Pour la première fois, la police municipale marseillaise ouvre le feu sur quelqu’un

Tir
Bref
Violette Artaud
30 Avr 2019 0

Les faits datent de dimanche dernier. En fin d’après-midi, un homme grille un feu rouge dans le quartier de Sainte-Marguerite (9e), rapporte La Provence. Trois motards de la police municipale constatent l’infraction et décident de suivre l’individu pour l’interpeller. Mais celui-ci refuse de s’arrêter et, s’engouffre dans un rue à contre-sens, peut-on encore lire dans le quotidien. C’est alors que le chauffard se serait retrouvé pris en étau entre un autre véhicule qui arrive en face et les trois agents à moto.

Tandis que l’un d’entre eux casse la vitre côté conducteur, poursuit La Provence, le chauffard entame une marche arrière. L’un des policiers se serait alors trouvé dans sa trajectoire lorsque que ses collègues décident d’ouvrir le feu. Ils touchent à trois reprises l’homme âgé de 28 ans, dont une à la gorge. Pour “protéger leur collègue, selon les premiers éléments de l’enquête”, note le journal local. “Deux fois les policiers municipaux lui ont dit de lever les mains. Puis, il y a eu les coups de feu”, raconte un témoin.

La mairie n’a pas souhaité s’exprimer sur la question, mentionnant le seul fait que “c’est la première fois que les agents, détenteurs d’armes depuis 2015, ouvrent le feu.” Pour le syndicat FO des territoriaux en charge de la police municipale et “en attendant la fin de l’enquête, tous les éléments témoignent d’un cas de légitime défense”. De son côté la CFTC on attend en revanche d’avoir plus d’éléments avant de communiquer plus avant.

Source : La Provence

A la une

Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...
Drame de la rue d’Aubagne : comment la justice a avancé en six mois
Les trois juges travaillent dans la discrétion, patiemment. Ils recueillent un par un les éléments qui, dans plusieurs années, permettront à un procès de...
Enquête judiciaire sur les effondrements de la rue d’Aubagne : le rapport qui accuse
Il est une des pièces-clefs du dossier de Matthieu Grand, le juge d'instruction chargé de l'affaire de la rue d'Aubagne, avec ses deux collègues...
Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire