Les salariés du McDo de Saint-Barthélémy s’opposent à la médiation de l’État

Réaction
Bref
Violette Artaud
30 Août 2018 2

“C’est tout le monde autour d’une table, ou rien.” Voilà en substance ce veulent faire savoir les salariés du McDonald’s de Saint-Barthélémy, fer de lance syndical dans le conflit social autour du projet de cession de six restaurants marseillais. Une réaction qui fait suite à un article paru ce matin dans La Provence annonçant la tenue d’une médiation organisée par l’État autour du conflit social. Ce jeudi, un délégué interministériel envoyé par la ministre du travail et Bercy a reçu les deux repreneurs, l’ancien franchisé et les représentants de McDonald’s, accompagné de Saïd Ahamada, député LREM de la circonscription.

“Nous n’adhérons pas à celle-ci [la médiation, Ndlr.] parce qu’elle remet à plat un rapport de force que nous avons patiemment et courageusement construit. […] Cette méthode qui prétend d’abord discuter avec les patrons en premier est celle de « l’ancien monde ». Nous voulons une médiation qui nous prenne aussi au sérieux !”, peut-on lire sur un communiqué envoyé cet après-midi par Kamel Guémari, représentant de l’intersyndicale des six restaurants.


A la une

L’Italie veut vendre son consulat et son institut culturel marseillais
Le consulat d'Italie va-t-il bientôt déménager ? C'est le sens de la demande de déclassement du bâtiment, adressée par le consul d'Italie à Marseille,...
Le marché aux puces entame sa “montée en gamme” à coups de sets électro
Les basses résonnent sur la rue de Lyon. Il est 21 heures passées et le parking du marché aux puces, habituellement vide à cette...
Stéphane Ravier (RN) s’offre Eric Zemmour pour draguer la droite
Ils finissent les phrases l'un de l'autre, rougissent de plaisir à s'écouter parler, ricanent à chaque saillie provocatrice... À voir le flot d'atomes crochus...
Le musée subaquatique des Catalans lesté par la justice
Touché. Coulé ? Le projet d'un musée subaquatique au large de la plage des Catalans (7e) connaît un nouveau coup dur. Après des mois de...
La Ville de Marseille veut mieux réguler les trottinettes avec des emplacements dédiés
C'est un simple appel à projet de la Ville de Marseille mais il est riche d'enseignements. La mairie est en train de tirer les...
Élus et policiers municipaux plébiscitent les caméras portatives qui ne filment jamais
Les policiers municipaux de Marseille, de Venelles ou encore de Saint-Martin-de-Crau vont pouvoir redevenir vidéastes. Le 16 avril, le préfet de police des Bouches-du-Rhône...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Germanicus33Germanicus33

    Un conflit exemplaire : on comprend que les salariés refusent de se plier à ceux qui ont cherché à les flouer !
    D’ailleurs , si le New York Times est venu couvrir ces événements à Marseille, ce n’est pas pour rien !

    Signaler
  2. julijojulijo

    Oui un conflit exemplaire. Et je leur souhaite tout le courage possible pour continuer.
    Pas facile avec Mcdo dont le logiciel ne prévoie pas des emplois à longue durée.
    Le principe étant d’essorer les “équipiers” qui passent en général relativement peu de temps dans l’entreprise…. si ils obtiennent ce qu’ils demandent et qui est légitime, bien évidemment que cela va ébranler tout le modèle mcdo !!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire