Risque de pollution marine : le parc des Calanques demande un plan d’urgence

Boulettes
Bref
Violette Artaud
26 Oct 2018 1

“Nous sommes en risque absolu.” Le président du parc des calanques s’alarme. Après la collision de deux navires au large du cap Corse et le déversement en mer de centaines de mètres cubes de carburant, Didier Réault dit craindre l’arrivée de la pollution sur la zone côtière du parc national des Calanques. “Vent, fortes pluies annoncées, on a tous les facteurs défavorables contre nous”, énonce le président du parc. Plus tôt dans La Provence, il demandait l’activation du plan Polmar, mesures d’intervention d’urgence qui permettent le déploiement de moyens spécialisés.

Tandis que la préfecture maritime de la Méditerranée l’a déclenché en mer, c’est à la préfecture des Bouches-du-Rhône qu’il revient de prendre la décision en ce qui concerne les côtes. Une réunion se tient cet après-midi sur le sujet. “Même si le plan est activé, cela ne veut pas dire qu’une marée noire va arriver sur Cassis. Dans le pire des scénarios, il ne s’agira que d’une pollution minime et résiduelle”, fait savoir la préfecture.

Selon nos informations, la pollution concernait hier jeudi en fin d’après-midi “une nappe de 400m x 100m à 20 km au sud des îles du Riou, composée d’irisation et quelques boulettes.”


A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. julijojulijo

    Il y a des jours comme ça ou on s’interroge …
    1 – Didier réault craint….
    2 – La préfecture des BDR déclare : le pire des scénarios, une pollution minime…etc.
    3 – De rugy avait dit aussi, lors de son baptême en hélico le lendemain du crash : rien de grave, tout est contrôlé !!
    Mais jusqu’où va-t-on supporter des ânes pareils ?????

    Et puis 400mx100m = 40 000 m2, non, c’est pas rien ! ça va juste ennuyer les poissons qu’on va manger, peut être…notez qu’avec les pesticipes, pas si grave on est blindés !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire