La fondation Abbé-Pierre se constitue partie civile dans l’affaire de la rue d’Aubagne

Enquête
Bref
Benoît Gilles
9 Jan 2019 1

Dans un entretien paru sur le site internet de France Info, le délégué général de la fondation Abbé-Pierre, Christophe Robert, annonce que son association va se constituer partie civile dans le cadre de l’information judiciaire ouverte contre X suite à l’effondrement de trois immeubles rue d’Aubagne. Il s’agit pour l’association de “passer à la vitesse supérieure” en se mobilisant “dans les années à venir avec un avocat pénaliste, maître Daoud, parce qu’on ne peut pas laisser faire comme ça”.

L’association veut faire de cette action un symbole d’une pression plus forte pour infléchir les politiques publiques : “Il faut vraiment que le ministre [du logement] s’engage dans un plan national contractualisé avec les collectivités locales”.

Source : Francetvinfo

A la une

La halte ferroviaire d’Arenc, cinq ans et puis s’en va
Au pied de la tour La Marseillaise, un panneau estampillé SNCF et une machine pour éditer des billets signalent la présence d'une voie unique...
À la Castellane, la rénovation prend forme mais bute toujours sur l’avenir du centre social
C'était au printemps 2016, la démolition d'une barre de logements à la Castellane était retardée pour cause de bras de fer politique autour de...
Enseignants et parents du collège Versailles refusent trois ans de cours dans un chantier
Ils n'étaient qu'une petite centaine mais ont fait beaucoup de bruit. Ce jeudi matin, parents d'élèves, professeurs et élèves du collège Versailles, dans le...
La marche contre les boues rouges lance l’année cruciale d’Alteo
La pression ne faiblit pas. Ce dimanche, trois associations organisent à Mange-Garri une "marche contre la pollution des boues rouges", à laquelle se joindra...
Joissains en appel : “Ne m’assimilez pas à un certain nombre de voyous de la République”
C'est un cri du cœur expulsé après près de cinq heures d'audience. "Ne m’assimilez pas à un certain nombre de voyous de la République...
La feuille de route du préfet Dartout pour une grande métropole d’Arles à Saint-Zacharie
Le document tant attendu par les élus est enfin arrivé. Le préfet des Bouches-du-Rhône vient de remettre ce mercredi au gouvernement son rapport sur la...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LNLN

    Enfin !
    Oui, on ne peut pas laisser faire comme ca. Oui, il faut passer à la vitesse supérieure. Oui, le ministre du logement doit s’engager ET imposer un plan à cette équipe de bras cassés infâme, indigne et incompétente. Il ne faut pas infléchir ces politiques publiques, il faut en instaurer une et une vraie sans tous ces zozos. Outre la pression, il faut s’en mêler, dénoncer, accuser et condamner.
    Venez demander aux 1900 personnes évacuées qui n’ont aucune solution que des nuits en hôtel depuis plus de 2 mois pour certaines, qui se ruinent en repas froids, qui n’ont plus rien, qui ne dorment pas, qui sont en arrêt de travail, qui sont traumatisées, qui ont des enfants perturbés. Venez demander aux personnes âgées paumées dans des hôtels loin de chez elles, qui ne sortent même plus tant le choc les a sidérées.
    Venez voir leurs angoisses quand elles apprennent que leurs logements fermés sont cambriolés.
    Venez les rencontrer, les écouter. Elles sont au bord de l’implosion.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire