La Ville de Marseille va rompre son bail avec le promoteur de la Villa Valmer

rupture
Bref
le 6 Avr 2022
2
Les travaux sur la villa sont interrompus depuis le printemps 2021. (Photo : SL)

Les travaux sur la villa sont interrompus depuis le printemps 2021. (Photo : SL)

Devant les grillages cabossés du chantier abandonné de la Villa Valmer, Mathilde Chaboche, adjointe à l’urbanisme, a annoncé ce mercredi que la Ville va résilier le bail emphytéotique d’une durée de 60 ans qui la lie à la SAS Villa Valmer, pour “fautes graves“. “Le promoteur a commis des fautes d’une gravité telle qu’il ne tient pas ses engagements et que la Ville se doit de rompre ce bail, explique l’élue. Il n’est pas chez lui, ce bien appartient aux Marseillaises et aux Marseillais y compris dans le cadre du bail emphytéotique“. Cette décision sera votée lors d’un prochain conseil municipal. Le bail avait été signé par l’ancienne majorité de Jean-Claude Gaudin.

Le promoteur, qui a déjà lancé plusieurs procédures devant la justice pour pouvoir redémarrer le chantier, pourra aussi attaquer cette délibération. Lors de travaux menés en avril 2021, une extension datant du XXe siècle avait été démolie sans aucune autorisation, ce qui avait suscité l’ire de la mairie. Le locataire de la Ville, alors mis en demeure, avait jusqu’au 21 mars 2022 pour réparer ses infractions.

Concernant le futur de la Villa Valmer, il n’est pas encore défini, mais l’élue précise que le projet mettra “la préservation du patrimoine” et “la reconquête de l’espace public et de l’espace vert en son cœur“. Pour l’heure, une sécurisation d’urgence sera mise en place par la mairie pour préserver “les décors intérieurs qui sont classés au titre des monuments historiques“. Cette classification pourrait s’appliquer sur l’édifice dans son ensemble “si l’Etat est d’accord et que la DRAC nous suit, je trouve que c’est quelque chose qui peut se justifier“, glisse Mathilde Chaboche.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. MarsKaa MarsKaa

    Les elus du PM tiennent parole sur ce dossier et restent fermes, c’est bien ! Le patrimoine ne doit plus être bradé aux promoteurs sans scrupules.

    Signaler
  2. Patafanari Patafanari

    “Si la Ville décide de rompre le bail, le locataire est en droit de demander une indemnité de rupture.” Le contribuable marseillais va financer la ZAD municipale du Printemps Marseillais. Tagueurs, graffeurs à vos bombes de peinture!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire