Un million pour refaire à neuf la chaussée avant le tour de France

Bitume
Bref
Benoît Gilles
18 juillet 2017 14

Promis, juré. Les travaux étaient prévus de longue date et ont juste été anticipés pour l’arrivée du Tour de France, ce samedi à Marseille. C’est ce que la métropole a répondu à La Provence pour justifier un bitume tout frais posé sur ce chemin du 7e qui serpente sous la colline de Notre-Dame. C’est donc un million d’euros qui a été dépensé par Aix Marseille Provence pour cette remise à neuf.

Comme les riverains du quartier on pu le constater durant quelques jours début juillet, c’est l’ensemble du tracé du contre la montre de samedi qui a été repris par des entreprises mandatées par la métropole, en charge de la voirie.

Correction 19 juillet à 9 h 40 : La somme d’1 million d’euros correspond à la réfection de l’ensemble des chaussées avant le passage du Tour de France.

14
commentaires
Source : La Provence

A la une

9 heures. Le Freedom of the seas vient tout juste de s'amarrer au quai du terminal de croisières, tout au nord du port de Marseille....

Marsactu vous propose de profiter de l'été avec quatre séries. Pour "questions de confiance", nous avons interrogé quatre députés des Bouches-du-Rhône, toutes tendances confondues, sur la transparence et la probité. Nos "petites histoires de résidences fermées" sondent cet urbanisme qui interroge notre manière de voisiner. "Diogène", c'est parfois votre grand-père, votre voisine ou un oncle lointain qui entasse et ne jette rien au point de risquer d’être enseveli sous les déchets. Enfin, "dans le sillage des croisiéristes", vous découvrirez ceux qui tentent de profiter du boom de ce secteur touristique à Marseille.

Interne au sein du service de géronto-psychiatrie de l'hôpital Valvert, Alexia Frison-Ramard a choisi le syndrome de Diogène comme sujet de thèse de doctorat. Pendant un...

Diogène est parfois votre grand-père, votre voisine ou un oncle lointain qui entasse et ne jette rien au point de risquer d'être enseveli sous les déchets. Marsactu vous offre une plongée en trois épisodes à la découverte de ce syndrome qui hante nos rues. L'histoire commence dans un banal immeuble du 5e arrondissement. Une fuite d'eau amène les habitants sur la piste de la manie d'entassement de leur voisine et sur l'impasse institutionnelle et juridique pour tenter d'y mettre fin. Elle se poursuit avec le quotidien de Christophe Di Pietro dont l'entreprise est spécialisée dans le débarras de l'extrême : appartements encombrés de déchets ou de collections d'objets qui virent à la submersion. Enfin la psychiatre Alexia Frison-Ramard a choisi ce syndrome comme sujet de sa thèse de doctorat. Elle détaille le mode de prise en charge des patients âgés qui développent ces symptômes.

La série d’articles consacrée aux résidences fermées a été réalisée en partenariat avec une équipe de chercheurs du Laboratoire population environnement développement (LPED) de...

Personne n'est venu ce vendredi au tribunal administratif pour représenter les sociétés du groupe SMA, pas plus Alexandre Guérini, son fondateur, que son principal...
  1. LN LN

    hé oui… On paye cher le Tour… Mais ca fait venir quelque 400 000 touristes parait-il ! Ca va donc compenser – nous assure-t-on-

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    1,5 million d’euros pour le Grand Prix de F1 au Castellet, 1 million pour refaire le revêtement d’une rue pour le Tour de France… Finalement, la métropole est riche.

    Elle pourra donc certainement reprendre les piscines marseillaises, ou ce qu’il en reste, et les retaper, non ?

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      Le clinquant au détriment du fond, des infrastructures, de la propreté, tous les signes d’une incurie politique.

      Signaler
  3. Fabrice Fabrice

    comment créer une fausse polémique… l’AP existe depuis longtemps et c’est juste la programmation qui s’est calée sur le calendrier du tour.
    à la fin des fins, ce sont les Marseillais qui en profite ce n’est pas une subvention versée mais un budget de fonctionnement constant injecté sur des voies qui devaient être rafraichies

    Signaler
  4. Cehere Cehere

    On peut discuter du fond, sur le forme c’est le cas (le goudronnage) sur tout le parcours du tour de France, pas qu’à Marseille.
    Et ici, c’est une nécessité absolue, si on ne veut pas que la moitié du peloton finisse les dents incrustée dans le caniveau du chemin du Vallon de l’Oriol.

    Je pense que, pour une fois, les retombées seront réelles. Cela va être très beau d’un point de vue télévisuel, le stade, la Corniche, le Vieux Port, la montée vers Notre-Dame. Plusieurs heures de direct et de vues aériennes dignes d’un film promotionnel sur Marseille avec peut-être, en plus, un enjeu sportif.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Des irrégularités de chaussée dignes des pavés de l’Enfer du Nord sur la montée à Notre-Dame, ça aurait eu de la gueule… 😉

      Signaler
    • Cehere Cehere

      Oui. Dans la descente un peu moins.
      Pour les pavés il y aura le Vieux-Port.
      Et heureusement qu’il ne pleut pas, je n’ose imaginer des cyclistes pros sur le gras bitume marseillais d’après pluie (parfois il mousse même).

      Signaler
  5. Laurent MALFETTES Laurent MALFETTES

    MARSEILLE, SES PAVÉS ET SES PLAGES !

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      Et ses bordilles.

      Signaler
  6. patrick patrick

    encore un travail fait à l’arrachée ni fait ni a faire une spécialité marseillaise

    Signaler
  7. Regard Neutre Regard Neutre

    Au constat de l’état du revêtement existant des routes communales autour de Notre Dame — qui reste de bonne qualité en comparaison aux urgences pathologiques de la voirie métropolitaine sur certains secteurs,— je doute que dans la hiérarchisation de la politique de réfection des chaussées, ces segments étaient prioritaires…Marseille, alors qu’elle est fauchée depuis longtemps, devenue orgueilleuse par ses élus qui ne comptent plus, montrera ainsi samedi, à la télévision au monde entier, qu’elle possède de véritables moyens !Vive la métropolisation des finances publiques…Quelqu’un paiera!

    Signaler
  8. Laurent MALFETTES Laurent MALFETTES

    Un million, une goutte d’eau en comparaison des fortunes gaspillées en aménagement de pistes cyclables inutiles

    Signaler
  9. Laurent MALFETTES Laurent MALFETTES

    Et puis y’a l’autre (…)
    Qu´aimerait bien avoir l´air
    Mais qui a pas l´air du tout
    Faut pas jouer les riches
    Quand on n´a pas le sou

    Jacques Brel

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      C’est à peu près çà, avec une pincée de pitoyable en plus.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire