Le magazine culturel Zibeline devient hebdomadaire

Période
Bref
Julien Vinzent_
14 Sep 2018 0

Après 120 numéros, Zibeline réinitialise les compteurs. Le mensuel culturel devient hebdomadaire ce vendredi. “Nous nous sentions à l’étroit dans nos 100 pages mensuelles”, justifie l’équipe dans son annonce. “L’objectif est de diversifier notre lectorat, d’être moins vu comme un magazine destiné au secteur culturel”, résume la rédactrice en chef Agnès Freschel. Les pages accueilleront ainsi des contenus pratiques comme “une rubrique cinéma comprenant les grilles horaires des salles d’art et essai de la région, ainsi qu’une rubrique Télé”.

Édité depuis 2007 par une association, Zibeline poursuit depuis 2015 un partenariat avec La Marseillaise. Avec le passage en hebdomadaire, l’ambition est déjà de “retrouver toutes les semaines les lecteurs que l’on avait tous les mois”, avance Agnès Freschel. En attendant les retours des kiosques, elle est agréablement surprise de la réaction des abonnés “à qui on a demandé de passer de 30 euros par an à 72 euros”.


A la une

Le projet de la piscine d’Euroméditerranée prend l’eau
Il fait partie des arguments avancés par la ville de Marseille, lorsque les critiques concernant le manque de piscines municipales se font trop vives....
Bernard Tapie veut licencier le principal syndicaliste de La Provence
La scène se déroule non pas à Marseille mais à Paris d'où Bernard Tapie dirige son journal, La Provence. L'actionnaire principal tient ses conseils...
Habitat indigne : l’État et les collectivités rejouent leur éternel ping-pong
"Jean-Claude, cela serait bien que nous appelions Julien Denormandie et Jacqueline Gourault lundi matin. Je la connais bien, elle était au Sénat avec moi"....
Violences à la marche de la colère, manifestants et policiers se rejettent la faute
Fierté et déception. C'est dans cet état d'esprit que les organisateurs de la marche de la colère faisaient le bilan devant la presse. Fierté...
Un nuage de lacrymo trouble la colère des Marseillais
Un énorme nuage de lacrymogène en guise de réponse à la contestation pacifique. À 19 h 30, une partie des 8000 manifestants comptés par la police...
Emportée par la vague #BalanceTonTaudis la mairie tente de garder la tête hors de l’eau
"Depuis que ça a été lancé, c'est une avalanche. Ça noie complètement le service gestion des risques parce qu'on est appelé de partout." Ce week-end,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire