Une tribune d’associations contre “la fuite en avant techno-sécuritaire” à Marseille

Focus
Bref
le 5 Mar 2020
1

Après le terrain judiciaire, l’interpellation politique. L’association La Quadrature du net et la Ligue des droits de l’homme Marseille signent dans La Marseillaise, avec quatorze autres organisations, une tribune appelant les candidats aux municipales à s’engager contre les projets de big data de la tranquillité publique et de vidéo-surveillance automatisée, déployés par la Ville de Marseille. Ce lundi, le tribunal administratif de Marseille examinait un recours en urgence contre ce dernier projet (lire notre compte-rendu de l’audience). Le texte demande “également la mise en place d’un comité citoyen doté de pouvoirs d’audit et de supervision des technologies de surveillance et autres activités policières”.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Foulquie Foulquie

    Trés heureux de cette démarche.
    Comme citoyen, comme membre de la LDH, comme marseillais fier de cette Ville, plein de gratitude à son endroit.
    Marseille doit retrouver l’esprit de liberté créatrice, qu’elle possède profondément malgré tout ce qu’elle subit, cet air de liberté créatrice qui soufflait quand nous avons créé la Friche. Et c’est au nom de cette gratitude que nous avons défendu sans cesse la dimension de liberté qui animait la Friche aussi longtemps que je l’ai dirigée. Je crois pouvoir dire, malgré nos différences, que cette démarche a continué d’être défendue par mon successeur. Comme pour la vidéo-surveillance, j’espère qu’une nouvelle direction municipale saura soutenir cette quête de liberté, souci permanent d’un nouvel avenir pour cette formidable Cité.

    Philippe Foulquié

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire