L’année de la gastronomie finance la dépollution de terrain à Saint-Victoret

Tomates
Bref
Violette Artaud
6 Sep 2019 3

De l’agriculture dans la gastronomie. Le département va apporter une aide financière de près d’un million d’euros pour financer la création de jardins partagés à Saint-Victoret… dans le cadre de Marseille Provence gastronomie 2019, informe Le Ravi. « Nous aussi, ça nous a surpris, réagit dans l’hebdomadaire Éric Léotard, premier adjoint (divers droite). On pensait intégrer l’agenda environnement. Mais le département a préféré nous inscrire dans la capitale de la gastronomie. À condition de favoriser la biodiversité. »

Et si la somme est aussi importante, c’est à cause du coût de la dépollution du terrain, indique-t-il. De quoi agacer l’opposant Pierre Gelsi, qui rappelle que, juste à côté, se trouve une Zac « aménagée à grands frais mais à ce jour toujours vide » et qui dispose de « riches terres agricoles non polluées ».


A la une

Crédit : Feriel Alouti
Ce musée colonial que personne ne visitera pendant les journées du patrimoine
On pourrait le surnommer le "musée caché". Pour le dénicher, il faut, derrière la gare Saint-Charles, passer les grilles de l'université Aix-Marseille, atteindre la...
Stéphane Ravier (RN) profite de la cacophonie ambiante pour lancer sa campagne municipale
Il est "candidat depuis cinq ans et demi" et il en est fier. Le soir de son élection à la tête de la mairie...
« Si on agit sur toutes les cités en même temps, on est sûr de ne rien faire »
Où en est-on du plan Intiative Copropriétés, lancé il y a près d'un an par Julien Denormandie à Marseille ? À lire Bâtiactu, ce...
La station de métro Gèze n’ouvrira pas en septembre
Martine Vassal avait raison de se refuser à avancer la moindre date. Mais son vice-président délégué aux transports Roland Blum n'a pas eu cette...
Bus secret de la RTM : on l’appelait « la clandestine »
"Je te conseille plus de prudence quant aux dates de mise en service que tu annonces." La réponse émane d'Eugène Caselli, ancien président socialiste...
Un chantier ferroviaire lyonnais éloigne le port de Marseille de ses clients
Aller vite et être fiable. Voici pour résumer le credo des ports européens pour devenir le point d'entrée des marchandises venues d'autres continents. Un...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. barbapapabarbapapa

    à Saint Victoret, ces tomates bénéficieront d’un micro-climat avec brumisation permanente au kérosène, ça devrait leur donner un goût particulier

    Signaler
  2. gastor13gastor13

    D’un côté ils sont prêts à détruire en grande partie ceux de Joseph Aiguier et de l’autre ils vont claquer « un pognon de dingue » pour en créer ailleurs sur des terres polluées.. Va comprendre !

    Signaler
  3. petitvelopetitvelo

    Organiser la pollution ici, dépolluer à côté, c’est toujours dépenser l’argent public .

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire