CGT SNCM : "L'ennemi de Hollande, c'est pas la finance, ce sont les salariés"

À la une
le 4 Juin 2013
5

L'image est forte : sous le porche de la préfecture, le secrétaire général du syndicat CGT des marins de la SNCM, Frédéric Alpozzo, discute ardemment avec le nouveau coordinateur interministériel qui vient d'être nommé par Frédéric Cuvillier, ministre des transports et de la mer. Cette nomination est censée être une mesure d'apaisement dans un dossier dont le ministre lui-même reconnaît la complexité. Mais l'élu CGT ne sort pas apaisé : "Nous n'avons  rien entendu de rassurant. Non seulement nous maintenons le préavis de grève renouvelable pour le 27 juin prochain mais nous allons encore plus mobiliser les personnels. Nous n'avons là qu'une déclaration de bonnes intentions, c'est une situation inacceptable au moment où nous attendons de ce gouvernement, un vrai engagement pour une politique industrielle".

A la fin de la tirade, il assène durement : "Aujourd'hui, nous avons compris que l'ennemi du gouvernement, ce n'est pas la finance, ce sont les salariés". Une conclusion que ne partage pas totalement Maurice Perrin, représentant CGC des actionnaires salariés au conseil de surveillance. Mi figue, mi-raisin, il lâche : "A priori, on a un engagement de principe de la part du ministre. Veolia nous a fait perdre du temps, on attendait du gouvernement qu'il nous en fasse gagner. C'est l'engagement qu'ils ont pris aujourd'hui avec la nomination de monsieur Lacave. Maintenant, nous attendons qu'ils reprennent le dialogue avec les syndicats pour construire un véritable projet industriel"

Un monsieur SNCM auprès du gouvernement

Le nouveau coordinateur interministériel, Jean-Marc Lacave, vient justement de mettre fin à son conciliabule avec Frédéric Alpozzo. Devant la presse, en quelques mots, il accepte de définir son nouveau rôle : "Mon rôle est de rétablir le dialogue entre tous les acteurs de ce dossier, les actionnaires comme les salariés. Il y a dans ce dossier beaucoup de malentendus. C'est pour cette raison qu'il faut retrouver le sens du dialogue. Surtout dans cette période cruciale pour l'entreprise avec l'attribution prochaine de la délégation de service public par la collectivité corse". Pour Alpozzo, le rôle de ce nouvel émissaire est surtout de coordonner les positions des différents ministères "entre les transports, l'industrie, Bercy et Montebourg, parce qu'il faut le mouiller dans cette affaire, le ministre du redressement productif". Ce dernier est en effet en charge des participations de l'État.

Une partie des syndicats garde en travers de la gorge que François Hollande soit venu à Marseille inaugurer en grande pompe un "bateau fabriqué en Corée dont la moitié de l'équipage est philippin". Dans un premier temps, Frédéric Cuvillier avait démenti cette information sur son compte twitter avant de le retirer précipitamment. Comme l'a décrypté Le Lab d'Europe 1, le ministre et le président se trompent, c'est la CGT qui a raison.

La nomination d'un monsieur SNCM ne suffit pas à faire passer la pilule en douceur. Cet inspecteur général du ministère de l'écologie connaît bien à la fois l'univers maritime pour avoir dirigé le port du Havre et Marseille pour avoir été successivement en poste de direction à la CMA-CGM en 2008 et au Forum mondial de l'eau. Entre temps, il avait rejoint son bureau d'inspecteur général au ministère de l'écologie. Diplômé de polytechnique et des ponts, l'homme a fait l'essentiel de sa carrière dans les hautes sphères ministérielles notamment à l'équipement et aux transports.

L'urgence du dossier et la perspective d'un blocage du Tour de France au départ de Corse, le 27 juin prochain, amènent le gouvernement à nommer un monsieur bons offices. Les salariés de Kem One, Fralib, Air France et du Grand conseil de la mutualité ont eu moins de chance : ils n'ont eu d'entretien qu'avec des conseillers du président polis et bien informés. "Et dire qu'il y a un peu plus d'un an, Hollande nous disait qu'il serait toujours à nos côtés", soupire un des Fralib à l'heure de plier les banderoles.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. puic puic puic puic

    TOus les marseillais savent ce que la CGT a fait au Port de Marseille. Personne, sauf eux et leurs bénéficiaires, ne va les plaindre.

    Signaler
  2. poalagratter13 poalagratter13

    L’ennemi du Port de Marseille c’est la CGT du Port. Une clique, une secte, une bande d’illuminés bénéficiant d’avantages considérables, une honte pour le syndicalisme revendicatif. Vont-ils comprendre que le Port c’est le pétrole des Marseillais, que le salut économique et social vient de là, qu’ils n’ont pas à se l’approprier. La facade maritime marseillaise, commerciale et industrielle est notre bien commun, marre qu’une poignée de semi-déments se l’accapare !

    Signaler
  3. jardin jardin

    JUSQU’À L’AVEUGLEMENT
    Pour les erreurs de”La CGT”, oui “puic puic” a, en partie, raison. Mais il ne s’agit pas, ici, de l’avenir de la CGT. Nous parlons de plus d’un millier de personnes, à Marseille et en Corse. Il s’agit aussi d’un choix de société. Nous écrivions déjà, ici, que si la SNCM coulait on ne retiendrait que la responsabilité syndicale. Comme si c’étaient les syndicats qui avaient dirigé l’entreprise. Dédouané l’état? Oublié le rôle faussement ambiguë des nationalistes liés à la concurrence? Invisibles les liens occultes entre les deux derniers cités? Enterrées les pertes de la concurrence sauvée par dix ans de “subventions déguisées” (le Pdt de office des Transports de la Corse)?
    Vous n’êtes pas convaincu? Regardez Sea France, la presse a titré: “une faillite due à la mauvaise gestion du Comité d’Entreprise” (par la CFDT). Comment peut on croire qu’un demi douzaine de syndicalistes, peu honnêtes, on pu couler une compagnie maritime? La presse n’a fait que répéter le version officielle, comme souvent, comme “puic puic. En réalité, l’État voulait se débarrasser d’une entreprise publique. Résultat, il reste une compagnie croupion de trois navires (Sea Link) et le trafic transmanche est réalisée par une entreprise britannique qui a son siège dans les paradis fiscaux et qui emploie des marins indonésiens. Toute ressemblance avec le scénario qui se profile en Corse, ne serait que pure coïncidence…

    Signaler
  4. @wifi_wep_off @wifi_wep_off

    En Méditerranée, Un pavillon Européen, sur des navires munit d’un bulbe d’étrave MHD.

    Explications 😉

    D’un point de vue social :

    La mediterranée et le pavillon européen offrent aujourd’hui aux états membres l’opportunuité de résoudre les querelles sociales entrent les différents armateurs concourant aux délégations de service public d’intérêt général.

    L’harmonisation sociale peut elle se révéler au travers du pavillon EUROPÉEN ?

    Depuis 1999 d’autres militants on rédigés la directive européenne sur les droits du travail des gens de mer :

    http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:31999L0063:FR:NOT

    D’un point de vue environnemental :

    En 2014, les bateaux du futur fonctionneront aux gaz liquéfiés :

    https://soundcloud.com/redaction-rcfm/les-futurs-navires-de-la

    Depuis des années, à Marseille, le CNRS informe que la technologie Magnéto-Hydro-Dynamique permet de supprimer la vague d’étrave d’un navire…
    Voici la BD explicative, très utiles même aux enfants de 12 ans !

    http://www.savoir-sans-frontieres.com/JPP/telechargeables/Francais/le_mur_du_silence.pdf
    ___________________

    MAIS IL FAUT FAIRE ATTENTION A LA BANQUE qui fournie du gaz, qui ne doit être une usine à gaz !
    http://www.planetoscope.com/Source-d-energie/1022-consommation-de-gaz-naturel-en-france-en-m3.html

    Normal c’est une Sarkonnery :
    Goldman Sachs ( Londres !) qui trafique nos compte comme en Grèce !…
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000021755734&dateTexte=&categorieLien=id

    Signaler
  5. julijo julijo

    C’est tellement bien raconté, et fortement médiatisé, que même si c’est pas vrai, c’est beau…..et tout le monde le dit, c’est écrit sans certains journaux, donc c’est vrai….
    la…”naïveté” des gens est une merveille pour les politiques de tous bords. Croire encore aujourd’hui en 2013 que la CGT puisse démolir le Port c’est fabuleux….on en revient à l’Eneide, les légendes mythologiques…..croire aujourd’hui avec la crise, qu’on connait depuis une quinzaine d’années, que la seule CGT soit responsable…!!!!! miraculeux. J’en connais il ne doivent pas en revenir de ce que ce mensonge -constamment entretenu- perdure……
    Hollande et le Gouvernement, ont fait de la “FINESSE en politique” en gardant Richard, PDG d’Orange (personne n’est mieux que lui !) il vont maintenant faire de la “GROSSIERETE politique” en tapant encore et toujours sur les salariés…..

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire