Lisette Narducci est candidate à sa succession en 2020

Rempilage
Bref
Benoît Gilles
3 Jan 2019 4

Lisette Narducci ne connaît pas encore la couleur politique sous laquelle elle se présentera en 2020 mais elle est certaine de concourir à sa propre succession “parce qu’il me reste beaucoup à faire”. Dans un entretien de rentrée à La Provence, elle se dit “déçue” du bilan de l’accord passé avec le maire de Marseille au second tour des municipales en 2014. Écoles de la Belle-de-Mai, parcs et jardins, habitat dégradé ou ravalement de façades, le compte n’y est pas, estime cette ancienne fidèle de Jean-Noël Guerini, dont elle est la binôme au conseil départemental.

L’entretien évoque également la plainte déposée à son encontre par plusieurs agents de la mairie de secteur (lire notre article). La maire indique avoir porté plainte à son tour “pour dénonciation calomnieuse”. Elle y voit une volonté de “ternir son image” à l’approche des municipales.

Source : La Provence

A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8eElecteur du 8e

    La “couleur politique” de Mme Narducci ? Celle du regretté Edgar Faure, qui disait : « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. »

    Signaler
  2. Input-OutputInput-Output

    C’est surtout parce que la place est trop bonne et que l’exercice du pouvoir est enivrant…Et puis elle aurait tort de ne pas continuer à profiter du niveau de Q.I. de ses ré-ré-ré-électeurs…

    Signaler
  3. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    C’est pas le Q.I des électeurs qui est en jeu , c’est le fait que grâce à Lisette le “petit” ,il est rentré à la ville.
    Donc une certaine forme d’intelligence de la part de l’électeur qui clientélisé , renvoie l’ascenseur au “clientéliste”. Ca c’est Marseille, Oh ! Bonne Mère .

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire