Mise en garde sur la sécurité du projet de musée subaquatique des Catalans

Submergé
Bref
Alice Mugnier
13 Juil 2018 1

Depuis plusieurs années, le « musée subaquatique de Méditerranée », consistant en l’immersion de dix œuvres artistiques à cinq mètres de profondeur, à 120 mètres au large de la plage des Catalans, est en gestation [Lire notre article]. Le projet a passé en mai l’étape de l’enquête publique, dont La Marseillaise annonce le résultat. Si le commissaire enquêteur a rendu un avis favorable, l’enquête souligne l’« absence réelle de prise en compte de la sécurité » des plongeurs appelés à venir observer les statues sous-marines.

200 à 300 visiteurs par jour seraient attendus en haute saison. La visite du musée s’adressant à des nageurs et des plongeurs « aguerris ou encadrés par un moniteur », la question de la sécurité se pose pour les jeunes téméraires qui pourraient s’y aventurer hors saison estivale – moment où la plage n’est plus surveillée.

Le commissaire enquêteur exige ainsi un « véritable protocole de sécurité » et demande aux services de l’État d’arrêter certaines mesures, comme la pérennisation d’au moins un marin-pompier sur le ponton. Le projet associatif souhaite obtenir la signature du préfet pour une concession du domaine maritime d’une durée de 15 ans, mais la confirmation d’une subvention de la Ville de Marseille est encore incertaine.

Source : La Marseillaise

A la une

La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...
[La gloire de nos pierres] La bastide de Pagnol devenue temple maçonnique
Souvenez-vous. Le petit Marcel Pagnol, la famille encombrée de paquets, qui traverse anxieusement les terrains de superbes demeures à l'aide d'une clé secrète, raccourci...
La mairie « privatise » une partie du chemin qui mène à la plage de Corbières
"C’est scandaleux qu’ils aient installé ça, en plus c’est pas un petit portique, quoi !", s'agace un passant. "Je viens ici tous les jours,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. petitvelopetitvelo

    5 mètres de fond, un danger ? Et les autre plages, surveillées en partie (pas toutes, pas entièrement), un quart de l’année sur une partie de la journée (à 9h20 et 19h05 on se baigne souvent) , ça ne pose pas les mêmes problèmes ?
    Si les petits marseillais avaient des piscines pour apprendre à nager en primaire comme tout le reste de la France, il n’y aurait pas de sujet: que de paperasserie hypocrite !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire