Un sondage conclut à l’opposition des habitants du pays d’Arles à intégrer la métropole

Sonde
Bref
Rémi Baldy
11 Avr 2019 5

Le sens du calendrier. Alors que le Premier ministre sera en visite à Marseille ce vendredi, pour évoquer notamment l’avenir institutionnel du territoire, le pôle d’équilibre territorial et rural du pays d’Arles rend public les résultats d’un sondage commandé sur le sujet. 62 % des personnes interrogées par l’institut BVA opinion* se disent opposés à l’intégration totale de leur territoire dans la métropole, 19 % s’y disant favorable. De manière notable, 19 % préfèrent ne pas se prononcer. Il faut dire que si 70 % déclarent avoir entendu parler de l’éventualité d’une fusion, seuls 38 % pensent être informés des conséquences de cette évolution.

Ce sondage intervient après des consultations organisées par certaines des 29 communes du pays d’Arles, mais à la légitimité contestée. Sur ce thème, 80 % des sondés approuvent l’idée d’un référendum. Une consultation qu’avait justement proposée le président du conseil régional Renaud Muselier mercredi qui se dit à titre individuel contre cette intégration. Une position qui va à l’encontre de la conclusion du rapport du préfet Pierre Dartout (lire notre décryptage) et de la volonté de Martine Vassal, présidente de la métropole et du département.

* Enquête réalisée par téléphone auprès d’un échantillon d’habitants du Pays d’Arles, interrogés du 25 mars au 9 avril 2019. Echantillon de 804 personnes, représentatif de la population du Pays d’Arles âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession de l’interviewé et de la personne de référence du foyer et intercommunalité de résidence.


A la une

Malades de la pollution à Fos : “Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps”
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...
Maryse Joissains : “Les procès, tout ça, cela a été fait pour m’empêcher d’être candidate”
Élue depuis 2001, la maire Les Républicains d’Aix-en-Provence a annoncé à Marsactu son désir de briguer un quatrième mandat. À 76 ans, et malgré...
Trois immeubles menacent ruine et ferment une station de métro jusqu’à nouvel ordre
La place Jules-Guesde vibre de son activité habituelle, ce jeudi matin. Les turfistes cochent les cases autour du kiosque central. Quelques chibanis cherchent l'ombre...
La métropole met la première pierre à sa politique de lutte contre l’habitat indigne
La politique de lutte contre l'habitat indigne concentre les effets de contraste les plus radicaux : la réalité parfaitement abjecte des conditions de vie...
La décharge du Mentaure, où se croisent les intérêts des frères Guérini
C'est le dernier fil qui, selon le procureur de la République de Marseille, relie Jean-Noël Guérini à la première affaire qui porte son nom....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. TaramaTarama

    Une grande métropole d’Arles au pied de la Sainte-Baume, et après on appellerait ça les “Bouches-du-Rhône” !
    #NosÉlusOntDuTalent

    Signaler
    • LNLN

      Excellent, vous m’avez fait éclater de rire !

      Signaler
    • petitvelopetitvelo

      Ah non, je vous arrête, vous n’avez pas suivi: on paie un cabinet de créatifs cocaïnés jusqu’aux oreilles et on appelle ça : Le Département ! Ben oui, comme le Bus, la Carte, le Tramway, ….

      et bien sûr chaque commune est renommée: Arles-en-Provence, Marseille-en-Provence, Saint Rémy de Provence en Provence, …

      Signaler
  2. Electeur du 8eElecteur du 8e

    On comprend bien que la reine-mère de “Provence” ait envie de régner sur le territoire le plus vaste possible. On comprend aussi que le préfet se sente prisonnier de l’organisation territoriale actuelle et n’ait pas envie de modifier les limites départementales.

    Mais ceci posé, et en dehors de l’opinion des habitants du pays d’Arles, quels sont les arguments positifs à l’appui de l’intégration de celui-ci dans la métropole ? S’agit-il du même bassin économique ? Le pays d’Arles est-il dans l’orbite de Marseille et d’Aix, ou dans celles de Nîmes et d’Avignon ? Les enjeux auxquels il doit faire face sont-ils de la même nature que ceux de la métropole ?

    Élargir cette dernière juste pour l’élargir, alors qu’elle a déjà bien du mal à décoller, est-ce bien raisonnable ?

    Signaler
    • petitvelopetitvelo

      On voit les conséquences de l’élargissement de l’Europe …

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire