Le conseil municipal aixois secoué par la question d’un camp rom

Rejet
Bref
le 14 Déc 2017
0

Ce mercredi en marge du conseil municipal aixois, des riverains ont manifesté devant l’hôtel de ville à l’aide de banderoles pour le moins claires : « Non au camp de Roms chemin des Aubépines ». Les manifestants protestaient en effet contre le déplacement d’un camp d’une centaine de personnes à côté de chez eux, dans le hameau de Martelly, raconte La Marseillaise dans son édition de ce jeudi. Maryse Joissains, la maire d’Aix-en-Provence s’est justifiée en expliquant que la mairie devait récupérer l’actuel lieu de vie de ces familles, « sur lequel voyageprive.com a obtenu un permis de construire. Plus de 300 emplois y seront crées. Nous avons saisi la justice pour demander l’expulsion des roms on nous a répondu oui à condition de leur trouver un terrain ». Et d’ajouter qu’elle allait saisir à nouveau la justice pour faire partir « ces roms qui, il faut le reconnaître, ont des comportements hors normes ».

« La ville a perdu en première instance vous êtes déjà en cassation », a toutefois précisé Hervé Guerrera, élu d’opposition. Seuls les élus FN et le président du groupe socialiste, Edouard Baldo, ont voté contre la délibération sur la signature d’un contrat entre la Ville et des associations chargées de l’accompagnement des famille roms. Aussi membre du groupe socialiste, l’ex élue régionale Gaelle Lenfant réclame de ce fait l’exclusion d’Edouard Baldo.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire