Le tribunal de commerce de Paris repousse à décembre sa décision sur le groupe Bernard Tapie

Délai
Bref
Benoît Gilles
20 Nov 2018 0

Le tribunal de commerce de Paris a le sens du suspense. Alors qu’il devait statuer aujourd’hui sur le plan de sauvegarde du groupe Bernard Tapie, il rouvre le débat en proposant une nouvelle audience, le 10 décembre prochain.

Selon le Consortium de réalisation (CDR), l’entité chargé de gérer le passif du crédit lyonnais, ce nouveau délai est justifié par une nouvelle lettre d’engagement de Bernard Tapie, reçue voici un mois. L’avocat du CDR, Jean-Pierre Martel fustige par voie de communiqué ce nouveau délai : “Cette lettre d’engagement n’apporte rien de nouveau, elle ne fait que confirmer ce qui avait déjà été dit lors de l’audience. (…). La situation de Bernard Tapie n’a pas bougé. Il a gagné du temps, mais aucun moyen pour payer ses dettes.”

Selon le CDR, celles-ci représentent désormais plus de 500 millions d’euros après que la justice a considéré comme frauduleux un arbitrage en sa faveur. Ce même jour, les salariés de La Provence devaient décider d’une poursuite de la grève entamée lundi après la mise à pied pour faute grave d’un élu syndical du SNJ.


A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire