La Ville de Marseille perd la présidence de l’office du tourisme

Ticket
Bref
le 18 Jan 2021
10

C’est une nouvelle marque de la perte de pouvoir de la majorité municipale au niveau de la métropole. L’adjoint au maire délégué au tourisme Laurent Lhardit a échoué à être élu président de l’office du tourisme et des congrès de Marseille, rapporte La Provence. C’est finalement un représentant de l’union des métiers de l’hôtellerie et de la restauration (UMIH), Marc Thépot, qui a emporté le siège. Cet organisme s’ajoute ainsi à d’autres outils métropolitains comme la RTM, l’agence d’urbanisme et la société d’aménagement Soleam, au rôle central à Marseille mais dont la gestion a échappé à la majorité municipale du Printemps marseillais.

Financé principalement par les visiteurs de la ville via la taxe de séjour (6 millions d’euros), l’office du tourisme a la particularité de reprendre le logo de la commune sur son propre logo. Mais depuis 2018, la compétence tourisme a été transférée à la métropole. Ses élus détiennent la majorité au comité directeur de l’office du tourisme (neuf sièges pour la droite, six pour la gauche et un pour le RN). Si elle n’a pas présenté de candidat, la droite marseillaise a soutenu la candidature de Marc Thépot. “Au vu de la crise économique, mais aussi politique entre la Ville et la métropole, on a pensé qu’il valait mieux voter pour un socioprofessionnel”, justifie Solange Biaggi (LR), auprès du quotidien.

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Tarama Tarama

    Pour la droite, l’élection d’une autre majorité qu’elle est donc une “crise politique”. Non, vous avez juste perdu (après avoir laissé la ville partir à vau-l’eau pendant 25 ans).

    Petit conseil en sus au Printemps Marseillais face aux requins d’en face :
    https://youtu.be/O-rDXr6QZcI

    Signaler
    • Tarama Tarama

      “Sinon tu vas avoir des déconvenues parce que tu es trop gentil”.

      Signaler
  2. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    Exactement Tarama !
    La droite va faire vivre l’enfer tous les jours et sur tous les dossiers aux élu-e-s du Printemps Marseillais (et aux marseillais derrière).
    Et nous ne pouvons qu’espérer que ceux/celles-ci sont vraiment conscient-e-s de cette situation et prêt-e-s à encaisser et à rendre les coups !

    Signaler
    • Tarama Tarama

      Peut-être que, dans ce domaine-là, Benoît Payan sera plus indiqué que Michèle Rubirola…
      Un bref article de la Provence, mais que je n’ai qu’entraperçu, semblait indiquer que Laurent Lhardit serait peut-être allé à l’élection un peu “en touriste”. L’expression est à propos.

      En tout cas c’est une nouvelle défaite pour la majorité municipale, qui va devoir s’endurcir et apprendre à mieux maîtriser les jeux institutionnels, parce qu’en face, si on en doutait, ils montrent qu’ils ne lâcheront rien.

      Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Si ma mémoire est bonne , corrigez moi si je dis une bétise , le directeur de l’office de tourisme est bien le neveu d’une ancienne élue ou quelque chose de ce genre ?.
    Payan , il te reste qu’une chose à faire , virer la métropole de l’office du tourisme de la Canebière , et créer un véritable office du tourisme Marseillais .
    Minot, faut passer du discours aux actes maintenant .

    Signaler
    • Tarama Tarama

      “depuis 2018, la compétence tourisme a été transférée à la métropole”…

      Plus ça va et plus je me dis que la mairie de Marseille est devenue une mairie d’arrondissement de la métropole…
      En cas de divergence politique entre les deux institutions (et avec le fonctionnement politique local), ça devient très problématique.

      Signaler
    • Tarama Tarama

      En tout cas le nouveau président est un cadre de multinationales de l’hôtellerie et semble partisan du tourisme à la Gaudin, hôtels de luxe, croisiéristes et compagnie.
      La droite ne lâchera rien.

      Signaler
  4. Manipulite Manipulite

    En effet, la droite revancharde sabotera point par point l’action de la municipalité ; que la droite fasse élire un patron de l’hôtellerie à l’office de tourisme plutôt qu’un élu de la population est dans l’ordre des chose.
    Il s’agira pour Payan and Co d’arrêter de se comporter en neuneus.
    La Provence rapporte les propos de Solange Biaggi ancienne adjointe au commerce et représentante de la droite à l’OT : “la gauche n’a pas fait campagne”.

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Benoit PAYAN , si il est un tant soit peu malin et tordu , il faut s’adapter aux gens d’en face ,devrait profiter grâce aux divers audits , finance, patrimoine, habitat, gestion du personnel, délivrance des permis de construire, délivrance des marchés publics ,avantages accordés à certains , démolir proprement le clan Gaudin, Vassal et associés. Et donc leur présenter l’addition , sans parler des cadavres dans les placards. Bas les masques.
    Il n’a pas trente six solutions. Un scripteur il n’y a pas si longtemps écrivait que Gaudin n’avait pas été son ennemi , mais un adversaire politique. Dans cette histoire c’est eux ou nous, ils ont tellement à perdre en matière d’argent, d’avantages que le clan Vassal et Muselier vont tout faire pour que cette clique garde le pouvoir et continuer à bien profiter du système.
    Alors il faut mettre hors jeu ces gens en mettant sur la place publique le fruit de leur travail qui a été de profiter durant des décennies de Marseille sur le dos des marseillais.

    Allons , allons Payan , pas de fausses pudeurs, faut y aller .

    Signaler
  6. petitvelo petitvelo

    Ca semble équitable : Marseille transfère de la dette ET des compétences à la métropole … à quand une démocratie métropolitaine directe, un.e citoyen.ne, une voix ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire