Grève des cantines : des parents d’élèves saisissent le ministre de l’éducation

COURRIER
Bref
Julia Beaufils
27 Déc 2018 4

Ce mercredi, le président de la Fédération des parents d’élèves de l’école publique des Bouches-du-Rhône (PEEP13), Claude Ferchat, a adressé une longue lettre au ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Les parents d’élèves, excédés des grèves à répétition du personnel de cantine, demandent une “médiation entre la Ville de Marseille et les syndicats” pour une “sortie de crise en urgence avant la rentrée scolaire du 7 janvier“. Via ce courrier, ils réclament au ministre plusieurs mesures dont une révision de la notion de “service facultatif de la cantine“, l’instauration d’un “service minimum” ou encore des mesures “plus strictes de contrôle pour lutter contre l’absentéisme de confort“.

La CGT des territoriaux a annoncé le 21 décembre dernier “un préavis de grève jusqu’aux prochaines vacances de février“. Un mouvement qui devrait être suivit par la FSU entre autres. Pour les parents d’élèves des écoles marseillaises ces grèves reconductibles mettent en danger “l’école publique dans l’ensemble (…) de son fonctionnement et le principe d’égalité des chances“.

Source : PEEP13

A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. PromeneurIndignéPromeneurIndigné

    Pour les parents d’élèves des écoles marseillaises ces grèves reconductibles mettent en danger “l’école publique dans l’ensemble (…) de son fonctionnement et le principe d’égalité des chances“.

    En revanche silence assourdissant de la PEEP sur l’état catastrophique de certaines écoles communales marseillaise situées dans les quartiers populaires

    Signaler
  2. juHjuH

    Le nombre de personnels municipaux au contact des enfants dans les écoles de Marseille est catastrophique et menace la sécurité de nos enfants.
    Malheureusement, le seul moyen de sensibiliser les parents à cette problématique (ce n’est pas la seule) est de perturber leur train train quotidien, leur seul but est semble-t-il que leurs enfants soient accueillis à l’école quelles qu’en soient les conditions. Donc la grève sur le temps de cantine est nécessaire pour pointer ces dysfonctionnements même si cela est difficile pour beacoup d’entre nous. La PEEP ferait mieux de faire un sitting dans le bureau de Gaudin que d’exiger un service minimum.
    Et qu’on arrête avec l’absentéisme de confort. Il me semble que les arrêts maladie sont prescrits par des médecins. Le travail des tatas dans les écoles est extrêmement pénible du fait de leur sous-effectif. Ceci explique peut-être cela.

    Signaler
  3. julijojulijo

    Bah …blanquer va lire – peut être – cette “longue” lettre.
    Mais en tant que ministre il sait que la peep ne représente pas grand chose. et rien dans beaucoup d’écoles. plusieurs adhérents de cette association dont les buts sont flous, certes, mais toujours “du côté du manche” sont largement grand parents d’élèves….ils sont tellement peu nombreux qu’ils restent parents d’élèves pendant bien…30 ans.
    c’est un tremplin pour certains de leurs “anciens” responsables qui se font connaître ainsi….. et profitent à titre personnel….on les retrouve parmi les marcheurs….
    bref, il ne faut pas s’attendre à quoi que ce soit de leur part pour envisager cette grève des agents dans les cantines dans sa réalité : garantir la sécurité et le bien être de nos enfants….

    Signaler
  4. brimadubrimadu

    Avec une équipe municipale aux affaires depuis plus de 20 ans, aucun doute sur la responsabilité d’une telle situation (faut-il y ajouter un syndicat bien présent à Marseille et non cité dans l’article ? Sans doute) … La première préoccupation devrait être que les conditions d’accueil soient décentes (oui juste décentes, ce serait un début) pour les enfants.
    Le dossier de presse de la rentrée 2017/2018 disait :”La qualité d’accueil de l’enfant pendant la pause méridienne est certifiée NF Services
    « Restauration Scolaire » et répond aux exigences de la norme AFNOR” . http://cdn.afnor.org/download/reglements/FR/REGNF431.pdf J’aimerais savoir comment a lieu la certification. On en est très loin je pense . De plus, je n’est pas trouvé de dossier de presse pour cette année ni de mention de cette norme dans le guide de rentrée, quelqu’un sait si la certification AFNOR est toujours d’actualité ? Ceci dit, il ne s’agit que des réfectoires eux-mêmes (je crois), les conditions de sécurité dans les cours lors des 2h du temps de cantine, c’est encore une autre histoire avec des taux d’encadrement incroyables.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire