Sur Plombières, un immeuble insalure vendu aux enchères passe sous propriété publique

Préemption
Bref
Jean-Marie Leforestier
7 Mar 2019 0

La Marseillaise poursuit son suivi de l’immeuble insalubre du 69, boulevard de Plombières. Le journal relate ce jeudi que l’immeuble va finalement passer sous le giron de l’établissement public foncier régional. “Considérant que les biens vendus, objet d’un arrêté d’insalubrité remédiable, à usage principal d’habitation, ne sont plus adaptés au vu de leur situation et de leur configuration à de l’habitat, leur reconfiguration doit être envisagée au vu d’un projet d’aménagement d’ensemble et de renouvellement urbain”, a annoncé la Ville de Marseille.

L’édifice de cinq niveaux, qui comprend aussi un bar au rez-de-chaussée, avait été vendu aux enchères au début du mois de février. L’acheteur pensait l’avoir acquis pour 212 000 euros avant.

Source : La Marseillaise

A la une

Portes ouvertes au Bastion social Marseille et manif pour les fermer
Il n'y aura peut-être pas beaucoup de bougies, mais la première est soufflée. Ce samedi, le Bastion social Marseille fête le premier anniversaire de...
L’usine de chocolaterie de Saint-Menet s’est arrêtée sans un bruit
Repérable pendant longtemps à l'odeur de chocolat qui s'en dégageait, l'ex-usine de Nestlé à Saint-Menet (11e) n'est désormais qu'une silhouette industrielle vidée de toute...
[Vidéos] “Ma prof m’a dit de ne pas dire que je viens de Félix-Pyat”
Ce jeudi, à 20 heures, Marsactu organise son septième débat au Théâtre de l'Oeuvre. Pour cette soirée, nous avons choisi de nous pencher sur...
L’horizon professionnel restreint d’une jeunesse défavorisée
Marsactu organise un nouveau débat de Marsactu ce jeudi soir, "Jeune, insère toi si tu peux". Pour réserver vos places, rendez-vous ici.Il a tout...
Le collectif Riverains de la plaine, avatar d’un quartier fracturé par la rénovation
Ils ont fait irruption dans le débat à l'automne, tandis que le chantier de rénovation de la Plaine s'installait sous les jets de pavés...
La halte ferroviaire d’Arenc, cinq ans et puis s’en va
Au pied de la tour La Marseillaise, un panneau estampillé SNCF et une machine pour éditer des billets signalent la présence d'une voie unique...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire