L’année de la gastronomie finance la dépollution de terrain à Saint-Victoret

Tomates
Bref
le 6 Sep 2019
3

De l’agriculture dans la gastronomie. Le département va apporter une aide financière de près d’un million d’euros pour financer la création de jardins partagés à Saint-Victoret… dans le cadre de Marseille Provence gastronomie 2019, informe Le Ravi. « Nous aussi, ça nous a surpris, réagit dans l’hebdomadaire Éric Léotard, premier adjoint (divers droite). On pensait intégrer l’agenda environnement. Mais le département a préféré nous inscrire dans la capitale de la gastronomie. À condition de favoriser la biodiversité. »

Et si la somme est aussi importante, c’est à cause du coût de la dépollution du terrain, indique-t-il. De quoi agacer l’opposant Pierre Gelsi, qui rappelle que, juste à côté, se trouve une Zac « aménagée à grands frais mais à ce jour toujours vide » et qui dispose de « riches terres agricoles non polluées ».

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. barbapapabarbapapa

    à Saint Victoret, ces tomates bénéficieront d’un micro-climat avec brumisation permanente au kérosène, ça devrait leur donner un goût particulier

    Signaler
  2. gastor13gastor13

    D’un côté ils sont prêts à détruire en grande partie ceux de Joseph Aiguier et de l’autre ils vont claquer « un pognon de dingue » pour en créer ailleurs sur des terres polluées.. Va comprendre !

    Signaler
  3. petitvelopetitvelo

    Organiser la pollution ici, dépolluer à côté, c’est toujours dépenser l’argent public .

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire