Tensions aux urgences : l’agence de santé régionale veut rediriger les patients

Détourner
Bref
le 7 Juil 2022
3
Depuis le début de l'été, les urgences de la Timone accueillent en moyenne 250 patients par jour.

Depuis le début de l'été, les urgences de la Timone accueillent en moyenne 250 patients par jour.

“Ne venez pas sans appeler votre médecin traitant”. C’est le message que l’agence de santé régionale PACA (ARS) veut faire passer auprès de la population pour tenter de désengorger les services hospitaliers des urgences. Alors que la crise sanitaire a épuisé les soignants et que l’été amène son flot de touristes dans la région, les urgences connaissent d’importantes tensions. En témoignent les fermetures de services à Draguignan, Manosque ou encore aux urgences pédiatriques d’Aix-en-Provence le temps d’une nuit.

Une réunion entre l’ARS et les professionnels libéraux s’est tenue cette semaine. “Les services des urgences font un travail qu’ils ne devraient pas, trop de monde s’y rend. Il faut faire en sorte que les médecins de ville assument ce travail”, analyse Philippe De Mester, directeur de l’ARS PACA qui a lancé une campagne de communication en ce sens.

Si la communication avec le médecin traitant n’est pas possible, l’ARS recommande d’appeler le 15, qui s’attachera à rediriger le patient en fonction de la gravité, ou de consulter la carte interactive des médecins libéraux en activité qu’elle vient de mettre en ligne. Une incitation de 15 euros de majoration par consultation est prévue pour ces derniers. Des incitations pour le personnel hospitalier sont également prévues, comme le doublement de la majoration des heures supplémentaires et une revalorisation de 50 % des gardes pour les médecins.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Patafanari Patafanari

    Direction Saint Pierre. Marbrerie à prix cassé, fleurs fraîches en toutes saisons et un personnel attentionné, enfin. Pourquoi faire des heures supplémentaires, pour se faire engueuler en ce bas monde? Fi! L’ARSenic s’occupe de tout.

    Signaler
  2. BRASILIA8 BRASILIA8

    Parfaite illustration du “tout problème a une solution, s’il n’y a pas de solution alors il n’y a pas de problème”
    Si l’on refuse les gens aux urgences, ce qui sous entend qu’ils viennent sans raison, le urgences ne seront pas saturées et on peut même les fermer la nuit voire tout le temps et ne les ouvrir que sur rendez-vous avec présentation d’un justificatif : ordonnance du médecin, avis du SAMU
    UBU n’est pas mort !!!

    Signaler
  3. LN LN

    Je trouve très bien l’idée d’appeler le 15 avant ou de diriger vers un Centre de médical car de ce que j’ai vécu aux urgences, c’est souvent de la bobologie qui aurait pu être prise en charge bien avant ou être différée. Parfois les urgences se “consomment” avec une immédiateté exigée ce qui crée de l’attente innommable et de l’agressivité. Et dans le contexte actuel c’est le combo.
    Tous ces centres médicaux sont un bon intermédiaire. Ils accueillent tout le monde, et envoient aux urgences le cas échéant.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire