La CGT dépose son premier préavis de grève métropolitain pour le 30 mars

Générale
Bref
le 24 Mar 2017
0

« Puisqu’ils nous disent qu’on est métropolitains, on va faire les choses au niveau de la métropole ! » Membre du bureau de la CGT au sein de cette institution, Dominique Maccari annonce qu’un préavis de grève « global » a été déposé pour le 30 mars, jour où se tiendra un conseil métropolitain. Parti lundi des personnels de la collecte de nuit des déchets du garage de la Cabucelle (lire notre article), le mouvement s’étendra donc à l’ensemble des services des six territoires (Marseille mais aussi Aix, Aubagne, Istres, Martigues et Salon) qui composent la métropole.

Jeudi, dans un communiqué, cette dernière estimait que « les revendications très hétérogènes des agents grévistes sont d’autant moins compréhensibles qu’elles relèvent, pour certaines, des instances paritaires en cours d’installation ». Après la fusion des six anciennes intercommunalités – dont la communauté urbaine de Marseille – le 1er janvier 2016, il a fallu attendre près d’un an pour que des élections professionnelles soient organisées afin de mettre en place ces instances de négociation entre administration et syndicats. Par conséquent, de nombreux dossiers (recrutements, promotions, réorganisations) ont été bloqués.

Organisé mardi, le premier comité technique a suscité l’inquiétude de la CGT. « On nous a expliqué que les harmonisations se feraient dans le cadre strict de la loi et des contraintes budgétaires de la métropole », commente Dominique Maccari. Le préavis porte donc sur l’exigence d’une harmonisation « par le haut ». Un point sur lequel l’ensemble des syndicats se rejoignent…

Julien Vinzent_
Journaliste.

Articles liés

Les brefs

+ de brefs

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire