Les effondrements rue d’Aubagne susceptibles de fragiliser dix autres immeubles de l’îlot

Fragilisés
Bref
Clara Martot
6 Nov 2018 4

L’effondrement des 63, 65 et 67 rue d’Aubagne ce lundi a potentiellement altéré l’état de dix autres immeubles de l’îlot, selon les secours. “Nous avons établi un périmètre de sécurité qui implique dix bâtiments”, explique le service communication des pompiers. Sans être en mesure d’évaluer l’état initial de vétusté des immeubles, les secours estiment que le vide laissé par l’effondrement fragilise les immeubles voisins, étant donné qu’ils s’appuient chacun les uns sur les autres. “Maintenant c’est le 69 qui risque de s’effondrer, les poutres ont laissé des trous et il n’y a pas de fondations”, a également indiqué à Marsactu un marin-pompier.

Peu avant 15 heures, le procureur de la République Xavier Tarabeux a annoncé la découverte d’une deuxième et d’une troisième victime. Depuis ce matin, trois corps ont donc été retrouvés : deux hommes et une femme. 80 pompiers et sapeurs-pompiers sont mobilisés sur le site.



A la une

Martine Vassal paye de nouveaux vestiaires à 1,8 million au Cercle des nageurs
Combien coûtent des vestiaires de champions olympiques ? Si l'on en croit le rapport qui sera soumis au vote vendredi en commission permanente du...
17 ans plus tard, le tramway vers la place du Quatre-Septembre fait son grand retour
À Marseille pour que les choses bougent, il faut parfois prendre un peu d'avance. Il en est ainsi du tronçon de tramway qui doit...
« Notre préjudice s’élève à près d’un million et demi d’euros de marchandises volées »
"C’était open-bar pour tout le monde. Même les gens installés à la terrasse d’à côté sont venus se servir !" Samedi en fin d’après-midi,...
Vice-président LR du département, Thierry Santelli loue un taudis à Saint-Mauront
"Péril grave et imminent", "interdit à toute occupation". Ces mots, devenus récurrents, frappent un logement loué par Thierry Santelli, conseiller municipal Les Républicains et...
Manifestants cherchent maire, désespérément
Huit cercueils de carton noir avancent lentement vers l'hôtel de ville marseillais, au son d'une marche funèbre jouée par un saxophone, un tuba et...
Euroméditerranée se projette jusqu’en 2030, avec de nombreuses zones d’ombre
Il est de ces documents complexes aux nombreux acronymes qui découragent d'y plonger le nez. C'est le cas du "Protocole-cadre de partenariat n°V pour l'extension...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Mars1Mars1

    Le drame n’est pas terminé, en plus des victimes déjà retrouvées ou qui le seront dans les prochaines heures, c’est une grande partie de la rue d’Aubagne qui va être impactée par cet effondrement. Que vont devenir les riverains évacués depuis hier ?
    Voilà qui va aussi freiner l’installation de ces nouveaux commerces apparus depuis peu dans le quartier et qui marquaient un début de gentrification à Noailles, avec l’arrivée d’une clientèle touristique nouvelle pour “le ventre de Marseille.”

    Signaler
  2. LaPlaine _LaPlaine _

    Gaudin va avoir un peu de boulot avant de partir en retraite et le départ va être encore moins glorieux que prévu.

    Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      La question est tout de même de savoir si les effondrements rue d’Aubagne fragilisent Gaudin.

      Il a un tel talent pour dire “c’est pas ma faute, c’est l’Etat / la pluie / la-CGT-qui-ne-m’aime-pas / les socialistes” (rayez les mentions inutiles) et chercher des responsables ailleurs, toujours ailleurs…

      Signaler
  3. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Cher 8e,
    Tout a une limite y compris le déni de réalité.
    Le laxisme, l’attentisme et la politique de pourrissement ont aussi la leurs et même au delà dans le cas présent, malheureusement.
    MARSEILLE est touchée et ses habitants sont choqués par ce concours de lancer de patate chaude.
    Nous marseillais avons beaucoup de défauts, mais face au manque de courage cela ne passe pas.
    Les additions se règlent toujours.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire