Selon Gazel Énergie, la justice demande l’évacuation immédiate de la centrale de Gardanne

conflit
Bref
le 19 Oct 2021
1
La centrale thermique de Gardanne. Photo : Pierre Isnard-Dupuy

La centrale thermique de Gardanne. Photo : Pierre Isnard-Dupuy

Le tribunal judiciaire d’Aix-en-Provence a donné raison à la direction de la centrale de Gardanne ce mardi 19 octobre, indique dans un communiqué GazelEnergie, la société propriétaire. Le jugement ordonne la fin de l’occupation par des militants CGT souhaitant mettre le site sous “protection”. Les personnes assignées doivent quitter le site sous peine d’astreinte de 2000 euros par jour et par personne. La direction avait porté plainte suite à l’occupation du site par “80 individus cagoulés” depuis le 12 octobre. Une assemblée générale doit décider ce mardi soir de la suite du mouvement.

Cette mobilisation survient dans un contexte tendu concernant l’avenir de la partie charbon de la centrale. Sa fermeture étant prévue pour 2022, salariés et direction s’opposent sur le projet industriel à venir. “Ces actes malveillants et violents sont intervenus alors que GazelEnergie fait face à une réorganisation consécutive à la décision du gouvernement d’arrêter la production d’électricité à partir de charbon.“, écrit Gazel qui précise que la force publique pourrait être mobilisée pour procéder à l’expulsion. Cette décision relève du préfet, seul habilité à faire respecter la décision de justice.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. petitvelo petitvelo

    SI je comprends bien, en France, la justice peut ordonner bien ce qu’elle veut , à la fin c’est le Président qui décide via son préfet. Une monarchie absolue avec ré-élection tous les 5 ans quoi.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire