Rue d’Aubagne : ouverture d’une information judiciaire pour homicides involontaires

Judiciaire
Bref
Lisa Castelly
27 Nov 2018 1

Trois semaines après le drame de la rue d’Aubagne, le procureur de la République a annoncé dans un communiqué à l’AFP avoir ouvert ce mardi une information judiciaire pour “homicides involontaires” aggravés “par violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité”. Selon le code pénal, ce délit peut être puni de 3 à 5 ans d’emprisonnement et d’une amende au montant variable en fonction du caractère délibéré ou pas.

L’enquête quitte donc les mains du parquet pour être menée par un juge d’instruction, ce qui ouvre la possibilité aux victimes de se constituer partie civile. Malgré la précision des motifs, le procureur ajoute qu’à ce jour, “les causes de l’effondrement de ces immeubles (…) ne sont pas établies”.

Source : AFP

A la une

Vice-président LR du département, Thierry Santelli loue un taudis à Saint-Mauront
"Péril grave et imminent", "interdit à toute occupation". Ces mots, devenus récurrents, frappent un logement loué par Thierry Santelli, conseiller municipal Les Républicains et...
Manifestants cherchent maire, désespérément
Huit cercueils de carton noir avancent lentement vers l'hôtel de ville marseillais, au son d'une marche funèbre jouée par un saxophone, un tuba et...
Euroméditerranée se projette jusqu’en 2030, avec de nombreuses zones d’ombre
Il est de ces documents complexes aux nombreux acronymes qui découragent d'y plonger le nez. C'est le cas du "Protocole-cadre de partenariat n°V pour l'extension...
L’annulation du conseil municipal repousse encore le débat politique sur le mal-logement
Il y aura bien un rassemblement devant la salle du conseil municipal ce lundi matin. Mais celle-ci demeurera vide. Ce dimanche, le maire de...
Les habitants de Bel horizon craignent de voir leur tour disparaître
Les gilets jaunes flottent aux fenêtres et balcons de cette grande tour inélégante qui sert de fanal de l'entrée de ville, entre Saint-Lazare et...
Le stadium d’athlétisme Miramas, 22 millions d’euros mais pas de projets
Si vous êtes au village de marques, vous n’avez qu’à traverser la rue. C’est à Miramas, dans une zone moitié résidentielle moitié en friche,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. corsaire vertcorsaire vert

    Qu’est ce qu’il leur faut ! encore des morts ?
    Il faut souhaiter que tous les responsables de ce crime ,de bas en haut ,soient jugés et condamnés en toute équité .

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire