Primes à Gemalto : 290 salariés de la Ciotat et Gémenos s’apprêtent à déposer des recours

Prime
Bref
Violette Artaud
5 Fév 2019 0

Ils estiment avoir été lésés. 340 salariés de Gemalto, géant mondial de la sécurité digitale, s’apprêtent à déposer des recours devant les prud’hommes pour protester contre ce qu’ils estiment être un défaut de paiement. En 2016, six représentants du personnel avaient lancé des procédure « pour faire une démonstration de droit ». Tandis que le tribunal prud’homal a donné raison à ces derniers, la direction a fait appel en décembre dernier.

« Il s’agit de personnes qui sont payées avec une part variable. L’employeur avait promis de payer tant s’il faisait 415 millions d’euros de profit. Finalement, le profit était de 423 millions. La part variable, elle, n’a pas bougé« , défend Anthony Vella, représentant du personnel CFE-CGC. Sur les 340 plaignants, 290 travaillent sur les sites de la Ciotat et de Gémenos. En moyenne, la prime non versée représenterait 2000 euros par personne. Ces nouvelles procédures interviennent dans le contexte particulier du rachat de Gemalto par Thales, comme le racontait il y a peu Marsactu (lire notre dernier article).


A la une

À Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste
"Je suis fatigué de ces négociations. J'ai besoin de mes sous. J'ai l'impression que c'est du chantage. Je demande mon dû. On avait négocié...
[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire