Municipales à Marseille : Europe Écologie-les Verts propose une méthode d’union de la gauche

Méthode
Bref
le 1 Juil 2019
11

Dans un entretien à La Provence, ce samedi Sébastien Barles revient sur la stratégie d’union que son mouvement a proposé à d’autres composantes de la gauche et des collectifs. Arrivée tête des listes de gauche lors des élections européennes, la formation écologiste a entamé des discussions avec les autres composantes de la gauche et des mouvements citoyens. « L’idée est que nous nous retrouvions autour de 10 à 13 idées basculantes qui représenteraient le contrat que l’on passe avec les Marseillais », explique l’un des coordonnateurs écolos pour les municipales.

Cette plateforme de propositions serait préalable à un appel, signé par des représentants de parti mais aussi des personnalités de la société civile, de la culture et des représentants de collectifs. Ils constitueraient ensuite un comité de pilotage constitué à parité de représentants des partis, des membres de collectifs et des citoyens tirés au sort. Ces signataires désigneraient les têtes de liste pour la ville et par secteur. Quel que soit l’issue de ce processus d’union, EELV tiendra une assemblée générale fin septembre et partira en campagne dans la foulée.

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. julijo julijo

    « plateforme de propositions préalable à un appel… »
    Voilà une idée qu’elle est bonne !!!
    « 10 à 13 idées basculantes » qui engageraient effectivement l’ensemble des citoyens concernés, et après on désignerait les têtes de listes.
    Ca parait fonctionner dans le bon sens : 1 – un programme et 2 – qui pour l’appliquer.

    Signaler
  2. patrick patrick

    Barles… ça commence mal.

    Signaler
  3. Opiniatre Opiniatre

    Barles, le même que pour l’aventure Diouf ? Il veut organiser la discussion autour de lui ?

    Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Bon, si chaque fois que quelqu’un lève le doigt pour proposer quelque chose (ici, un consensus autour d’une dizaine de priorités, à ne pas confondre avec la satisfaction d’un ego), il est victime des tirs croisés de tous ceux qui n’écoutent pas ce qu’il dit, mais lui demandent qui il est, on n’est pas sorti de la m…

    Et pendant ce temps, le petit Moraine rigole…

    Signaler
    • patrick patrick

      si ce quelqu’un a un tel cv effectivement je pense qu’il devrait s’abstenir de proposer quoi que ce soit.

      Signaler
    • lilicub lilicub

      Pauvre Sébastien… lui qui se tape les manifs du RESF….Mais bon comme on dit ici peuchère… Jean-Marc Coppola lui a mis une anguille dans le C** et Said Ahamada se délecte.. il envisagerait même d’offrir à Barles un kwassa-kwassa pour sillonner le centre ville sans être soumis aux restriction de circulation.

      Signaler
  5. Opiniatre Opiniatre

    Soit. Mais Barles semble vraiment plus préoccupé de lui-même que d’autre chose, à la fois EELV, Marseille en commun, Poussettes enragées…

    Signaler
  6. Mars1 Mars1

    D’accord avec Electeur du 8e : on ne s’en sortira pas avec ce type de réactions qui rejettent d’emblée toute initiative parce qu’elle est présentée par tel ou tel.

    Signaler
    • julijo julijo

      Oui, également OK
      D’autant qu’une plateforme élaborée et un comité de pilotage constitué de « citoyens » engagés permettrait effectivement de calmer un peu les ego des uns ou des autres.
      les tentatives de « récupération » personnelle d’une mouvement seraient moindres (ou accessoires) si un collectif SAIT s’articuler sur des propositions concrètes qui correspondent aux besoins -multiples- des marseillais.

      Signaler
  7. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    D’accord avec ceux/celles qui saluent cette initiative ! Si a chaque fois que quelqu’un essaie de faire quelque chose pour avancer, on commence par faire la liste de tous ses défauts et de ses erreurs passés… plus personne ne sera crédible et les plus motivés par l’intérêt général -ce qui n’est pas incompatible avec une ambition- ne voudront plus rien-faire.
    Sur le programme et les idées, nous savons quand même ce qui nous manque et ce dont nous avons besoin :
    -Une ville plus inclusive (priorités : transport en commun, logement, éducation, emploi) pour combattre les inégalités ;
    -Une ville qui combatte le (et s’adapte au) changement climatique (priorités : qualité de l’air, isolation des bâtiments, végétalisation) pour arrêter de s’empoisonner et se préparer à la fournaise qui arrive ;
    -Une ville plus propre et plus sûre (priorités : assainissement, lutte contre les incivilités, prévention et dissuasion de la délinquance) pour que tout le monde puisse profiter de sa ville quelque soit son âge, son sexe, son allure.
    Enfin, condition de tout : rien de tout cela ne se fera sans l’argent que Marseille n’a pas et, si l’on peut compter un temps sur la solidarité du reste du territoire (Métropole, Etat, Europe), la vraie solution durable c’est un développement économique suffisant.
    On sait aussi que tout cela n’est pas du ressort exclusif de la municipalité, mais il est clair qu’un discours mobilisateur de la Ville compte beaucoup pour aller chercher les ressources qui manquent. On sait bien que le début de cette mobilisation c’est d’abord que la Ville assume correctement ses missions réglementaires plutôt que de ce disperser en conneries qui ne servent que des clientèles ou descoups de communication sans lendemain.

    Signaler
  8. guillaume_ guillaume_

    Très bonne initiative, le programme avant les personnes, bravo.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire