L’Etat tape dans la caisse de la mairie de Cassis

Furax
Bref
Violette Artaud
12 septembre 2017 1

« L’Etat fait les fonds de tiroirs des mairies, c’est brutal et pour tout dire consternant », se fâche Danièle Milon dans les colonnes de la Marseillaise. Ce lundi, la maire de Cassis a tenu une réunion avec ses agents municipaux pour faire état de la situation : l’État vient de diminuer drastiquement le reversement de la redevance du casino passant de 10 % à 5 %, soit une perte de 500 000 euros dans le budget de la commune. Cela équivaut à « un mois de masse salariale » estime Danièle Milon.

« Qu’allons nous faire ? Ne pas remplacer les départs à la retraite, débaucher les contrats aidés, supprimer des services à la population ? », lance l’édile outrée de constater que l’État ne lui laisse même pas le temps de s’y préparer, puisque cette coupe dans le budget est déjà effective depuis août. Georges Cristiani, maire de Mimet et président de l’union des maires des Bouches-du-Rhône vient appuyer ces propos. « C’est dans le droit fil de la baisse des dotations de l’État, la fin des contrats aidés, ou la suppression de la taxe d’habitation », argue-t-il. Ils espèrent tous deux rencontrer le Premier ministre pour lui en toucher deux mots.

1
commentaires
Source : La Marseillaise

  1. leravidemilo leravidemilo

    Dans le prolongement rectiligne des 10 années de sarkhollandisme, l’état est en marche pour faire les poches des collectivités locales, et en tout premier lieu des maires. Seul le rythme de la marche change, en mal. L’accélération concerne la rapine, mais également les délais de notification. Comme pour les emplois aidés, c’est décidé en aout/ appliqué en aout, et demmm… vous avec ça; sur france culture, un maire de basse normandie expliquait les dégâts occasionnés sur sa commune et notamment les jeunes embauchés pour octobre et qui apprennent en début septembre que finalement, non… ainsi que les vicissitudes de réorganisation des services, du jour au lendemain… Macron va faire bientôt voter un budget (cata) pour 2018, mais il fait semblant de nous faire croire qu’à l’ENA ( et grâce à nos impôts) on ne lui à pas appris ce qu’est un budget, ou qu’on lui a fait croire que les communes n’en avait pas besoin de budget!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire