Les deux élus Laqhila et Madrolle ont investi dans la copropriété dégradée des Rosiers

Copropriétaires
Bref
le 19 Sep 2019
15

Trois appartements pour l’un, un seul pour l’autre. La Marseillaise révèle dans son édition de jeudi que Mohamed Laqhila, député Modem et candidat aux municipales d’Aix, et Christophe Madrolle, candidat aux municipales à Marseille qui espère le soutien de LREM, sont propriétaires aux Rosiers, l’une des copropriétés les plus dégradées de Marseille. Contactés par le quotidien, les deux élus refusent d’être assimilés à des marchands de sommeil pour cet investissement locatif. En 1998, « la copropriété n’était pas aussi dégradée », fait valoir Mohamed Laqhila, passant sous silence le plan de sauvegarde mis en place par le préfet l’année suivante.

« Un marchand de sommeil, c’est quelqu’un qui passe ramasser des espèces dans des appartements noirs, habités par des petits vieux ou des étrangers sans titre de séjour », insiste-t-il. « Je me débats en permanence pour que les conditions d’accueil soient excellentes », assure pour sa part Christophe Madrolle, qui a « refait l’appart il y a deux ans et demi ». Dans un communiqué de réaction à l’article, il reconnaît la « dégradation croissante des parties communes » mais dont « seul le syndic a la responsabilité ».

Source : La Marseillaise

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. DavidDavid

    Le fait qu’ils le refusent, ne veut pas dire qu’ils ne le soient pas. Ils peuvent bien jouer sur les mots, mais ces deux élus louent-ils, oui ou non, des appartements dans une copropriété considérée comme tellement dégradée que la préfecture à pris un arrêté ? Qu’on ils fait, à part encaisser ? Même si ça n’est pas « en espèces », la défense de monsieur le député laqhila me semble plus que légère, pour ne pas dire qu’il nous prend pour ce que nous ne sommes pas… N’est ce pas d’ailleurs ce même elu qui a demandé la dissolution de l’UD cgt 13 il me semble…pour des motifs futiles, auxquels la justice n’a d’ailleurs pas donné suite ? Quel grand démocrate, et maintenant loueur de taudis ! Tout ceci ayant des relents bien connu d’une époque dégueulasse, n’ayons pas peur des mots… Lrem, la pire chose que ce pays ait eu à subir depuis bien longtemps…

    Signaler
  2. Philippe LamottePhilippe Lamotte

    Tiens, tiens, comme on retrouve Laqhila, le député colérique qui a viré une délégation de gilets jaunes de son bureau cette année. Et pis Madrolle, empêtré dans des histoires de pouvoir contre Benhamias, dans leur parti nain: l’Union des Démocrates et des Ecologistes (UDE), qui fait le lèche-cul auprès de LREM. De casserole en casserole!

    Signaler
  3. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Les partis politiques auraient intérêt à examiner au microscope les CV de celles et ceux dont ils envisagent d’inscrire les noms sur les listes de candidats aux municipales. On n’est jamais trop prudent…

    Nous avons actuellement, parmi les élus marseillais de droite, l’un ou l’autre individu convaincu de donner à bail des logements insalubres. Il ne manquerait plus que cette preuve d’humanité se trouve aussi dans la prochaine équipe municipale.

    Signaler
  4. patrickpatrick

    si on peut même plus investir dans la pierre

    Signaler
  5. julijojulijo

    A l’assemblée nationale les députés, ont décidé (en 2017 ?) que les élus n’avaient pas besoin de fournir un casier judiciaire car il y avait un risque d’ « inconstitutionnalité »……pour être maire, député, sénateur, pas besoin d’un casier vierge !!!
    En même temps, un casier non vierge ne veut pas dire grand chose…..et l’ « humanité » ne se mesure pas à ça, l’exemplarité non plus.
    Ainsi va la France : Liberté, Egalité, Fraternité.

    Signaler
  6. christian Nochumsonchristian Nochumson

    Peut être pas des « marchands de sommeil » stricto sen sus » mais des petits malins qui investissent sans risques dans de tels appartements. Les loyers sont assurés au 3/4 par la CAF.

    Signaler
    • Vincent Squale VertVincent Squale Vert

      Il suffirait à la caf d’obtenir du SCHS de Marseille un rapport de non décence sur le modèle homologué du pôle départemental de lutte contre l’habitat indigne pour conserver les AL, à défaut, que l’occupant se signale via la fiche de signalement à la DDTM pour que la Caf mandate un opérateur pour obtenir un rapport technique du logement et conserve, le cas échéant, les AL.

      Signaler
  7. Félix WEYGANDFélix WEYGAND

    Présenté comme cela ça fait un peu « jeté en pâture »… Ont-il fait quelque chose d’illicite ? Manifestement il ne semble pas.
    Ont-ils fait quelque chose de moralement critiquable ? Ça ne saute pas aux yeux alors que le ton de l’article a l’air de l’induire (pour ne rien dire de certains des commentaires dont certains sont, honnêtement, écœurants et puent le charognard : en quoi s’agit-il là de « casseroles »).
    S’ils sont propriétaires d’appartements qui sont entretenus et loués au prix normal, ont-ils fait quelque chose de mal ?
    J’ai plutôt tendance à penser qu’il vaut mieux que ce soit eux, justement, que des marchands de sommeil. S’il y avait des propriétaires bailleurs consciencieux et responsables dans bon nombre de copropriétés marseillaises on n’aurait ni les drames, ni les situations ayant atteint des niveaux inextricables de dégradation que l’on connait.

    Signaler
    • julijojulijo

      propriétaires aux rosiers……. ah ce n’était pas pour y habiter ???? c’est un investissement locatif….ok…. et comment, et qui, arrivait à leur trouver des locataires ? une agence immob ou eux mêmes…il y a des lois (alur notamment) qui n’ont dans tous les cas pas été respectées. Par qui ?
      Encore heureux qu’ils ne soient pas des marchands de sommeil….
      Ou alors, il ne faudrait pas corrompre éventuellement une course aux municipales…..avec deux personnages compatibles avec la « gauche » sens XXL

      Signaler
    • Félix WEYGANDFélix WEYGAND

      Honnêtement je ne m’intéresse pas plus que ça à leurs (més-)aventures sur ce sujet et ils sont assez grands pour se défendre tout seul.
      En revanche, je trouve le ton employé pour parler de cette histoire est lourd : quelqu’un a enfreint des lois ? qu’il soit poursuivi, eux comme d’autres.
      Mais là ils sont victimes dans bon nombre de commentaires d’une sorte de « procès pour sale gueule » … Vous êtes élu ? forcément malhonnête ! Pas du bon bord ? forcément un salaud ! Propriétaire bailleur ? forcément marchand de sommeil !
      On commence avec ce genre de sous-entendus et on finit par dresser des buchers. Et quand en plus les sous-entendus se font sous pseudonymes leurs auteurs peuvent être n’importe quel provocateur d’extrême-droite ou cinglé raciste.
      Je trouve qu’on peut laisser ce ton aux réseaux sociaux et à RT plutôt que de l’importer ici.

      Signaler
  8. OpiniatreOpiniatre

    N’allons pas trop vite, la campagne va être pleine de coups fourrés et autres peaux de bananes. LR doit être bien content que d’autres élus, LREM aujourd’hui, soient pointés du doigt pour comportements pas forcément délictueux mais pas très éthiques. Attendons de voir de plus près avant de crier au loup.

    Signaler
  9. Dark VadorDark Vador

    Ok, évitons les termes outranciers et peut-être déplacés. Certaines personnalités, qui voudraient compter politiquement, se retrouvent « mises en cause » pour des « investissements » pas très judicieux. Doivent-elles être lynchées en place publique? Non, évidemment. Il n’en demeure pas moins qu’il leur sera difficile de s’extraire de cette problématique : à une certaine époque, il était intéressant d’acheter ce type d’appartement, pour une bouchée de pain. Moi je ne l’ai pas fait. Mais je ne suis candidat à rien…

    Signaler
  10. lilicublilicub

    J’adore cette volonté d' »auto-réguler » les critiques s’agissant de comportements nauséeux d’élus proche de LREM et/ou de la « goooooche ». Ces deux-là touchaient les loyers à l’insu de leur plein gré.. en investissant dans des immeubles dégradés ou en voie de l’être. Bon il est vrai que depuis l’ère Defferre, ils avaient acté qu’il fallait parker les pauvres, les assigner dans les espaces urbains dégradés pour mieux leur faire miroiter la possibilité de les extraire moyennant une politique clientéliste… Entretenir un vivier de pauvres et en tirer doublement parti… c’est très classe.

    Signaler
  11. HaçairaHaçaira

    “Dont seul le syndic a la responsabilité “ ? Et les assemblées générales, elles servent à quoi ?

    Signaler
  12. Input-OutputInput-Output

    Mes deux vautours préférés des « marchands de sommeil » ? Retenez-moi, je sens que je vais verser une larme…Qu’est-ce qu’ils ne feraient pas pour augmenter le(ur) pouvoir d’achat…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire