Roland Povinelli accusé d’avoir menacé de mort un journaliste de La Marseillaise

Baillon
Bref
le 8 Avr 2019
12

« Je vais te crever moi, vas-y, écris demain dans La Marseillaise, en gros : « Povinelli veut me tuer », mais comme tu dois être un sacré pédé, ça m’étonnerait que tu aies les couilles… Attention de pas m’emmerder moi ! Je suis pas n’importe qui, tu devrais te renseigner mon petit si tu veux vivre vieux ! » Les propos sont extrêmement violents, et leur contexte ne fait qu’en aggraver la teneur : ils auraient été tenus par le maire d’Allauch et ancien sénateur Roland Povinelli à l’encontre d’un journaliste de La Marseillaise, Sylvain Fournier. Ce dernier a déposé plainte pour menace de mort réitérée, et présenté à la police un enregistrement d’une partie de la conversation.

Sylvain Fournier est l’auteur de plusieurs articles mettant en cause l’élu, où il rendait notamment publics des enregistrements de conversation laissant penser à des tentatives pour encourager au désistement des candidats d’une liste opposée à la sienne.

La rédaction de Marsactu s’associe à la rédaction de La Marseillaise et au Club de la presse pour condamner ces propos. Lire notre communiqué.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. patrick patrick

    Je suis pas n’importe qui…
    c’est vrai, vous êtes un politique comme on en veut plus.

    Signaler
  2. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    L’inamovible POVINELLI est un bel exemple du système (au sens algérien du terme) marseillais, né de la décentralisation….

    Signaler
  3. petitvelo petitvelo

    M Povinelli, ne nous laissez plus dans l’expectative, dites nous ce qu’il y a à savoir ! On veut savoir quels sont vos « pouvoirs » ? le genre de « contrats » que vous êtes en mesure de conclure ? De quoi très précisément nous devrions tous avoir peur ? Allez, ne soyez pas modeste, déclarez tout ça à vos administrés au prochain conseil !

    Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    « Maire d’Allauch depuis 44 ans ». Sic : 44 ans. Il n’y a que moi que ça choque ?

    Cette durée presque louisquatorzienne à la tête de cette ville n’est pas très bonne pour l’ego. Ajoutez-y les ravages du grand âge, et vous obtenez un comportement de dictateur communal.

    Signaler
  5. Zumbi Zumbi

    Je remercie des gens comme Sylvain Fournier et Marsactu de faire du vrai journalisme, ce qui implique parfois quelques risques.
    Et je suis très content d’être abonné à ces deux medias d’une importance cruciale pour ce qui reste de démocratie chez nous.

    Signaler
    • julijo julijo

      Soutien total et également merci.
      heureux de pouvoir m’informer grâce à des media comme le votre, le ravi et la marseillaise

      Signaler
  6. David David

    Lamentable… Et tellement représentatif d’une certaine caste, qui a oublié que le MANDAT qu’elles ont l’honneur d’occuper est avant tout dédié à la collectivité, et pas à leur petite personne.

    Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    Vous avez tout à fait raison, mais le povinelli n’a pas été élu par l action du saint esprit,

    Signaler
    • julijo julijo

      le nullissime jean cloooooooooooooode aussi !!
      mais de moins en moins bien au fil des 44 ans….

      Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    Vous avez tout à fait raison , mais ces deux fifres sont là et bien là depuis des années.
    Posez vous donc la question pourquoi ils le sont ?
    De temps en temps je vois passer la réflexion suivante « les marseillais ont le maire qu’ils méritent ». J’avoue que cette déclaration m’interpelle et pose questionnement au sujet de ceux qui votent ou qui ne votent pas.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      « En même temps », si je puis me permettre d’utiliser cette expression un peu connotée, on n’élit jamais qu’en choisissant entre des candidats sélectionnés (sur leurs qualités, sans nul doute…) par des partis politiques. Quand ils sont tous mauvais et qu’il faut choisir entre la peste et le choléra, soit on s’abstient, soit on se force à choisir la maladie la moins grave.

      Accessoirement, il y a des endroits où la sociologie électorale assure à un parti la victoire quel que soit son candidat. Dans le 8ème, accrochez un écriteau « UMP/LR » au cou d’un candidat affublé de longues oreilles et répondant au nom d’Aliboron, il aurait de bonnes chances de l’emporter…

      Signaler
  9. Brallaisse Brallaisse

    Cher 8° , le dernier paragraphe de votre commentaire est encore » plus pire » comme l’on dit dans la « Belle Province ».
    Donc ,dans un arrondissement où le niveau d’éducation est a priori plus élevé que la moyenne marseillaise , la conscience politique ou plutôt l’appartenance sociale envoie sciemment des ânes à la mairie. Et encore vous êtes dur avec notre baudet qui lui a une valeur éducative.
    Alors effectivement , ne nous étonnons plus de l’état de cette ville , sauf bien sûr entre le William’s, La Pelle et Delibes.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire