Selon un enregistrement, Roland Povinelli a tenté d’acheter un candidat du FN à Allauch

BANDE
Bref
le 25 Fév 2019
4

La Marseillaise dévoile ce jour un enregistrement d’une conversation entre le maire PS d’Allauch Roland Povinelli et un candidat Front national lors des municipales 2014. Son objectif ? Torpiller la liste d’extrême-droite aux municipales 2014 menée par José Gonzalez en poussant certains de ses colistiers à démissionner au dernier moment, empêchant le parti de se présenter. Pour y parvenir, Roland Povinelli promet « un emploi à la mairie » et « un T2, 55 mètres carrés, 400 euros » à un jeune candidat FN. « Si tu fais ce qu’on te dit, tu auras ta place à la mairie, – t’as pas de diplôme ? – on te mettra au service technique, tu débuteras à 1200 euros par mois, mais si tu restes à la mairie, tu es titulaire au bout de deux ans. Et deux, l’appartement », promet-il dans l’enregistrement.

Si le maire d’Allauch n’a pas répondu au quotidien, son adjoint Charles Dalmasso, présent lors de la réunion dit n’avoir « aucun souvenir de cette histoire farfelue ». José Gonzalez, qui dit quant à lui avoir appris « sur le tard » cette tentative de marchandage, a signalé les faits au procureur de la République.

Dans ce même enregistrement, l’édile évoque un chèque de 100 millions de francs signés par Bernard Tapie, dont il était le suppléant à la législative de 1993, pour que le FN ne se désiste pas en faveur de la droite. Aucune preuve n’est avancée et Bernard Tapie dément.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Et dire que Netflix à arrêté sa série Marseille il n y a cas se baisser dans le caniveau pour trouver de bons scénarios

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Gaudin comme Povinelli démontrent tous les jours qu’au-delà de deux mandats consécutifs, on devient plus nuisible qu’utile – même si on se croit indispensable.

    A ce sujet, il faut lire cet édito des Echos – quotidien peu suspect de gauchisme – intitulé « Marseille à la dérive », qui règle leur compte aux maires « qui ont régné trop longtemps et enfoncé leur ville dans une douloureuse torpeur » : https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0600685753534-marseille-a-la-derive-2244244.php

    Signaler
  3. petitvelo petitvelo

    Ca a mis du temps à sortir tout ça, M le maire se serait-il une fâché récemment avec un proche ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire