Une délégation spéciale à la tête de Saint-Rémy après l’annulation définitive des élections

Belge
Bref
le 29 Nov 2021
3

Sa première mission est l’organisation de nouvelles élections. Une délégation spéciale composée de trois personnes, deux administrateurs civils à la retraite et un ancien avocat, gère désormais la ville de Saint-Rémy-de-Provence après la confirmation de l’annulation de l’élection municipale par un arrêt du Conseil d’État du 22 novembre. En février dernier, le tribunal administratif avait estimé qu’Hervé Chérubini, le maire sortant divers gauche, n’aurait pas dû se présenter au second tour, parce qu’il avait omis de faire mention de la nationalité belge de sa colistière, 28e sur sa liste.

Il avait face à lui dans cette élection Romain Thomas, candidat LR et ancien collaborateur de Martine Vassal au département. Ce dernier avait perdu au second tour de seulement cinq voix d’écart avec son adversaire, ancien vice-président du conseil départemental sous la présidence de Jean-Noël Guérini. La délégation spéciale doit organiser le nouveau scrutin dans un délai de trois mois après sa mise en place.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Patafanari Patafanari

    I Belgi fora. Santu Rémy restera français .

    Signaler
    • Assedix Assedix

      🙂

      Signaler
  2. jemamo13 jemamo13

    C’est extrêmement grave d’être Belge et de ne pas le dire….bien plus que d’aller à la pêche aux procurations dans les maisons de retraite!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire