9

Comme en novembre dernier Jean-Claude Gaudin a demandé à Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur de venir faire le show après la mort d’un jeune de 15 ans, « tiré comme un oiseau« , et d’un piéton poignardé porte d’Aix. Sur fond d’emballement médiatique sur Marseille transformé en Brooklyn où  les habitants s’arment pour se faire justice eux-même, capté par Le Monde dans son Radiozapping, Guéant est venu annoncer les promesses que son prédécesseur place Beauvau n’a pas tenues.

Et le maire de Marseille en a eu pour son argent. Incroyable déplacement policier pendant plusieurs heures dans le centre-ville hier-après midi : tunnel bloqué pour un soi-disant colis suspect, snipers sur les toits, cars de gendarmes mobiles un peu partout, gardes du corps avec oreillettes autour du ministre… la totale. Même Sarkozy fait presque plus sobre. Magnéto Esther :

On avait l’impression d’une visite de Obama à Bagdad. Mais au moins, ça a fait plaisir à Gaudin. Les deux hommes ont descendu la Canebière pour aller visiter le commissariat de Noailles, bras dessus-bras dessous, escortés par des dizaines de journalistes et encore plus de policiers, tous sourires : « pour un coup d’essai ce fut un coup de maître. Un bain de foule, un bain de vie, un bain de diversité. Avec comme meilleur attaché de presse le maire de Marseille, « notre Jean-Claude » comme l’ont maintes fois apostrophé sur la voie publique les Marseillais« , s’enthousiasme ce matin La Provence. Avec en prime les petites blagues toujours un peu limite de « notre Jean-Claude », notamment avec le jeune black et la Marseillaise.

Pendant ce temps une « marche blanche » se tenait un peu plus loin, en hommage à « Tonio », magnéto BFM TV :

Et comme Hortefeux en novembre dernier, suite au drame de La Rose, Guéant a tenu en fin de journée une conférence de presse sous les lambris dorés de la Préfecture, déclinant les traditionnelles mesures (renforcement des effectifs, caméras de surveillance…), qui ne pourront dans l’absolu pas faire de mal. Quand elles ne sont pas recyclées, ou à relativiser. Le centre éducatif fermé qu’il a demandé au ministère de la Justice d’ouvrir ? Parlez-en à Garo Hovsépian, maire PS du 13/14 qui s’oppose depuis de nombreux mois à la création d’un CEF à Sainte-Marthe

Le financement de 50% des 220 caméras que veut installer la mairie ? Elles l’étaient déjà à 30% et une circulaire toute fraîche, qui précise que la fourchette d’aide va entre 20 et 50%, montre que l’effort annoncé par Guéant n’a rien d’exceptionnel. Ce qui l’aurait été, c’est que ce taux soit dépassé, une possibilité évoquée par la même circulaire « à titre tout à fait dérogatoire ». Sans compter que, comme l’expliquait début avril La Marseillaise, « les 1,7 millions d’euros annuels de fonctionnement seront payés intégralement par les Marseillais ».

Surtout, ces promesses – qui font l’impasse sur la racine du mal comme les taux de chômage désastreux, et stagnant des zones urbaines sensibles – de faire comme dans le 9-3, où malgré les efforts du Figaro pour louer le bilan du « super-préfet Lambert », les résultats sont mitigés, malheureusement plus grand monde n’y croit vraiment. Même peut-être pas lui, qui nous gratifiait durant son discours d’un beau lapsus : « la sécurité à Marseille passe par 4 séries de mesures. Premièrement des rapports, des renforts supplémentaires…. ». Allez the show must go on.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jaimemarsactu jaimemarsactu

    Quelle mise en scène…
    c’est toujours la même chose avec les politiques…récupération politique d’un drame, on fait le show à grand renfort de mots chocs et de promesses démagos…
    3 petits tours et puis s’en vont dans l’espoir d’avoir glané quelques électeurs en plus pour la future élection.

    Signaler
  2. liseron duveteux liseron duveteux

    Alors il n’y a pas de service de police…?

    Signaler
  3. céhère céhère

    Des snipers ?!?
    Mais à part honorer le ministre d’un bel attentat pâtissier qui s’en prendrait à Guéant ?

    Signaler
  4. mirabelle mirabelle

    Il pouvait rester à paris.

    Signaler
  5. liseron duveteux liseron duveteux

    Connerie Géante!

    Signaler
  6. geneker geneker

    ou lala les voyous quittent marseille… du moins ceux en baskets pcq les cols blancs eux ils restent !

    Signaler
  7. Gabriel Fouquet Gabriel Fouquet

    Tiens, mais oú étaient donc les véhicules de nos exemplaires fonctionnaires de police habituellement garés en plein milieu du cours Lieutaud et sur le trottoir ? Ca alors, magie !!

    Signaler
  8. casanovette casanovette

    Quel Western !!! Ou quand la Parade des Cow-Boys doit aboutir logiquement, par la venu prévisible et pavlovienne, en grand éperon, du shérif !

    François Baucher : « l’éperon est un rasoir dans les mains d’un singe » … et dieu sait que ce pauvre Guéant a le coup de pied aussi coupant … que mal placé !!! Peucheur ! Qué rigolade !

    Signaler
  9. liseron duveteux liseron duveteux

    Guéant,tu peux revenir,2 morts dans le troisième,à la kalach…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire