Le projet de reprise de six McDo, dont celui de Saint-Barthélémy, suspendu

URGENT
Bref
Jean-Marie Leforestier
9 Août 2018 1

Le projet de reprise de six restaurants McDonald’s a été suspendu, a-t-on appris ce jeudi auprès de l’avocat du comité d’entreprise (CE), Ralph Blindauer. Cette cession devra donc attendre la décision du tribunal de grande instance, dont l’audience aura lieu le 20 août. Il étudiera une requête des salariés visant à annuler ces ventes. L’avocat avait déposé de nouveaux éléments avec notamment le rapport du cabinet Technologia pour le CE qui a conclu, comme l’a raconté La Marseillaise, à un “risque d’échec très élevé” du projet de reprise.

“Il s’agit d’une affaire frauduleuse, je plaiderai en ce sens et il ne faut pas que des choses irréversibles se produisent avant”, explique Ralph Blindauer. Quant aux salariés, après la tentative d’immolation de l’un d’eux dans le restaurant de Saint-Barthélémy (lire notre article), ils ont décidé d’occuper les lieux et y resteront même après la décision de suspension du tribunal. “Nous souhaitons que McDonald’s France s’assoie autour d’une table avec nous. Nous ne bougerons pas avant. Ce sont les seuls à prendre les décisions”, jure Christophe Lomonaco, délégué syndical CFE-CGC rejoint par une employée : “Il faut qu’ils débloquent la situation, il est inconcevable qu’une multinationale mette au chômage 77 employés.”


A la une

Euroméditerranée se projette jusqu’en 2030, avec de nombreuses zones d’ombre
Il est de ces documents complexes aux nombreux acronymes qui découragent d'y plonger le nez. C'est le cas du "Protocole-cadre de partenariat n°V pour l'extension...
L’annulation du conseil municipal repousse encore le débat politique sur le mal-logement
Il y aura bien un rassemblement devant la salle du conseil municipal ce lundi matin. Mais celle-ci demeurera vide. Ce dimanche, le maire de...
Les habitants de Bel horizon craignent de voir leur tour disparaître
Les gilets jaunes flottent aux fenêtres et balcons de cette grande tour inélégante qui sert de fanal de l'entrée de ville, entre Saint-Lazare et...
Le stadium d’athlétisme Miramas, 22 millions d’euros mais pas de projets
Si vous êtes au village de marques, vous n’avez qu’à traverser la rue. C’est à Miramas, dans une zone moitié résidentielle moitié en friche,...
Centre commercial mort né, Bleu Capelette se réincarne en quartier de ville
Ce n'est pas encore un acte de renaissance, comme une première pierre avec élus, écharpes et sourires posés, mais cela y ressemble tout de...
Pour les évacués de la rue d’Aubagne, un retour espéré mais sans calendrier
Rue d'Aubagne. Plusieurs riverains, valises vides en mains, sont escortés par les pompiers vers leurs logements. Sans avoir de date de retour, les habitants de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Germanicus33Germanicus33

    Mc Do doit respecter ses salariés: l’entreprise n’est rien sans eux. Ces gens ne doivent pas être traités comme des citrons pressés !
    Le tribunal doit leur rendre justice !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire