Reçu à l’Elysée, Benoît Payan a défendu les écoles marseillaises

Dej'
Bref
le 10 Mar 2021
11

Ce mercredi, le maire de Marseille, Benoît Payan, a été reçu par le président de la République à l’Élysée pour un déjeûner. Si plusieurs sujets ont été évoqués, la discussion a largement tourné autour de la question des écoles. Selon une parlementaire LREM qui a rencontré Emmanuel Macron quelques heures après, le scénario de la création d’une structure spécifique associant la Ville et l’État qui serait dédiée à la rénovation des écoles est notamment à l’étude.“L’idée est de soutenir la Ville autant sur le plan financier, que sur celui de l’ingénierie. Au moment de l’opposition au PPP, nous avions défendu l’idée d’un partenariat public-public entre l’État et la Ville”, rappelle cette élue.

Cette aide exceptionnelle pour Marseille ne serait pas comprise dans le Plan de relance. “Tout est sur la table”, a de son côté réagi Benoît Payan auprès de Marsactu. Le maire de Marseille a ajouté avoir décrit au président “la situation sans ambage” et être ressorti de ce rendez-vous avec la sensation “d’avoir été entendu”.

Avec Coralie Bonnefoy et Benoît Gilles

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    La seule issue dans ce dossier est à l’Elysée et pas ailleurs. Une ville ruinée sans moyens après cette gestion catastrophique de l’équipe Gaudin.
    Et si vous n’avez besoin de rien,allez voir Vassal,sauf si bien sûr vous habitez Cassis ou Ventabren.

    Signaler
  2. Dark Vador Dark Vador

    Marseille, deuxième ville de France, dans quel état es-tu ma pauvre, il ne manque plus que tu sois placée sous tutelle… Tu remerciera Jean-Claude et Martine, tes “bienfaiteurs”, ainsi que tous ceux qui regrettent les vingt-cinq dernières années de “bonheur”…

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    La municipalité précédente, aka la “nullicipalité”, a multiplié les “plans” non financés, qui n’étaient que des instruments de communication. Plan “école réussite”, plan “piscines”, plan “gymnases” : on voit dans quel état sont ces équipements, aujourd’hui, après des années de négligence. Inventer des plans ne suffit pas, il faut aussi éviter de confier leur mise en oeuvre à Rantanplan.

    Signaler
  4. Zumbi Zumbi

    La manoeuvre va être délicate, pour éviter que quelques grands technocrates labellisés Macron-Blanquer ne dépossèdent les nouveaux élus, bosseurs et dynamiques et proches du terrain, en charge du dossier.

    Signaler
  5. Pierre12 Pierre12

    La bonne blague benoit !

    Avant d’aller à l’elysee, c’était vous allez voir ce que vous allez voir, « l’état n’a jamais soutenu Marseille » et après être revenu et reçu une fin de non recevoir, il nous dit « Marseille a déjà bcp reçu et l’argent n’a pas tjs été bien utilisé ».

    Tout l’art de la politique, dire tout et son contraire en 3 jours.

    Et puis, qu’à reçu Marseille de l’état, je serais bien curieux de savoir ??
    Quel guignol celui là !!

    Avec le ppp, les écoles seraient déjà en chantier, là on n’est pas prêt de voir ne serait ce qu’un projet de construction. Tout ça par idéologie socialocommuniste et verte et par pure opposition à l’ancienne municipalité.

    D’un autre côté, on a évité que ce soit Michèle qui aille défendre nos projets à Paris, là ça aurait été risible ! Ou consternant…

    Bientôt un an, et seulement 2, 3 mesurettes…super on a gagné 500 m2 d’espaces verts à Valmer, ça va vraiment changer la vie des Marseillais !

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Il est vrai qu’avec Gaudin et Vassal nous avons des maîtres dans l’art de dire tout et son contraire et visiblement vous le regrettez . Beaucoup de gens ne sont pas dans l’idéologie socialocommuniste et écolo que vous le dites , ce qui est mon cas , mais ce que je constate c’est que les gens qui regrettent Gaudin et son barnum sont ceux qui ont bien profité du système. Peut être en faisiez vous partie , car approver le PPP , faut oser.

      Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    Oups ! “commes vous le dites”

    Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Vous n’avez décidément toujours pas compris que lorsque l’on ne partage pas l’avis de ´l’actuelle majorité municipale, on peut aussi ne pas partager celui de l’ancienne majorité.

      Je vous parle des contradictions de Benoît et vous me ramenez toujours à vassal, Gaudin et autres consorts ??? Un peu faiblard votre argumentaire, pardonnez moi.

      A vous lire, parce que martine dit tout et son contraire, Benoît a le droit aussi.

      Pour le ppp, 1/ marseille n’est pas la seule ville à y avoir recouru, 2/ c’est peut être la seule solution pour que notre ville avance, surtout lorsque vous avez 1,5 milliards de dettes et que vous recherchez 1 milliard supplémentaire. Sauf pour les rêveurs qui croient que l’état ou l’ue va les aider…l’espoir fait vivre.

      Si vous regardez toujours le coût de tout et souhaitez tjs payer moins cher, vous vous retrouvez vite dans une ville qui a 20 ans de retard, ce qui est le cas de Marseille.

      A cette allure, les écoles seront inaugurées lors du prochain mandat, et encore.

      Pour finir, le ppp du stade qui coûte 7 millions par an à la ville, soit une goutte d’eau dans le budget annuel, fait que nous avons enfin un stade digne de la deuxième ville de France.
      Aprés que Bouygues se gave ou pas, on s’en fou, on profite de ce stade qui rayonne régionalement.
      Je crains que vous rejettiez le ppp par pure jalousie contre eiffage ou autres géants de la construction, en oubliant totalement l’objectif des Marseillais qui est de profiter d’écoles en bon état pour leurs enfants.

      Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    Je ne sais si vous étiez abonné avant le changement de majorité,mais si cela était le cas vous étiez d’une grande discrétion vis à vis de la gaudinie.
    Il n’y a aucune jalousie envers les géants de l’eau ou du BTP , mais je n’aime ni la corruption ni les corrompus.
    Je ne regrette pas de payer beaucoup d’impôts ,ce qui me gène c’est l’emploi qu’en ont fait cette équipe de nuls.
    Le PPP est une escroquerie et ce n’est pas parce-que d’autres en usent que cela est pertinent, et le privé est toujours gagnant. Après que Payan ai des contradictions,oui sûrement , mais lui au moins n’est pas ségrégationniste et n’a pas de politique anti pauvres

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    J’oubliais la goutte d’eau du Vélodrome, rajoutée à toutes les autres c’est le tonneau des Danaïdes.

    Signaler
  9. jasmin jasmin

    Je trouve ça plutôt une bonne nouvelle que Payan puisse être reçu en tête à tête à l’Elysée. J’espérais que l’Etat allait mettre Marseille sous tutelle pour TOUT, mais même s’il collabore pour les écoles, ça sera ça en moins à chercher comme budget local. Il va falloir vraiment plus et c’est le moment d’agir vues les présidentielles proches, en espérant qu’il n’aura pas à aller négocier avec Marine Lepen. Quoiqu’il fasse, Macron a intérêt à tirer le tapis sous les pieds de Mélenchon en appuyant de tout le poids de l’Etat dans Marseille. Je sais que je rêve dans une autre planète, mais un grand projet pour la relance économique, transformer la deuxieme ville de France en une ville belle, propre, accessible aux handicapés et piétons, ça aurait été un sacré New Deal pour Macron à la veille des élections. Les Marseillais l’auraient entendu je pense.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire