La métropole promet une concertation “ambitieuse” sur le futur réseau de bus

Plan
Bref
le 25 Nov 2022
7

Quelques mois pour échanger avant la “révolution”. La métropole Aix-Marseille-Provence annonce que la concertation sur la refonte du réseau de bus de la RTM se tiendra du 15 décembre au 28 février. L’information passera notamment par une carte interactive avec une recherche par secteur, par ligne future ou via un outil “Que devient ma ligne ?” Le recueil des avis sera quant à lui centré autour d’un questionnaire guidé assez long.

Outre les classiques réunions publiques et ateliers thématiques, l’équipe missionnée par la collectivité sera présente pendant une demi-journée dans chaque arrondissement de Marseille et des communes concernées (Allauch, Plan-de-Cuques et Septèmes-les-Vallons) pour faire remplir des questionnaires papier. Présidente de la RTM, l’élue métropolitaine Catherine Pila réaffirme que le projet, dont les grandes lignes ont été révélées par Marsactu début novembre, n’est pas figé. Il prévoit à ce stade une offre renforcée de 17 %, notamment le dimanche (+ 33 %) et en soirée (vingt lignes au lieu de douze), en misant sur des améliorations de l’efficacité globale du réseau.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. LN LN

    Si cette concertation ambitieuse (!) est la même que celle de la Métropole pour la disparition du Vélo (mecanique) au profit de son vélo électrique ça risque d’en mécontenter plus d’un. Mais ok, je vais jouer le jeu, autant être dans l’action que toujours dans le râlage. La mère Pila pourrait s’inspirer aussi des préconisations du Marseille Carticipe, belle et inspirante initiative, avec des vraies bonnes idées (même si ça date un peu) :
    https://marsactu.fr/marseille-carticipe-la-democratie-a-la-carte/

    Signaler
    • patrick R patrick R

      Un nouveau réseau c’est bien mais encore faut il trouver les conducteurs car aujourd’hui la RTM comme tous les réseaux en France se trouve confrontée à un manque de personnel. La conséquence étant que des bus restent dans les dépôts. La Métropole a été alertée à de nombreuses reprises sur les difficultés de recrutement sans que cela l’inquiète et sur le nombre de kilomètres qui n’est fait faute de trouver un conducteur à mettre derrière le volant.

      Signaler
    • julijo julijo

      un peu en dehors du sujet…mais je reste interrogatif ! quand ils font grève, ou pas, les conducteurs de la rtm, à la sncf aussi, et quelques autres professions sont considérés comme des “privilégiés”. du reste quand il s’agit de réformer leur retraite, ou d’augmenter leur salaire, tout le monde, et les media en premier trouvent qu’ils exagèrent !!
      alors pourquoi n’y a-t-il pas de postulants à l’embauche ????? bizarre, non ?

      Signaler
  2. julijo julijo

    on peut vraiment faire les deux : raler en participant !!
    et je dis chiche, je participerai. électeur et contribuable du 12e, je sens que tout ça va me passionner.

    Signaler
  3. Patafanari Patafanari

    Au jour d’aujourd’hui, une coconcertation.

    Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    J’espère que nous serons nombreux à participer à cette concertation, tant il y a à dire.

    Mais j’espère aussi que l’ambition de cette future refonte du réseau de bus ira plus loin qu’une révision des tracés de certaines lignes et de leurs horaires.

    Il faut aussi, pour améliorer l’efficacité du réseau et en faire une réelle alternative à la voiture individuelle, créer des couloirs de bus aussi souvent que possible, en réduisant évidemment la place accordée à l’autosolisme, revoir l’implantation des arrêts pour éviter que les bus s’arrêtent parfois deux fois en moins de 200 m, créer une véritable offre de soirée (c’est-à-dire admettre que la soirée ne s’arrête pas à 21 h !), exploiter enfin les BHNS comme des tramways (et non comme des bus articulés banals, sans l’ombre d’un “haut niveau de service”), etc.

    Personnellement, comme d’autres ici, je participerai en râlant, et râlerai en participant !

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      8eme , j’ai passé quelques jours dans l’Est de la France pour visiter ces fameux marchés de Noel qui le sont . Je préfère ne pas qualifier celui de Marseille en comparaison.
      J’ai découvert avec stupeur et admiration que Strasbourg était reliée à Kehl ville d’Allemagne voisine en franchissant en tramway le Rhin. Strasbourg 500 000 habitants.
      Et Marseille quasiment le double , “capitale” de ceci et de cela selon nos zélus , n’est même pas capable de se relier à Aubagne en franchissant l’Huveaune . Voyez l’écart !.
      Ayant constaté une fois de plus la déliquescence de la RTM face à ce gouffre qui la sépare de l’éfficacité , j’ai bien peur que nous ne nous trouvions face,à ce que l’on nomme un conte de Noel de la part de Vassal et de Pila.
      Mais cela ne s’arrête pas là et je souhaite apporter un corollaire. Vous êtes un promoteur , à juste titre, de modes de transports dits doux, mais vous oubliez quelquefois de souligner le comportement de beaucoup de marseillais.
      Nos amis strasbourgeois usent apparamment de façon importante de vélos et trotinettes. Mais à la différence locale marseillaise rien n’est abandonné, jeté n’impote où . Cela vaut d’ailleurs aussi pour les ordures. Quel plaisir de voir une ville propre et pas uniquement dans le centre ville.
      Des gens civilisés.
      Alors oui rénover le réseau , mais tant que vous n’aurez pas solutionné aussi l’incivisme local ( je ne respecte aucune signalisation, je me gare en double ou triple, etc) qui sont des sources de désorganistion , fruit de l’égoisme individuel au détriment du collectif , vous n’arriverez à rien.
      Alors bon courage dans vos futures interventions.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire