À Fos une étude pointe le lien entre aliments locaux et pollution industrielle

Contaminé
Bref
Violette Artaud
12 Fév 2018 0

L'usine Arcelor de Fos-sur-Mer (Photo : Clémentine Vaysse)

De 2009 à 2015, les membres de l’association de défense et de protection du littoral du golfe de Fos ont soigneusement prélevé des échantillons d’aliments locaux avant de les transmettre à deux laboratoires différents. Ces derniers ont passé au crible viande de taureau de Camargue, de mouton de la Crau, moules de Port-Saint-Louis-du-Rhône, poissons, fromage de chèvre ou encore œufs de poule. Résultat : la pollution industrielle des usines avoisinantes n’est pas sans conséquence sur l’alimentation locale.

« Dioxyne, furane, métaux lourds, perturbateurs endocriniens : toute la panoplie des poussières qui s’envolent au niveau de nos industries. Il y a des normes au niveau de la France, de l’Europe, et on les dépasse », s’est exprimé sur France Inter Daniel Moutet, le président de l’association. Ce lundi soir, une réunion publique d’information présentera en détail les résultats de ces études. L’association entend également porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui ainsi que contre certains industriels tels ArcelorMittal ou Esso pour troubles anormaux du voisinage. La mairie a décidé d’y apporter son soutien.

0
commentaires
Source : France Inter

A la une

Métro Gèze : la métropole sort les rames
Non, on ne verra pas les fameuses armoires électriques car "le métro fonctionne en ce moment". À l'origine du retard considérable de la livraison...
À l’hôpital Nord, les manifestants désespèrent de voir un jour arriver le métro
Le choix du parvis de l'hôpital Nord, pour une manifestation en faveur d'un métro dans les quartiers Nord, a la force de l'illustration. À...
Policiers « escortés » par des scooters, un clip de rap à l’origine de la vidéo choc
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire