La Ville et les forains de la Plaine trouvent un accord de sortie de crise

Conclu
Bref
Lisa Castelly
9 Oct 2018 2

Après une semaine de pourparlers en mairie, les forains de la Plaine et la Ville de Marseille annoncent ce mardi avoir trouvé un accord. Les forains seront finalement répartis sur deux marchés, et non pas sept comme proposé précédemment. Selon Dominique Damiano, du syndicat des marchés de France, le marché du Prado-Castellane accueillera entre “100 et 140 forains” et celui de la Joliette autour d’une centaine, trois fois par semaine, le mardi, jeudi et samedi, certainement à partir de la semaine prochaine.

Dans un communiqué, la Ville s’est félicitée d’avoir trouvé “une conclusion satisfaisante pour tous”. Ceux qui s’étaient positionnés pour aller sur d’autres marchés marseillais devront indiquer s’ils reviennent sur leur choix ou non. L’affectation de chacun sur l’un des deux marchés se fera en fonction de l’ancienneté du K-Bis, un critère critiqué par les organisations syndicales jusqu’ici.

Les forains devront par ailleurs “s’engager par écrit, à quitter ces deux sites à l’issue des travaux de la Plaine”. Un signe encourageant pour Dominique Damiano : “ça veut dire qu’ils restent rattachés à la Plaine après les travaux”. Mais le représentant des forains reste prudent. “Dans deux ans, la bagarre devra être la même pour faire de nouveau respecter nos droits”. Le dernier marché se tiendra jeudi sur la Plaine, car les travaux ne semblent plus pouvoir être repoussés. L’ambiance sur place dira si la solution trouvée satisfait le plus grand nombre.


A la une

L’opacité du méga contrat de l’eau de Marseille à nouveau critiquée
Pour sa première séance en tant que présidente de la métropole Aix-Marseille Provence, Martine Vassal (LR) a trouvé en tête de l'ordre du jour...
Accusé de construire sans autorisation, Ricciotti plaide le génie sans limite urbanistique
"Ce qui fait la renommée de tous mes projets, c’est leur dimension expérimentale". Rudy Ricciotti, Grand prix national de l’architecture en 2006, auteur du Pavillon...
À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. libegafralibegafra

    Licence de taxi, place de port, terrasse, place de marché, vue … c’est toujours l’argument de la coutume qui rendraient quelques un privilégiés, avec héritage ou revente à bon prix d’une faveur précaire et révocable accordée par la collectivité. Il faudrait faire comprendre à tous ces néo-nobles que l’ancien régime n’a plus court …

    Signaler
    • PromeneurIndignéPromeneurIndigné

      Ce n’est pas si simple. En effet il est douteux que « les forains » autrement de commerçants non sédentaires soient des privilégiés. Ne serait-ce que parce qu’ils paient des droits de place pour l’occupation du domaine public. Mais surtout il est douteux que ceux qui les critiquent soient capables de dresser par tous les temps leur étale sur les marchés marseillais. Ces marchés qui constituent une solution alternative intéressante aux grandes surfaces notamment pour la clientèle pauvre nombreuse à Marseille. La solution consensuelle trouvée par Gaudin est sans doute préférable à des affrontements. Affaire à suivre

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire