Procès Joissains : les motivations d’une peine allégée

Motifs
Bref
Julien Vinzent_
3 Juin 2019 0

C’est grave, mais… La Provence, qui s’est procurée le texte de la condamnation de Maryse Joissains par la cour d’appel de Montpellier (lire notre article), souligne les arguments des juges en faveur d’une peine réduite : six mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité, contre respectivement un an et dix ans auparavant. Sont cités le fait qu’il n’y ait dans cette affaire « pas d’enrichissement personnel » mais « des avantages à des proches ». D’autre part, à 76 ans, la maire d’Aix n’a jamais eu maille à partir avec la justice.

Cette absence de récidive semble donc prévaloir sur le fait que « les atteintes à l’administration publique commises par une personne exerçant une fonction publique doivent être réprimées avec sévérité car elles altèrent durablement le lien de confiance existant entre les administrés et les personnes auxquelles elles ont donné mandat ».

Source : La Provence

A la une

Au 22 rue des Feuillants, l’habitat indigne entre les mains de la justice
Mise en danger de la vie d'autrui, conditions d'hébergement incompatible avec la dignité humaine, refus délibéré d'exécuter les travaux prescrits, perception de loyers, refus...
La plateforme de prise de rendez-vous Doctolib s’impose à l’AP-HM
En quelques clics, il est maintenant possible de réserver son rendez-vous médical avec plus de 100 praticiens de l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille...
[Ô mon bateau] Faute de casse, des vieilles coques à l’abandon
Au large de la rade marseillaise, les plongeurs s'en donnent à cœur joie. À une quinzaine de mètres de profondeur, ils peuvent nager le...
À Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste
"Je suis fatigué de ces négociations. J'ai besoin de mes sous. J'ai l'impression que c'est du chantage. Je demande mon dû. On avait négocié...
[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire