L’association de formation Appel d’aire obtient de quoi passer 2017

Bouffée
Bref
Lisa Castelly
16 Fév 2017 0

Ils avaient été soufflés par la découverte, en décembre 2016, de la fin imminente du dispositif qui était leur raison d’exister. L’association Appel d’aire, qui propose à des jeunes en grandes difficultés, décrocheurs ou sous main de justice de se réadapter au monde du travail par le biais d’ateliers de formation bois et métal, a fini par arracher à la région de quoi financer son activité sur un an.

Si la fin du dispositif ETAPS Justice-Région est toujours bien une réalité, la région devrait voter lors de la prochaine assemblée plénière, une aide au chantier-école mené par Appel d’aire. Celle-ci ne devrait pas concerner les 13 autres associations du dispositif. La région a plusieurs fois promis la création d’un nouveau dispositif global à destination de ces publics pour l’année prochaine, mais l’année de transition s’annonce difficile.

« On va avoir de quoi fonctionner sur 2017 et on s’intéressera aux prochains dispositifs qui seront mis en place par la région pour 2018 », se réjouit pour le moment Julien Acquaviva, directeur de l’association. Malheureusement, ces semaines d’incertitudes ont porté un coup aux effectifs des ateliers qui pouvaient accueillir jusqu’à une quarantaine de jeunes. « On a continué avec 4 à 6 stagiaires. D’abord non-indemnisés, puis ils ont pu récupérer leur statut de stagiaire jusqu’à mars. Depuis qu’on a appris la nouvelle, j’ai rappelé tout le monde, mais pour certains c’était trop tard, la dynamique a été cassée », déplore Julien Acquaviva.

0
commentaires

A la une

Métro Gèze : la métropole sort les rames
Non, on ne verra pas les fameuses armoires électriques car "le métro fonctionne en ce moment". À l'origine du retard considérable de la livraison...
À l’hôpital Nord, les manifestants désespèrent de voir un jour arriver le métro
Le choix du parvis de l'hôpital Nord, pour une manifestation en faveur d'un métro dans les quartiers Nord, a la force de l'illustration. À...
Policiers « escortés » par des scooters, un clip de rap à l’origine de la vidéo choc
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire