La “police de sécurité du quotidien” interviendra bien dans les quartiers Nord de Marseille

Urgent
Bref
Jean-Marie Leforestier
8 Fév 2018 0

La toute nouvelle police de sécurité du quotidien interviendra bien à Marseille, a annoncé ce jeudi après-midi le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb qui présentait ce dispositif proche de la défunte police de proximité. Cela concernera dès septembre 2018 les 3e , 14e et 15e arrondissements de Marseille puis dès janvier 2019, le quartier Saint-Charles, tous identifiés comme “quartiers de reconquête républicaine”.

Concrètement, cela veut dire que “quinze à trente policiers sélectionnés par les chefs de service viendront, dans chacun de ces quartiers, renforcer les effectifs”, a précisé le ministre dans Le Monde. Le but affiché est de renouer le contact avec les habitants : “Nous voulons que demain un référent soit chargé du lien avec la police dans chacun de ces conseils et qu’il ait réciproquement un correspondant au sein du commissariat”.

Source : Le Monde

A la une

Paysage de l’habitat indigne dans le centre-ville de Marseille
Le 5 novembre dernier, huit personnes perdaient la vie dans l'effondrement de leur immeuble, rue d'Aubagne, à Noailles. Depuis manifestations et mobilisations citoyennes se...
Au 22 rue des Feuillants, plongée dans les limbes d’une copropriété dégradée
Février 2018. Marsactu organise son premier débat au théâtre de l'Oeuvre. Le thème de la soirée : "le centre-ville pour qui, pour quoi ?"....
Le département refuse de conditionner ses aides aux communes à la construction de HLM
Comme un air de déjà-vu. Vendredi, au lendemain d'un conseil métropolitain marqué par la question de la lutte contre l'habitat indigne, l'assemblée départementale a...
Habitat indigne : la métropole lance le débat “du futur” et laisse le passé à la Ville
La tension est à la mesure de la gravité du moment. La présidente de la métropole, Martine Vassal égraine les prénoms des morts de...
À Saint-Just, un pique-nique protestataire pour dénoncer la grève des cantines
"Nous, parents d’élèves, sommes pris en otage !" Paquets de chips, pizzas et sandwichs sont au menu ce jeudi, pour agrémenter un pique-nique de...
Un mois après le drame rue d’Aubagne, le débat sur l’habitat indigne s’impose à la métropole
Le débat politique se déplace et l'action avec. À la suite du report en urgence par Jean-Claude Gaudin du conseil municipal prévu lundi, c'est...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire