La ministre des Sports confirme sa “volonté d’aider” la Ville de Marseille sur les piscines

plouf
Bref
le 14 Oct 2021
10

Le but est d’apprendre à nager comme on apprend à lire.” C’est en résumé la feuille de route de la ministre des Sports Roxana Maracineanu sur l’apprentissage de la nage dès la maternelle, présentée dans un entretien à La Provence à l’occasion de sa venue à Marseille. Sauf que des équipements sont indispensables pour la mise en œuvre de cette politique. “Il faut rénover le parc de piscines à Marseille et l’État accompagnera, l’État sera là”, assure la ministre, qui cite des dossiers déposés par la Ville de Marseille pour les piscines Nord, Luminy et Pointe-Rouge.

“Ils nous ont remis un dossier structuré. C’est la première fois que la Ville nous en produit un de cette nature. Avec un diagnostic précis pour chaque piscine”, ajoute-t-elle, dans un commentaire en forme de critique pour l’équipe de Jean-Claude Gaudin. Le montant des financements n’est pas précisé, mais il s’ajoute aux 8 millions d’euros obtenus pour des stades et gymnases, assure à Marsactu l’adjoint aux sports Sébastien Jibrayel.

En attendant, le ministère financera “un parc d’équipements mobiles, des petits bassins que l’on peut installer sur les terrains de sport, dans des cours d’écoles ou dans un cœur de quartier“, dès les vacances de la Toussaint sur le territoire des cités éducatives (une partie du centre-ville, du 13e et des 15/16).

(avec Julien Vinzent)

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Lecteur occasionnel Lecteur occasionnel

    On va peut être le formuler autrement Mme la Ministre : la ville n’avait jamais saisi l’aide de l’Etat pour ses piscines . Donc … jamais fourni de dossier , c’est aussi simple que ça . Ensuite , si désormais c’est open bar, elle aurait tort de s’en priver !

    Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      Il y a bien longtemps à la fin des années 60, la France avait récolté de piètres résultats aux jeux olympiques en natation. Pour rattraper ce retard, le général De Gaulle demanda au professeur Joseph Comiti , qui était alors secrétaire d’État aux sports, de lancer le plan « 1000 piscines ». Celles-ci furent construites un peu partout en France. À Marseille une dizaine furent construite… Depuis ? ? ?

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    C’est comme les fonds européens, Gaudin avait un adjoint à l’international, garagiste de son état et qui parlait l’anglais, comme moi le Klingon.En revanche très aux boules.

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Très bons aux boules.

    Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    C’est fou, cette “gestion” de la ville pendant un quart de siècle : on a quand même eu à la tête de cette ville une équipe qui, tout en se plaignant de n’avoir pas d’argent, n’était même pas foutue de monter des dossiers de demande de financement ! En revanche, quel talent pour monter des opérations de communication baptisées “plan” : le “plan piscines”, le “plan gymnases”, et le plus célèbre d’entre eux, le fameux “plan école réussite” !

    A ce niveau, je me demande s’il s’agit d’incompétence seulement, ou de malveillance, ou des deux à la fois.

    Signaler
  5. Pierre - Yves B Pierre - Yves B

    Je pose une nouvelle fois la question : qu’en pense JC GAUDIN ???
    Après ses « pagnoladed » pendant 25 ans. Il a soudainement plus rien à dire ???
    J’espère qu’il a , au moins honte, pour toute cette incompétence durable !!!!

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Il s’en fouti, comme toujours

      Signaler
  6. Avicenne Avicenne

    Apprendre à nager aux enfants dès la maternelle, voilà une brillante idée ! commençons par les enfants en primaire, ce serait déjà un grand pas en avant et oublions ces ” modules mobiles “, ce gadget qui ne fonctionnera jamais faute de personnel adéquat.
    Si l’Etat ( donc nous comme toujours ) doit payer pour nos écoles, nos collèges, nos transports en commun, nos stades, nos gymnases, nos piscines, nos rénovations de l’habitat indigne … MAIS QU’ONT-ILS FAIT HIER ET AUJOURD’HUI DE NOS IMPÔTS ET DES DOTATIONS DE L’ETAT ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Pour la petite histoire, il y a deux ou trois années, le gouvernement algérien avait envisagé cette solution de piscines ” light”.
      Voilà où nous en sommes arrivés.

      Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      Quand il fait de nos impôts ? Le grand stade, la patinoire, le tramway qui fait double emploi avec le métro,… sans oublier les gérontes qui constituaient la garde rapprochée de notre bon maire, les véhicules de fonction, etc. etc. le règne de 25 ans de Jean-Claude Gaudin est un cas d’école, qui pourrait être le sujet d’ une thèse sur les effets pervers de moins de 40 années de décentralisation.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire