Les effondrements rue d’Aubagne susceptibles de fragiliser dix autres immeubles de l’îlot

Fragilisés
Bref
Clara Martot
6 Nov 2018 4

L’effondrement des 63, 65 et 67 rue d’Aubagne ce lundi a potentiellement altéré l’état de dix autres immeubles de l’îlot, selon les secours. “Nous avons établi un périmètre de sécurité qui implique dix bâtiments”, explique le service communication des pompiers. Sans être en mesure d’évaluer l’état initial de vétusté des immeubles, les secours estiment que le vide laissé par l’effondrement fragilise les immeubles voisins, étant donné qu’ils s’appuient chacun les uns sur les autres. “Maintenant c’est le 69 qui risque de s’effondrer, les poutres ont laissé des trous et il n’y a pas de fondations”, a également indiqué à Marsactu un marin-pompier.

Peu avant 15 heures, le procureur de la République Xavier Tarabeux a annoncé la découverte d’une deuxième et d’une troisième victime. Depuis ce matin, trois corps ont donc été retrouvés : deux hommes et une femme. 80 pompiers et sapeurs-pompiers sont mobilisés sur le site.



A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Mars1Mars1

    Le drame n’est pas terminé, en plus des victimes déjà retrouvées ou qui le seront dans les prochaines heures, c’est une grande partie de la rue d’Aubagne qui va être impactée par cet effondrement. Que vont devenir les riverains évacués depuis hier ?
    Voilà qui va aussi freiner l’installation de ces nouveaux commerces apparus depuis peu dans le quartier et qui marquaient un début de gentrification à Noailles, avec l’arrivée d’une clientèle touristique nouvelle pour “le ventre de Marseille.”

    Signaler
  2. LaPlaine _LaPlaine _

    Gaudin va avoir un peu de boulot avant de partir en retraite et le départ va être encore moins glorieux que prévu.

    Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      La question est tout de même de savoir si les effondrements rue d’Aubagne fragilisent Gaudin.

      Il a un tel talent pour dire “c’est pas ma faute, c’est l’Etat / la pluie / la-CGT-qui-ne-m’aime-pas / les socialistes” (rayez les mentions inutiles) et chercher des responsables ailleurs, toujours ailleurs…

      Signaler
  3. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Cher 8e,
    Tout a une limite y compris le déni de réalité.
    Le laxisme, l’attentisme et la politique de pourrissement ont aussi la leurs et même au delà dans le cas présent, malheureusement.
    MARSEILLE est touchée et ses habitants sont choqués par ce concours de lancer de patate chaude.
    Nous marseillais avons beaucoup de défauts, mais face au manque de courage cela ne passe pas.
    Les additions se règlent toujours.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire