[Entre les lignes] Le racoleur du ramadan

Chronique
le 10 Mai 2024
12

Auteur, slameur, Mbaé Tahamida Soly est l'un des fondateurs de la sound musical school B Vice à la Savine. Voyageur sans permis, il utilise au quotidien les transports publics. Ils lui offrent la matière de portraits de voyageur, écrits comme des saynètes et postés sur les réseaux sociaux. Pour Marsactu, il en fait une chronique à lire entre les lignes.

Le Racoleur du Ramadan. Dessin : Ben 8.
Le Racoleur du Ramadan. Dessin : Ben 8.

Le Racoleur du Ramadan. Dessin : Ben 8.

À la sortie du métro Rond-Point-du-Prado aux alentours de 14 heuresⓂ️, je presse le pas. Je sors mon téléphone de mon sac pour regarder les horaires de passage du bus pour la Cayolle 🚌, mais l’application de la RTM m’informe que : “Actuellement, en raison d’un problème technique, les horaires en temps réel sont indisponibles. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée, nos équipes mettent tout en œuvre pour résoudre ce problème dans les plus brefs délais.”

Sur le chemin, je me fais interpeller ainsi qu’un autre homme d’un peu plus de quarante ans par un grand ado aux cheveux longs. Ce dernier ;  clope au bec ; scrute les passants et les gens qui sortent du métro🚇.

– “Excusez-moi, vous auriez du feu ? 🔥
– Désolé, je n’ai pas de feu”, lui dis-je
– “Salam frère, labes t’aurais pas du feu 🔥
– Désolé, je fais le Ramadan”, lui répond l’autre
– “Je t’ai demandé du feu, pas ta religion” 😱

L’autre en reste coi 🤐. Vexé, il veut me prendre à témoin de ce qu’il considère comme de l’insolence et de la mécréance. Je lui fais remarquer que le jeune n’a pas tout à fait tort. Il nous a juste demandé du feu 🔥.
– “Mais vous avez vu comment il m’a parlé ?
– J’ai entendu. Mais vous l’avez aussi fait remarquer
– Je lui ai fait un rappel, c’est tout. C’est un arabe comme moi.
– Et alors ? Tous les arabes ne sont pas musulmans☪️. Et d’ailleurs tous ceux qui se disent musulmans ne sont pas tous pratiquants.
– C’est malheureux wallah ! Les gens oublient d’où ils viennent. Ils n’ont plus de valeurs.
– Ben, ils s’intègrent aux Valeurs Actuelles de la République”, lui dis-je en plaisantant (ou pas 😁).
– “Ça veut dire quoi ? Parce qu’on est en France, on doit oublier sa religion ?
– Vu comment on traite les musulmans ici, vaut mieux s’abstenir de pratiquer non ?”, lui fais-je remarquer toujours avec sarcasme (ou pas🤣).
– “Mais quand même. Le jeûne du mois de Ramadan, c’est une obligation de l’Islam, un des piliers de notre religion. Vous n’allez pas encourager ce genre de comportement.
– Vous voulez que je dise quoi ? C’est son affaire. Chacun sa tombe, chacun sa religion, ou pas. Les gens font ce qu’ils veulent. On est dans un pays libre, non ?
– Vous êtes sûr que vous êtes musulman ?
– Qu’est-ce qui vous dit que je suis musulman ? – Ce n’est pas écrit sur mon front.
– Vous êtes Comorien, non ?
– Mes parents sont d’origine comorienne oui.
– Mais les Comoriens sont musulmans, non ?
–  Vous ne pouvez pas conclure la religion de quelqu’un à partir de ses origines. Il y a des musulmans de toutes les origines et de toutes les nationalités🌈.
– Mais vos parents sont musulmans, non 🕋 ?
–  Ok, je suis musulman. Mais, ça ne veut pas dire que je suis un bon musulman. J’essaie juste de l’être du mieux que je peux.
–  Donc tu ne peux pas encourager ce genre de comportement. Le mois de Ramadan, tu dois jeûner. C’est obligatoire (Je rêve ou bien, il me tutoie).
– Et s’il ne peut pas, tout simplement ? Parce qu’il est malade, “par exemple”🤮.
– Il n’avait pas l’air d’être malade en tout cas.
– Je n’en sais rien. Je ne suis pas son médecin”.

Vexé ; une seconde fois ; le gars me laisse tranquille. Il s’en va bouder derrière l’arrêt de mon bus où une jeune femme de près de 25 ans aux cheveux décolorés (je n’arrive pas à savoir si à l’origine, ils étaient bruns ou blonds) tire sur sa cigarette électronique🚬. Elle porte un débardeur rouge, un sac orange ainsi qu’un pantalon jean délavé parsemés de trous👖. À ses côtés, une autre, habillée également d’un débardeur ; mais de couleur rose, et d’un pantalon noir, triture son téléphone. Toutes deux portent des sandales noires.

JF1 : “Ho, regarde. Il y a le mec dont je t’ai parlé l’autre jour derrière nous.
JF2 : Qui ça ?
JF1 : Le gars que je t’ai dit qui m’a fait du rentre-dedans dans le bus.
– C’est lui ?
– Oui. Mais il fait son timide aujourd’hui. Je ne sais pas pourquoi ☺️😁.
– T’es déjà sortie avec lui ?
– Non ! Je le connais comme ça. On s’est croisés deux ou trois fois jusqu’ici, c’est tout.
– Il te plaît bien, on dirait ?
– Je le trouve bel homme, c’est vrai, mais un peu trop vieux pour moi.
– Avoue que tu en pinces pour lui.
– Mais non. Je m’amuse avec lui, c’est tout.
– Tu peux même sortir avec si tu veux. Mais avant, je te conseille quand même d’aller demander à sa femme♀️
– Jure, il est marié💍?
– Bien sûr qu’il est marié. Et même qu’il a un enfant au moins
– Non ? Ho, le bâtard ! Mais comment tu sais tout ça ?
– C’est le fils de la voisine à Odette*, une collègue de travail à ma mère. La dernière fois qu’on est allée la voir, on l’a croisé avec sa femme et son fils. Et même qu’elle était enceinte, sa femme 🤰.
– Non ! Jure ! Tu m’emboucanes !😱 Il m’a sorti le grand jeu et tout, la semaine dernière. Il m’a dit qu’il voulait m’épouser 👰.
– On peut aller lui demander si tu me crois pas”.

Notre bus arrive enfin et les passagers – sauf notre bonhomme planqué derrière l’abri bus – se précipitent par les deux portes ouvertes pour monter à bord. Le chauffeur en descend pour se griller une cigarette. Il a tout son temps, je me dis vu que le tableau d’affichage des horaires de passage des bus confirme toujours la panne générale : “Aujourd’hui Réseau Tram et bus, Perte des informations en temps réel”.

À l’intérieur, les deux amies s’installent sur les sièges juste devant la porte de sortie. Derrière elles, assis côté fenêtre et dans le sens contraire de la marche, j’entends tout de leur conversation.

JF1 : “Non, mais je suis choquée.
JF2 : Toi t’es vraiment naïve toi. Toutes les filles du quartier connaissent son manège.
– Comment ça ?
– Tu crois quoi ? Il m’a déjà fait le coup moi aussi. Je l’ai déjà pointé un jour dans le bus et depuis il me laisse tranquille
– C’est pour ça qu’il ne monte pas dans le bus on dirait 🤣
JF2 : Alors Rachid* vous ne prenez pas le bus ? Vous ne rentrez pas au quartier ?”, crie-t-elle à l’adresse de notre dragueur invétéré.
– “Non, j’attends quelqu’un. Je prends le prochain. Merci
JF2 : Quelqu’unE, vous voulez dire ?
– Comment ? Je ne comprends pas.
JF2 : Elle a quel âge quelqu’un ? Plus jeune que ma copine Emma* et moi ou le même âge que votre femme ?”

Aucune réponse de l’intéressé qui se fait encore plus petit derrière l’abri bus. Fort heureusement pour lui, notre chauffeur remonte dans sa cabine après avoir fini sa sucette à cancer et referme les portes de derrière. Puis au bout d’une minute, la sonnerie retentit pour lui donner notre départ pour la Cayolle 🚍.

Note pour plus tard 📝 : Demander à un imam qui du jeune qui ne jeûne pas et de notre père de famille racoleur commet le plus de péchés en ce mois saint de Ramadan pour les musulmans🕋.

* Ceci n’est pas une œuvre de fiction marseillaise 🎦. Les lieux, actions et dialogues des personnages ont été gardés pour coller à la réalité des faits afin de ne pas nuire à la réputation de tiers. Toute ressemblance avec des individus que vous croisez dans les transports en commun est donc purement le fruit de votre imagination🎬.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. julijo julijo

    jouissif !
    et tellement humain !

    significatif également d’un prosélytisme éhonté et maladroit !
    très amusant.
    après avoir vu l’imam, surtout tenez nous au courant !!

    à bientôt et merci de vos chroniques.

    Signaler
    • Soly Soly

      Merci beaucoup, je dirais surtout des moralisateurs qui n’appliquent pas ce qu’ils prêchent

      Signaler
  2. Unjoursansfin Unjoursansfin

    C’est toujours un plaisir de vous lire
    Vivement la prochaine !

    Signaler
    • Soly Soly

      Merci 🙏

      Signaler
  3. Alceste. Alceste.

    Trop,trop,trop bon!

    Signaler
  4. julijo julijo

    cher soly, je suis de votre avis, des moralisateurs !
    certes, mais pas toujours. nombreux sont ceux, et je ne leur jette pas la pierre, qui suivent un ramadan assez strict, et qui dans la vie courante ne suivent que les sourates qu’ils connaissent ou dont ils ont entendu parler…
    je ne pense pas que ce soit un folklore, plutôt une recherche d’identité religieuse, un besoin d’appartenance sociétale, ou suivre une mode….allez comprendre et comment savoir !?

    Signaler
  5. MarsKaa MarsKaa

    Vive ces filles, que certains diraient mal élevées, qui ont le verbe haut et osent interpeller et mettre devant ses actes, en public, un sale type.
    Combien de ces gens qui font la morale aux autres, en invoquant de grands principes, les piétinent allègrement dans leur propre vie (“mais c’est pas pareil” affirment-ils, quand ce n’est pas le déni complet) ! Et cela concerne toutes les couches de la société, toutes les religions, toutes les origines… on en a même des exemples célèbres !

    Signaler
    • Soly Soly

      J’adhère à 💯 🙏

      Signaler
  6. Christian Christian

    Jolie chronique, l’auteur est un observateur et une plume.

    Signaler
    • Soly Soly

      Ho merci beaucoup 🙏

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire